Livin’ It Up On Top – #2

Quote_Productive_Nap

[Je sais qu’on est le 26 février, mais vu que cet article est prêt à être publié depuis le 3 février, que tout ce qui lui manquait, c’était quelques photos, autant le mettre en ligne !]

Peut-être que je vais faire ça par mois plutôt que par semaine en fait. Parce que certaines semaines sont si chargées qu’il y a beaucoup à dire et peu de temps pour le faire, tandis que d’autres au contraire sont calmes, sans événements particulièrement marquants.

Bref, retour sur les highlights du mois de janvier.

Mercredi 9 janvier :

Une journée au bureau suivie d’une soirée en solitaire devant NetflixJ’ai quitté le domicile parental il y a un peu plus d’un an maintenant, mais comme j’habite à 3min à pied de chez eux, je vais y déjeuner et diner tous les jours. Cela ne me dérange pas : ma cuisine n’est pas des plus fonctionnelles et cela m’oblige à faire une pause et à sortir de chez moi (les deux choses les plus difficiles à accomplir quand on est freelance). Mais des fois cela fait du bien de rentrer, s’enrouler dans un plaid et regarder une série. J’avais commencé Bodyguard il y a quelques temps, et même si j’avais adoré le premier épisode, je n’avais pas eu (pris) le temps de continuer. C’était l’occasion idéale. Et cette série est tout aussi fascinante que Line Of Duty, l’autre création de Jed Mercurio.

Jeudi 10 janvier :

J’ai fait un petit tour de blogosphère. Je ne vais pas refaire tout un plaidoyer en faveur des blogs, mais cela m’a fait prendre conscience d’à quel point cela m’avait manqué de lire et commenter des articles. C’est vraiment un de mes objectifs de l’année : arrêter de chercher des excuses et prendre le temps de commenter plus régulièrement.

Dimanche 13 janvier :

En octobre dernier, j’ai assisté à la discussion avec Alexis Michalik lors des Dialogues Télérama et ça avait été tellement plaisant, tellement enrichissant de l’entendre parler. Je me souviens être ressortie de la salle avec l’envie de voir toutes ses pièces ! Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller au théâtre, mais je n’ai pas manqué d’aller voir Edmond au cinéma le week-end de sa sortie. Et c’était… c’était… c’était… Tout ça ! J’ai vraiment adoré ! Alors que suite à un souci technique dans la réservation j’ai été obligée de m’installer au premier rang – je déteste le premier rang. Par chance le film était si bien, si beau, que ce désagrément a vite été oublié. Et maintenant j’ai encore plus envie de voir ses pièces !

Edmond_Film_Still

Mardi 15 janvier :

J’ai repris l’Eurostar. Ils devraient songer à créer une carte d’abonnement. Je suis une fois encore allée profiter de la compagnie de Justine (c’est plus positif que dire “squatter le côté gauche du lit”). Mais ça a été le jour des premières fois : Justine a découvert Nando’s et nous avons toutes les deux goûté pour la première fois les pâtisseries de Dum Dum Donutterie. Grâce à l’application Too Good To Go, on a pu tester 3 donuts pour la modique somme de £3.95. C’était bon, mais pas vraiment ce à quoi on s’attendait. Au moins maintenant je peux dire que j’ai goûté et que je préfère les pâtisseries de Doughnut Time !
Dans le train j’ai fini Theatrical de Maggie Harcourt et c’était tellement formidable comme lecture ! J’avais adoré Unconventional mais celui-là est encore plus parfait.

Dum_Dum_Donutterie_Donuts

Mercredi 16 janvier :

Jour de la raison pour laquelle je suis retournée aussi rapidement à Londres : le concert de Reeve Carney. J’étais déjà heureuse de le voir dans Hadestown, je n’aurais jamais imaginé avoir aussi l’occasion de le découvrir en solo, interpréter les chansons de son album (et quelques reprises). Et oh que c’était bien ! Le plus beau concert auquel j’ai jamais assisté. C’était dans une toute petite salle, vraiment très intimiste, il n’y avait pas un bruit quand il chantait, tout le monde était charmé. Reeve discutait beaucoup, racontait plein de petites anecdotes, ne se souvenait plus vraiment de sa set list. C’est vraiment fascinant de le voir en solo : chant, guitare, kazoo, grosse caisse, loop station, piano… il fait tout, tout seul, et parfois tout à la fois ! Le concert a duré 2h30 environ, avec un entracte (#pausepipi)(ces anglais ont tout compris à la vie) mais il aurait pu durer bien plus longtemps s’il n’y avait pas le curfew de 23h qui l’obligeait à arrêter. Je n’ai pas de belles photos à vous montrer car j’ai eu la bonne idée de prendre mon appareil photo mais de laisser la batterie dans le chargeur, chez Justine. Ce n’est pas grave, je n’étais pas là pour les photos mais pour le concert et j‘ai passé une merveilleuse soirée. Et il semblerait que la médiocre qualité des photos prises avec mon portable ne soit pas un problème pour Reeve Carney vu qu’il a partagé ma photo sur son compte Instagram ! #DayMade

Jeudi 17 janvier :

La journée se résume en trois mots : Mister (Ms?) Squirrel, promenade, Eurostar. Après un réconfortant petit-déjeuner dehors, nous nous sommes mises au travail. Mister Squirrel est venu déjeuner sur le balcon et nous avons passé bien 30min à l’admirer et le prendre en photo sous tous les angles. Si la veille il avait plu toute la journée, ce jeudi-là le soleil était de sorti et nous avons décidé de faire de même ! J’avais quelques petits achats à faire (notamment passer à MinaLima acheter des cartes pour Lyne) et cela faisait bien trop longtemps que nous n’étions pas allées chez Ole & Steen. J’ai été relativement raisonnable ce jour-là et je n’ai acheté qu’un seul livre (“You” de Caroline Kepnes – je suis curieuse de voir ce qui méritait une adaptation et il n’était qu’à £3 – pourquoi résister ?). Ensuite, j’ai repris l’Eurostar directement Paris. Et j’ai beau y être habituée, le retour fait toujours mal.

Ecureuil

Samedi 19 janvier :

La journée a commencée par un petit-déjeuner professionnel chez Marcelle et s’est terminée au Bataclan pour le concert de Tom Odell ! J’avais déjà eu la chance de le voir sur scène en novembre 2016 et je me souviens avoir passé une excellente soirée. Malheureusement, la soirée n’a pas été aussi positive cette fois. Tom Odell est toujours aussi fantastique en live, mais j’avais encore la tête et le coeur au concert de Reeve Carney… Je n’ai pas arrêté de comparer les deux, j’ai passé la soirée à me dire que ce concert aurait été tellement mieux dans une petite salle.

Dimanche 20 janvier :

Je suis allée voir Glass au cinéma ! Je l’attendais avec impatience et j’ai vraiment beaucoup aimé (même si j’ai l’impression d’être passée à côté de certains enjeux et messages). James McAvoy m’a confirmé une fois encore qu’il était le meilleur acteur de sa génération (c’est stupide ce que j’écris, il n’a plus rien à confirmer depuis bien longtemps). 

Vendredi 25 janvier :

J’ai rédigé mon article sur Peppermint et commencé à écrire celui-ci en regardant Walking On Sunshine, l’un de mes musicals préférés ! Un jour je vous parlerai plus en détails de mon amour pour ce film, mais en attendant je vous mets un extrait pour vous donner envie.

Je ne résiste pas non plus à vous mettre celui-là !

Lundi 28 janvier :

J’ai assisté à l’avant-première d’Alita – Battle Angel. Je n’ai jamais lu les mangas (je ne savais même pas que c’était une adaptation) donc je ne savais pas à quoi m’attendre. J’ai passé un bon moment, mais je suis quand même un peu restée sur ma faim. J’admire la prouesse technique au niveau des effets spéciaux (sauf la 3D qui est inutile) mais j’ai été relativement peu emballée par l’histoire. Quand j’ai enfin réussi à vraiment rentrer dedans, c’était la fin. En fait, le film aurait dû commencer par la fin. S’ils font une suite, je la verrai très probablement, mais pour celui-ci, une fois m’a suffit.

Et le mois de janvier touche ainsi à sa fin. Février arrive et avec lui 10 jours de MTFestUK. Dont trois en présence de Jamie Muscato.

You may also like

Un commentaire

  1. Haha, le côté du lit qu’est naze à cause de la fenêtre en plus.
    Et je trouve vraiment que Mister Squirrel lui va bien, d’ailleurs faudrait que je pense à lui remettre à manger. Il doit se demander pourquoi y a la bouffe sur le balcon mais enfermée dans une boîte.
    C’est toujours un plaisir de t’avoir à l’appart et il me tarde de lire l’article sur février. 😀
    PS: j’adopte le #pausepipi

Laisser un commentaire