“Un monde après l’autre” – Jodi Taylor

Imaginez : un roman, qui se passe en Angleterre, dont l’héroïne est historienne, et avec des voyages dans le temps. Il était écrit pour moi !

Dans Un monde après l’autre, Jodi Taylor nous emmène à la découverte de St Mary, institut dépendant de l’université de Thirsk spécialisé dans la recherche historique de haut niveau. De très haut niveau, et très pointue aussi : grâce à une technologie inédite intitulée “capsule temporelle”, le personnel de l’institut a la possibilité de retourner dans le passé, pour aller vivre (littéralement) l’Histoire et ainsi répondre aux questions sans réponse et mettre tout le monde d’accord lors des débats.

Continue Reading

Lockwood & Co : L’escalier hurleur – Jonathan Stroud

Aujourd’hui le thème du mois anglais c’est “Fantômes” et j’ai le livre parfait pour l’occasion : “L’escalier hurleur” de Jonathan Stroud, le premier tome de la saga “Lockwood & Co”. Un roman pas si jeunesse que ça et bien plus sombre qu’il n’y parait.

Déjà il faut savoir que je suis totalement fan de Jonathan Stroud, sa trilogie de Bartiméus fait partie de mes meilleures découvertes littéraires. C’est donc un réel plaisir à chaque fois de me plonger dans un de ses romans. Lockwood & Co ne fait pas exception à la règle.

Continue Reading

Black Widow : Forever Red – Margaret Stohl

IMG_1790

Lors du New-York Comic Con de 2014, Marvel a profité du panel Women of Marvel pour annoncer la publication d’un nouveau roman young adult consacré à Black Widow et écrit par Margaret Stohl. Marvel Press avait déjà publié deux romans en 2013 : She-Hulk Diaries de Marta Acosta et Rogue Touch de Christine Woodward, mais ils étaient quelque peu passés inaperçus – sans doute à cause de l’aspect un peu trop chick-lit de la chose ou le fait qu’ils s’intéressent à des personnages peu connus du grand public.

Avec le succès grandissant des films et l’envie de toujours toucher un nouveau public, Marvel a décidé de relancer les romans, mais cette fois pour un lectorat plus (ou moins) jeune et en le reliant à son univers cinématographique. En effet, contrairement à She-Hulk Diaries et Rogue Touch, Black Widow : Forever Red s’inscrit directement dans le MCU (même si ceux qui ne suivent pas les séries, risquent de trouver étrange la présence de Phil Coulson).

Continue Reading

Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

img_0722202_zps1afecqae

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia a été l’un de mes derniers coups de cœur de 2015. Je l’avais commencé par curiosité, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre si ce n’est au fait que l’héroïne était atteinte de schizophrénie paranoïde.
Pour résumer en deux mots : j’ai adoré

Continue Reading

Café givré – Suzanne Selfors

Titre : Café Givré
Titre VO : Coffehouse Angel
Auteur : Suzanne Selfors
Editeur : Flammarion (Tribal)

IMG_20120405_155209_Hagrid_Old.jpg

4ème de couverture : “Vous croyez aux signes ? La foudre qui frappe une voiture dont vous sortez à l’instantt, un chat noir qui traverse votre chemin… Vous voyez ce que je veux dire ? Le hasard, peut-être. Moi, je n’y ai jamais cru, à ce genre de trucs. Avant de le rencontrer, lui” Chez Anna est un petit café où le temps s’est arrêté. Katrina y vit paisiblement avec sa grand-mère. Jusqu’au jour où la magie et la poésie s’immiscent dans sa vie.

L’histoire se passe à Nordby, un village scandinavien purement fictif, mais librement inspiré de la vraie ville de Poulsbo (Washington). On y suit Katrina, 16 ans, lycéenne sans talent si ce n’est servir les clients du café de sa grand-mère Anna et faire la conversation aux plus agés. Elle n’a peut-être pas de talent, mais une grande qualité : sa gentilesse. Aussi, lorsqu’un matin avant l’ouverture du café elle voit un jeune homme recroquevillé contre la porte, elle n’hésite pas à lui offrir une boisson chaude et des douceurs – et ce, même si ce type l’effraye un peu… Qu’il soit un psychopathe ou un simple sans domicile, il fait froid dehors, tout le monde devrait avoir droit à un café.

Elle découvrira le lendemain que ce jeune homme n’était ni un psychopathe, ni un sans domicile, juste… un ange. Un messager pour être précise – plus Hermès qu’ange en fin de compte. Malcolm (c’est le nom de l’ange), pour la remercier de sa gentilesse, lui offre ce qu’elle désire le plus au monde. Richesse, célébrité… tout ce qu’elle veut !

Sauf que Katrina est une jeune fille intelligente et réaliste, et elle sait très bien que les grains de cafés enrobés de chocolat ne l’aideront pas à remettre à flots le café de sa grand-mère qui fait de moins en moins de recettes depuis l’ouverture du Java Heaven et ses cafés bios (?) et que le chocolat ne l’aidera pas à réaliser ses rêves. 

Mais d’ailleurs, quels sont ses rêves ? Voilà un peu la trame principale du roman : Katrina et ses reflexions sur l’avenir. Vous saviez vous, ce que vous vouliez faire de votre vie à la fin du lycée ? Non ? Moi non plus (encore maintenant je n’ai aucune certitude !). Ses meilleurs amis ont leur avenir tracé : Vincent sera nageur professionnel et Elisabeth vivra de ses nombreux talents artistiques. Mais Katrina, pour quoi est-elle faite ? Cette question, on se l’est tous posée, et c’est ce qui rend ce roman si sympathique : on peut facilement s’identifier à Katrina – qu’on ait 17 ans ou 23 ans.

L’arrivée de ce messager en kilt (oui, Malcolm porte un kilt) va bouleverser la petite vie (pas si) tranquille de Nordby – pour le meilleur et pour le pire. Certains habitants voient le passé les rattraper, d’autres voient l’avenir se dérouler devant leurs yeux, il y a des accidents de voiture, un rat géant, des amitiés brisées, des amours contrariés, des rêves réalisés… 

La première chose qui me vient à l’esprit pour décrire le roman est “tout doux”. Il se dégage pendant tout le roman un sentiment de “douceur “et de plénitude, avec ce cadre chaleureux (le café donne envie d’y passer ses journées, la ville d’y vivre) et ses personnages vraiment touchants (j’ai énormément d’affection pour Malcolm, l’ange-messager qui se balade en kilt et croule – littéralement – sous de lourdes responsabilités).

Café Givré de Suzanne Selfors est une petite merveille de roman, où se mêlent café, messagers, pardon, recherche de soi, espoir, amitié et amour bien sûr. En résumé, voilà un Café Givré tout à fait délicieux et que je recommande vivement de goûter !

Continue Reading