Fêtes de fin d’année et traditions familiales*

Je vais être honnête : Noël est la période de l’année que j’aime le moins. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait attendre cette fête spéciale pour se retrouver en famille, offrir des cadeaux, faire preuve de générosité, être d’humeur festive… Surtout que souvent, c’est le résultat contraire qui se produit : on revoit les membres de la famille qu’on apprécie le moins, on se souvient de ceux qu’on a perdu, il y a toujours quelqu’un pour dire la mauvaise chose au mauvais moment, les repas de famille finissent rarement de façon festive.

Malgré mon désamour pour cette période, chaque année je fête la fin d’année en famille. Sauf rares exceptions, il n’y a que mes parents, ma soeur et moi autour de la table pour les fêtes. Alors, pour ne pas avoir l’impression que c’est un jour comme les autres, on s’oblige à faire un effort et à faire différemment. On a fini par se créer des petites traditions qui rendent la période un peu plus supportable.

La décoration :

Vu qu’on a un espace réduit, on se contente du sapin de Noël. Après Les Animaux Fantastiques en 2016 et Les Magiciens en 2017, pour cette année on a choisi de décorer notre sapin sur le thème de Mary Poppins ! Mes éléments préférés : la guirlande/mètre ruban, le parapluie et le badge « Votes for women ».

Le repas :

Sur ce point, cela ne change jamais ! En plat principal le 24 décembre, on a : morue, pommes de terres cuites, couves (du chou portugais) et du poulpe (je ne mange que la morue et les pommes de terre pour ma part).

Assez léger et plutôt sain, n’est-ce pas ? C’est parce qu’on se réserve pour le sucré ! Comme on est que quatre et qu’il n’y a vraiment que ma mère et moi qui mangeons les desserts, on se restreint au strict minimum : rabanadas (du pain perdu) et aletria (comme le riz au lait, mais avec des pâtes). On a aussi de la bûche glacée (la seule que mange facilement ma soeur) et quelques mignardises. Quand on a des invités, ma mère fait en plus sonhos (littéralement, ça veut dire « rêves » – ce sont des petits beignets frits).

Aletria
En haut : rabanadas / En bas : sonhos

Mais moi, mon dessert préféré de Noël c’est les filhós ! Ce sont des sortes de gros beignets plats, puis frits et enrobés de sucre et cannelle. J’aime les manger quand ils sont chauds et mous, mais aussi le lendemain quand ils sont un peu plus dur. En fait, je peux en manger à longueur de journée et d’année. 

Filhós

Pour le déjeuner du 25 décembre, généralement on fait du chapon/poulet et on termine les desserts de la veille. Au nouvel an par contre, on le fait à la française ! Les plats du diner du réveillon/déjeuner du 1er janvier sont assez similaires : coquilles Saint-Jacques, crevettes, chips et salade.

La soirée :

Elle se résume en deux mots : films et jeux de société. Le 24 au soir on regarde un film de « Noël » : du Disney ou des films qui n’ont rien à avoir avec Noël, mais qui sont parfaits à regarder à ce moment de l’année. Dans le top des films qu’on regarde à Noël : Ella Enchanted, Princesse Bride et la trilogie italienne (comme je l’appelle) : La Légende d’Aliséa, La Princesse et le PauvreDesideria et le Prince Rebelle (mon préféré). Cette année, j’ai bien envie de mettre Les Misérables ou The Greatest Showman. Ou alors Les Animaux Fantastiques.

Le 31 décembre on a pour tradition d’attendre minuit en jouant à des jeux de société. On a beaucoup de jeux, mais on finit toujours par sortir les deux mêmes : le Monopoly et La Bonne Paye. J’ai reçu le jeu Suspend il y a quelques semaines, et c’est probablement sur ce jeu qu’on va finir 2018 ! C’est un peu comme le Jenga, mais à l’envers : il ne s’agit pas ici d’enlever des pièces sans faire tomber la tour, mais d’en rajouter sans faire tomber les autres. Je sens qu’on va bien rigoler !

 

Et vous alors, Team Noël ou Team Grinch ? Vous avez aussi des traditions festives ? 

 

*Article écrit en collaboration avec ThreePipe et Melissa and Doug

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire