[Story Time] Je suis ennuyeuse et je le vis bien.

soirée blog
[My kind of party night]

Il y a quelques temps, j’ai vu passer le tweet d’une fille qui racontait s’être endormie dans un bar et s’être fait voler toutes ses affaires (portable, argent, cigarettes). La première chose que je me suis dit en lisant ça c’est : « ça ne m’est jamais arrivé ». Et ensuite j’ai commencé à réfléchir aux 32 années passées. Et il faut se rendre à l’évidence : je fais sans aucun doute partie des filles à la vie la plus ennuyeuse qui soit. 

Je ne me suis jamais cassé aucun membre. La pire chose qui me soit arrivée a été de m’ouvrir le front quand j’avais 4 ans : je courrais, j’ai eu peur d’une moto, je suis tombée, ma tête a heurté le trottoir, j’ai eu des points de sutures et selon ma mère, je n’ai même pas pleuré sur le moment (#warrior). Et sinon je me suis foulé le petit doigt une fois au collège. Rien de plus. Je crois même ne m’être jamais évanouie.

Je n’ai jamais été ivre. Pour la simple raison que je n’aime pas l’alcool. Il m’arrive de temps en temps de boire une coupe de champagne ou un cocktail type mojito ou pina colada, mais ça ne va jamais plus loin qu’un verre, ça m’écœure vite.

Je ne me suis jamais endormie dans un bar. Difficile il faut dire quand on ne va pas dans les bars et quand on ne boit pas. Les pubs (à Londres essentiellement) ça va encore, mais jamais plus que pour dîner ou regarder l’Euro 2016. Je n’aime pas les bars. Il y a beaucoup de monde, c’est bruyant, on ne s’entend pas parler.

Je ne me suis jamais rien fait voler. Ni portable, ni portefeuille, ni sac, ni pièce d’identité, ni rien du tout. Je n’ai même jamais perdu aucun de ces précieux objets. Par contre, j’ai une fois oublié dans le métro un sac avec les DVDs que je venais d’acheter. Je n’ai jamais non plus cassé mon portable ou mon ordinateur – des nombreux portables que j’ai eu, aucun n’a eu l’écran brisé ou fissuré, pas même rayé en fait ! Nickels du début à la fin. Un jour, j’ai cassé les charnières de l’écran de mon premier ordinateur portable, mais il s’est avéré que c’était dû à un défaut de fabrication donc au final, pas vraiment de ma faute.

Je n’ai jamais dû rentrer chez moi en Vélib ou taxi à la fin d’une soirée parce que j’avais raté le dernier métro. J’ai d’ailleurs refusé de nombreuses invitations parce que je savais que ça durerait jusqu’au petit matin. J’ai expliqué pourquoi sans que personne n’en prenne ombrage. Par contre, ma cousine avait été choquée quand je lui ai dit que lors des rares des soirées auxquelles j’ai participé je suis partie vers 23h – elle m’a répondu que même sa fille de 15 ans ne serait pas partie aussi tôt. Pour moi, une bonne soirée c’est plutôt un resto entre amis, un Blind Test au Dernier Bar, un ciné, un concert (en plein air) ou une soirée tranquille chez quelqu’un à regarder un film ou simplement discuter.

Je n’aime pas faire la grasse matinée. A 8h30, maximum 9h, je suis debout. Depuis aussi loin que je m’en souvienne et même pendant les week-end et les vacances. Je peux me coucher à 1h du matin parce que je regardais un film ou 2h30 parce que je finissais un livre, à 9h le lendemain je serai devant mon petit déjeuner.

Je ne suis passée par aucune « phase » à l’adolescence. Un été, une de mes cousines nous a sorti à ma sœur et moi qu’elle nous admirait parce qu’on ne changeait pas. Chaque fois qu’elle nous voyait, on avait la même coupe et couleur de cheveux, on portait des vêtements qu’on avait déjà l’année précédente, nos goûts ne changeaient pas d’année en année… Pour tout vous dire, je porte encore régulièrement des chaussures achetées au collège.

Je ne jure pas. Je suis incapable de dire des gros mots. Il m’arrive même très souvent de reprendre mes parents quand ils le font. Pire que Captain America ! Et je ne fume pas non plus. Je n’ai jamais essayé, ni eu envie de. Par contre, l’odeur de la cigarette ne me dérange pas – mais je supporte difficilement l’odeur de tabac froid. Je n’ai même pas de tatouage ! 

Si un jour j’adopte des enfants et qu’ils me demandent de leur raconter les choses les plus dingues que j’ai fait dans ma jeunesse, ils risquent de ne pas me croire quand je leur dirai qu’elles consistent essentiellement à avoir suivi la tournée française d’une comédie musicale et traverser la Manche tous les mois ! Le plus loin où je sois allée dans le monde c’est Edimbourg au Nord, Lisbonne au Sud, Nantes à l’ouest et Strasbourg à l’est.

Si je suis pleinement satisfaite de ma façon d’être et de mon mode de vie, je sais qu’il n’en est pas de même pour tout le monde. Pour preuve, j’ai « perdu » de nombreuses amies à cause de ça il y a quelques années. Je n’étais jamais assez disponible pour elles, semblerait-il. Pas assez dans leurs délires non plus. Et j’ai beau être conciliante, je ne suis pas pour autant un mouton, je ne suis pas du genre à rallier la majorité pour être acceptée dans le groupe et je n’ai pas peur d’exprimer mon avis personnel. Tant pis pour elles si elles ont du mal à comprendre qu’une personne puisse avoir des responsabilités, envie d’avancer dans la vie et surtout avoir un avis contraire.

Depuis, j’ai rencontré de nombreuses autres personnes qui savent à quel point je suis ennuyeuse mais l’acceptent (ou alors le cachent bien !). 

Tout ça pour dire : Boring and proud.

You may also like

17 commentaires

    1. Haha merci 🥰 Oh oui je sais bien, mais on est à une époque où on a l’impression que si tu n’as pas sauté à l’élastique depuis le haut d’un pont ou fait la fête avec tes ami.e.s jusqu’à 6h du matin, tu n’a pas « vécu ». 🤷‍♀️

  1. J’adore ton article ! La définition du bonheur n’est pas d’en mettre la vue à tous le monde, c’est de faire ce qu’on aime et qu’on soit en accord avec soi même. Et tu ‘n’ es pas du tout ennuyeuse !!!

    1. Absolument ! Et c’est précisément selon cette idée que nous devrions tous vivre au quotidien et non pas en nous basant sur ce que d’autres postent sur les réseaux. 🥰

  2. Aha bienvenue au club (ceci dit, pour te côtoyer depuis pas mal d’années sur la blogo et les réseaux sociaux, je ne te trouve pas du tout ennuyeuse) ! J’ai 38 ans et je suis la reine des mémères. C’était déjà le cas quand j’en avais 28, et même 18, mais évidemment, avec l’âge, ça ne fait qu’empirer :-D.

    J’ai fumé une seule fois dans ma vie, par curiosité, j’ai craché mes poumons pendant un quart d’heure, ça s’est arrêté là. Je n’ai jamais consommé la moindre drogue, pas même fumé un seul joint (rien que l’odeur du cannabis me donne la nausée). J’ai été ivre deux fois, à 20 et 21ans, sans même avoir beaucoup bu (je ne tiens pas du tout l’alcool) et j’ai chaque fois
    été malade comme un chien pendant des jours. Après la seconde fois, j’ai décidé « plus jamais ». De toute façon, cela fait des années que mon corps ne supporte plus aucun alcool, à part le champagne (#MetabolismeDeLuxe), que je ne bois que pour les grandes occasions.

    Je n’aime pas passer la soirée dans un bar, ni même à l’extérieur de façon générale (sauf l’été pour pique-niquer le soir à la plage), je préfère les soirées tranquilles chez des ami-e-s. Et depuis que je suis tante, mon réveillon du jour de l’an rêvé c’est mes neveux et moi en pyjama devant un Disney (ce que pas mal de gens trouvent pathétique, sans comprendre que ça me rend heureuse, que ça rend mes neveux heureux, et que ma sœur et mon beau-frère sont contents de pouvoir faire la fête tranquilles).

    Je suis une couche-tard mais lève-tôt (je déteste dormir). Je n’ai pas eu non plus réellement de « phase » à l’adolescence, sauf si on considère ma découverte de Jane Austen et d’autres classiques britanniques comme étant une phase qui dure depuis 25 ans. XD

    Je me suis cassé le poignet gauche quand j’avais 8 ans… simplement en tombant de tout mon long sur mon propre bras que j’avais replié sous moi au lieu de l’étendre pour amortir ma chute. La lose ^^. Bon j’ai tout de même dégringolé deux étages en roulé-boulé quand j’avais 4 ans, ce qui m’a valu un front ouvert et quelques points de suture.

    Beaucoup de gens me trouvent ennuyeuse parce que pour moi une bonne soirée, c’est moi en pyjama devant un livre/film/série avec une petite verveine (fun fact : je bois de la tisane depuis l’enfance, à cause de ma grand-mère ^^) et pensent que je suis une no life. Plus jeune, ça m’embêtait un peu, et j’ai parfois essayé d’entrer dans le moule – ce qui s’est soldé par un échec retentissant. Avec le temps, j’ai compris qu’on ne peut pas forcer sa nature et une fois que j’ai eu 30 ans, je n’en ai plus rien à cirer de ce que les autres pouvaient bien penser. L’avantage de prendre de l’âge 🙂

    1. Hey, tu as déjà fait plus que moi – ne serait-ce qu’essayer la cigarette et découvrir ce que « ivresse » veut dire ! Tu auras au moins ça à raconter à tes neveux !

      « ce que pas mal de gens trouvent pathétique » : mon jour de l’an, c’est moi, ma soeur, mes parents, en train de jouer à La Bonne Paye en attendant minuit ! (et encore, on fait l’effort d’attendre minuit… si ça ne tenait qu’à moi, à 23h30 je serai sous la couette avec un livre – ma soeur n’aime pas quand je dis ça 😅)

      « pensent que je suis une no life » : c’est exactement ça le problème ! À mes yeux je ne suis pas ennuyeuse, j’ai une vie bien remplie selon mes envies et plaisirs, s’il m’arriverait quoique ce soit demain, je partirais sans regrets. Mais aux yeux d’autres, ce n’est pas le cas. Et c’est bien dommage. Mais ça ne m’empêchera pas à continuer à vivre de façon ennuyeuse ! 🤷‍♀️

  3. Hum, je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis… Bon, je me suis cassé pas mal de choses et mon corps semble être source inépuisable d’ennuis et j’ai quand même été cambriolée une fois (et j’ai un karma un poil pourri !).

    Mais comme toi, je n’ai jamais été ivre, je ne bois pas, je ne fume pas, je n’aime pas les bars, je sors très peu, à 23h je suis épuisée. Pour un réveillon par exemple je préfère une soirée jeux de société qu’une beuverie où je risque de m’ennuyer. L’idéal : soirée en amoureux ou série/lecture. Je ne demande pas mieux que ça ! Je ne fais que rarement la grasse matinée (et encore, 9h30 maximum),.. Enfin bref, #teamboring ! 😉

    1. J’adore ton article. Longtemps, je me suis mise la pression pour des choses qui n’en valaient pas la peine et/ou ne me ressemblaient pas : une façon de s’habiller, ou sortir notamment en boite etc. Je suis une fille pleine de contradictions. J’aime beaucoup de choses mainstream, j’ai pas mal d’anecdotes rocambolesques à partager et j’ai finalement pas mal voyagé… Mais en fait même si j’adore ces phases, j’adore aussi régresser et vivre ma vie de 12 ans/mamie de 85 ans. Casanière à souhait, un nez dans les livres et sur le clavier, peu d’amis, peu de contact, une belle solitude et beaucoup de séries… Le confinement m’a aidée à me réconcilier avec tout ça.

      1. (À Maeva) J’ai l’impression que le confinement a permis à beaucoup de personnes de se réconcilier avec certaines choses. Le fait d’être tous dans la même situation, de ne plus avoir de « distractions » extérieures à fait prendre conscience à pas mal de gens qu’ils n’avaient finalement pas besoin de toutes ces choses folles pour vivre. Un mal pour un bien comme on dit 🙂

    2. Et bien c’est précisément mon type de réveillon : mes parents, ma soeur, moi, un Monopoly ou une Bonne Paye ! Ou alors les dominos !

      #TeamBoringForever ! ✌

  4. Ah ! On dirait moi ! Sauf qu’en plus, je ne me couche pas tard. Il est vraiment très, très rare que je me couche plus tard que minuit, ça arrive une fois tous les 36 du mois (et c’est limite trop, ahah)

    Honnêtement, c’est un peu moche à dire mais je le vis bien le confinement. Ça n’a rien changé à mes habitudes parce que je ne sors pas beaucoup mais au moins, je me sens moins coupable et moins sous pression quand on me demande « qu’est-ce que t’as fait ce week-end ? » Puisqu’on n’a plus le droit de sortir, je peux dire « rien » et je me sens moins jugée dans mes choix, ahah.

    1. Tout pareil ! Quand les gens me demandent comme ça va, si je « survis » au confinement, je leur réponds toujours que ça va super. Travailler de chez moi et être chez moi est déjà mon quotidien hors pandémie, donc vraiment, ça ne change rien à mes habitudes.

      « je me sens moins coupable et moins sous pression quand on me demande « qu’est-ce que t’as fait ce week-end ? »  » J’avais exactement ce même sentiment avant, et c’est pour ça que je dis que je suis ennuyeuse parce qu’aux yeux de beaucoup, ce que je fais de mon temps libre n’est pas très fun. Mais personnellement, aller au théâtre ou regarder une série m’apporte bien plus de joie que passer une soirée dans un bar avec des personnes qui me jugent…

  5. Je me retrouve aussi totalement dans ton article. Et pourtant, rien qu’avec tes voyages en Angleterre qui me fascinent, je n’aurais jamais eu l’idée de te qualifier d’ennuyeuse.
    Mais en tout cas, je suis aussi très ennuyeuse. Je n’aime aucun alcool donc l’ivresse m’est inconnue, je déteste l’odeur de la cigarette donc jamais eu envie de tester, je ne suis pas tentée par les drogues en tout genre (enfin, à part les livres et le chocolat), je chéris mes nombreuses soirées tranquille chez moi, je me suis bien cassé une dent mais c’était en me prenant un pied dans l’autre jambe de mon pyjama donc pour l’aventure on repassera, je ne sais pas entretenir des conversations « comme ça » avec mes collègues, je suis de moins en moins couche-tard mais toujours aussi lève-tôt, je ne sais même pas ce que je veux faire de ma vie, bref, rien de palpitant.

    1. Bienvenue dans la #TeamBoring ! Aka la meilleure team qui soit ! 😊

      Si cela peut te rassurer, j’ai actuellement 32 ans et je ne sais pas non plus ce que je veux faire de ma vie ! Je sais juste que je veux la vivre pour moi et non plus selon les convenances de la société ou des réseaux sociaux.

      1. Yes ! ^^
        Jusque là, on est d’accord ! Mais j’aimerais simplement trouver quelque chose qui me plaît vraiment, qui me donne envie de me lever le matin. Vu que je ne suis pas assez extrême pour rompre totalement avec la société et vivre sans travailler, je veux quitte à passer des heures et des heures et des heures dans un boulot que ce soit quelque chose qui me corresponde et m’enthousiasme. Sauf que ce n’est pas si simple de trouver…

  6. Je m’en veux un peu de débarquer chez toi et d’immédiatement mettre ta parole en doute, mais tu sembles avoir oublié un élément capital : les gens passionnés sont passionnants ! 😉

    1. Tu fais très bien de débarquer car en effet, j’avais oublié cet élément ! D’autant plus que les gens que j’apprécie le plus sont justement des gens passionnés !

Laisser un commentaire