Le livre qui a changé votre vie ?

Il y a quelques temps j’ai vu passer une story de la librairie Smith & Son qui demandait à ses abonnés quel livre avait changé leur vie.

J’ai trouvé ça intéressant car je ne m’étais moi-même jamais posé la question jusque là et ça m’a bien donné à réfléchir. Je me suis longuement posée devant ma bibliothèque, j’ai passé en revue tous les livres que j’ai lu et adoré et essayé de trouver celui que je considère comme ayant changé ma vie.

Et après une bien trop longue réflexion, j’ai fini par me rendre à l’évidence : il n’y en a aucun.

J’ai lancé mon blog suite à ma lecture de Jane Eyre. Ce blog m’a alors permis de découvrir la Collection R. Et par la suite de travailler pour la maison d’édition. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est en grande partie grâce au blog. Est-ce que dans ce cas je peux considérer que Jane Eyre a changé ma vie vu que ça a été l’élément déclencheur ?

Je crois que je n’arrive déjà pas à comprendre comment, concrètement, un livre peut changer une vie. En 34 ans d’existence, je n’ai lu aucun livre qui, une fois la dernière page tournée, a totalement changé ma vision des choses, m’a donné du courage ou la force de faire quoique ce soit de spécifique.

Je suis peut-être trop rationnelle. Ou peut-être pas assez investie dans mes lectures. Même si je peux me reconnaitre dans certaines situations ou pensées des personnages, je n’arriverais pas à transposer cela dans la vie réelle. Pour moi, un roman, peu importe de quoi il est inspiré, reste de la fiction. Donc prendre un personnage en exemple et me dire « si il/elle l’a fait, moi aussi je peux le faire », c’est un concept assez étrange pour moi.

C’est aussi valable pour les biographies ou tout autre récit de vie : il y a toujours un aspect beaucoup trop différent par rapport à ma propre vie (que ce soit au niveau familial, personnel, financier ou juste le pays d’origine) pour que je puisse véritablement m’identifier et donc avoir le sentiment que ça peut aussi m’arriver et donc le prendre en exemple. C’est peut-être pour ça que je n’ai pas de role model ou de héros.

Il y a beaucoup de livres qui ont marqué ma vie, mais aller jusqu’à la changer ? Je n’en vois aucun.

Et vous, avez-vous un livre qui a changé votre vie ? Quels aspects de votre vie a-t-il changé ? C’est vraiment une question qui me taraude. J’aimerais sincèrement comprendre et trouver le livre que je pourrais considérer comme ayant changé ma vie.

4 comments

  1. J’ai beau réfléchir, j’en ai aucun non plus. 😅 Pas sur le long terme du moins. Ou alors je lis pas assez de livres de développement personnels ? Ceci dit les 2 seuls que j’ai lus m’ont bien aidée après une rupture et m’ont aidé à travailler sur moi (« Anxious attachment no more » et « The subtle art of not giving a f**k »)

    1. Heureusement d’ailleurs, c’est un peu leur but, ça aurait été vraiment dommage si finalement leur lecture ne t’avait rien apporté. C’est vrai que je me suis concentrée sur les romans, mais les livres de développement personnel comptent aussi – et dans ce cas, effectivement, un livre peut changer une vie.

  2. Bonne question !
    J’ai une terrible mémoire donc rien ne me vient. Peut-être qu’on pourrait chercher du côté des livres refuges, de ceux vers lesquels on se tourne souvent quand on a un coup de blues : ils ne changent pas la vie, mais changent certains morceaux de nos vies ?
    Et j’ai en fait peut-être un livre, La nuit tombée d’Antoine Choplin, qui a changé ma vision des livres, parce que c’est un livre très court que j’ai lu d’une traite mais dont je suis sortie avec l’impression d’avoir vécu tellement de choses. Depuis ce livre, je suis devenue un peu intransigeante avec les livres dont je trouve qu’ils disent en trop de mots ce qui pourrait être dit en moins. Mais je ne sais pas si ça compte comme ayant changé ma vie…

  3. J’ai bien un livre qui m’a changé la vie et qui me tient à cœur. C’est le premier tome de Harry Potter. A l’époque de sa sortie, j’étais en primaire et dyslexique. J’avais les livres en horreur. Ils étaient le symbole de mon échec. Et tête de mule que j’étais, je ne voulais rien faire avec mon orthophoniste. Puis ma sœur m’a mis entre les mains ce roman avec ce petite sorcier sous son placard sous l’escalier. Je me suis identifiée au personnage, subissant en plus du harcèlement scolaire à l’école. J’ai fini par ne plus avoir les livres en horreur, avancer sur ma dyslexie et aimer lire !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :