Pourquoi je ne pourrai jamais être minimaliste.

carte home

Je suis actuellement en plein dans les cartons pour mon déménagement et je me suis rendue compte de deux choses :

  • J’ai beaucoup trop de trucs inutiles.
  • Je ne pourrai jamais être minimaliste.

Pendant très longtemps, j’ai fantasmé devant des photos d’appartements à la décoration minimaliste. Je rêvais d’un intérieur épuré aux tons pastels, avec le strict minimum, où chaque chose à sa place. Mais au fil des ans il a fallu que je me rende à l’évidence : je ne pourrai jamais être minimalisme.

Continue Reading

Je lis peu, mais je lis bien.

lecture

Du temps où je travaillais à la Médiathèque, je lisais des centaines de livres par an. Depuis que j’ai arrêté d’y travailler, et que j’ai fini la fac, je lis dix fois moins qu’avant. Je lisais énormément dans les transports, donc le fait de travailler de chez moi a considérablement réduit mes moments de lecture. Au début j’étais frustrée : je voyais ma bibliothèque se remplir, mais je n’arrivais pas à trouver le temps (ni l’envie) de lire.

Et puis j’ai fini par accepter que ce n’était pas grave. Comme je le répète souvent, la lecture n’est pas une course. Il vaut mieux avoir fait peu de lectures mais qui s’avèrent excellentes que beaucoup qui s’avèrent médiocres.

Continue Reading

[Story Time] Je suis ennuyeuse et je le vis bien.

soirée blog
[My kind of party night]

Il y a quelques temps, j’ai vu passer le tweet d’une fille qui racontait s’être endormie dans un bar et s’être fait voler toutes ses affaires (portable, argent, cigarettes). La première chose que je me suis dit en lisant ça c’est : « ça ne m’est jamais arrivé ». Et ensuite j’ai commencé à réfléchir aux 32 années passées. Et il faut se rendre à l’évidence : je fais sans aucun doute partie des filles à la vie la plus ennuyeuse qui soit. 

Continue Reading

[Story Time] « Let the magic guide you »

Edimbourg

L’été dernier (en 2019, quand voyager était encore permis), je suis allée voir la comédie musical Cruel Intentions qui se jouait lors du Ed Fringe. Bien évidemment, en étant à Edimbourg, je me devais de visiter le cimetière gothique de Greyfiars Kirkyard.

Alors qu’on se baladait tranquillement au milieu des tombes et mausolées avec ma sœur, on a croisé un groupe d’amis. Ils semblaient avoir un but précis car l’un des garçons du groupe a fini par sortir son portable en disant qu’ils étaient perdus.

Et là, je m’oublierai jamais de ce que l’une des filles lui a répondu.

Continue Reading

Pourquoi « On Your Left » ?

Quand j’ai décidé d’acheter un nom de domaine, s’est présentée la grande question du nom du blog. Je voulais quelque chose d’original, qui fasse référence à mes goûts, mais de façon subtile. Un nom court, qui puisse se décliner en logo, et qui ne définisse pas le genre de blog dès le départ.

Je voulais l’appeler Sweet-Madness, comme mon tout premier blog, mais le nom était déjà pris. J’avais appelé mon précédent blog Pippaty (« Pippa » pour Filipa et « Ty » pour le T de Teixeira) et j’ai songé un moment à le garder vu qu’il était disponible. J’ai aussi envisagé de réutiliser Marmite & Jam (c’est comme ça que j’avais appelé mon blog-guide sur l’Angleterre), je trouvais que ça sonnait bien.

Et puis après de longues heures de réflexion et de discussion avec ma soeur, j’ai fini par me décider pour le premier nom de la liste : On Your Left.

Continue Reading

De Paris à Chartres / [Home Tour]

Chartres_oyl

Il y a un an, je signais le bail de mon nouvel appartement.

Il y a un an, je prenais officiellement la décision de quitter la région parisienne pour aller m’installer à Chartres.

Mon petit studio à Issy n’était pas mal – bien agencé et confortable, et le loyer était très raisonnable pour l’emplacement. Mais ça restait un studio de 19m2. L’idée de déménager ne me serait pas venue à l’esprit si j’avais un travail en extérieur et n’y était qu’en soirée. Sauf que quand on est en freelance et qu’on travaille chez soi toute la journée, on finit vite par se sentir à l’étroit dans un si petit espace. Alors puisque l’un des gros avantages du freelance est la possibilité de travailler de partout, j’ai décidé qu’il était temps d’aller voir ailleurs, plus loin. Pour avoir un appartement d’une taille décente à un loyer décent, je devais aller en bordure de la région parisienne, dans des villes essentiellement accessibles en RER ou en Transilien. Deux choses que je voulais absolument éviter.

D’où Chartres. 

Continue Reading

All The World’s A Stage

Shakespeare Globe Londres

Cela fera 10 ans le 3 octobre que j’ai passé pour la première fois une soirée au théâtre à Londres. Avec des amies nous étions allées voir John Barrowman dans La Cage aux Folles. Quelques jours plus tard, nous sommes allées voir Oliver!. Et depuis, je n’ai pas arrêté. Pièces de théâtre, comédies musicales – je n’ai pas de préférence. Du moment que c’est joué en anglais, j’y vais. 

Continue Reading