3 conseils pour se mettre à la lecture en anglais

livres en anglais

Je vois souvent passer des tweets de personnes qui aimeraient lire davantage en anglais mais ont peur de ne pas avoir le niveau suffisant. L’ancienne étudiante en traduction littéraire en moi aurait envie de vous dire que ce n’est pas grave, et vous inciter plutôt à lire en français car il faut valoriser le travail des traducteurs. Cependant, je suis tout à fait consciente du manque de diversité (dans tous les sens du terme) dans l’édition française et je comprends cette envie d’aller voir ailleurs (ma bibliothèque est constituée à 90% de livres en anglais, donc je ne vais clairement pas vous jeter la pierre).

J’avais donc envie de vous partager quelques conseils qui vous aideront à améliorer votre anglais et à vous (re)donner confiance. 

1 – Relisez

Je sais que beaucoup ont tendance à conseiller de commencer par des livres jeunesse car le style est plus simple et donc plus facile à comprendre. Pour ma part, je préfère conseiller de commencer par des livres déjà lus en français.

L’anglais n’est pas une langue facile, il y a énormément de prépositions, de verbes composés, d’expressions idiomatiques ou de mots dont le sens change selon le contexte. Il suffit de mal comprendre une de ces prépositions ou particules pour se retrouver avec un gros contresens. Avant de comprendre l’histoire il est important de comprendre la langue. 

Relire en anglais un livre que vous connaissez bien en français vous permettra de vous concentrer sur comment l’histoire est racontée et non pas sur ce qui est raconté. Ainsi, plutôt que de vous demander « Mais qu’est-ce que ça veut dire : « You pierce my soul. I’m half agony, half hope. » ?, vous vous direz : « Aah c’est donc comme ça qu’on dit en anglais « Vous transpercez mon âme. Je suis partagé entre l’angoisse et l’espoir« .

Ça marche aussi avec des romans qui ont été adaptés en film ou série. Dans tous les cas, commencez par un livre dont vous connaissez déjà l’intrigue, l’univers et les personnages. Votre attention sera ainsi focalisée sur l’écriture et non l’intrigue – il est très facile de lire des mots, mais c’est mieux de comprendre le sens de ces mots.

2 – Évitez le dictionnaire

Commencer par des livres déjà connus vous évitera de vous arrêter sur chaque mot inconnu pour aller voir sa définition dans le dictionnaire. Cela prend du temps et c’est très décourageant. À la place, notez le mot que vous ne comprenez pas sur une feuille et continuez votre lecture. Lisez toute la phrase ou tout le paragraphe, essayez de reformuler en français ce que vous venez de lire et voyez si ça fait sens. Si le mot revient plusieurs fois et que vous n’arrivez toujours pas à en saisir le sens, alors allez regarder la définition.

Anecdote personnelle : encore aujourd’hui, il m’arrive parfois de ne pas totalement comprendre une phrase, surtout quand celle-ci est longue, avec peu de virgules et plein de prépositions. Ce que je fais alors c’est prendre un crayon à papier et découper la phrase : je regarde si la préposition appartient au mot d’avant ou d’après, si le « had » est seul ou s’il fait partie d’un verbe composé (vous verrez souvent des « she had had » ou bien des « she had had he ») etc etc.

3 – Prenez des notes

Quand j’ai commencé mon apprentissage « immersif » de l’anglais, j’ai acheté un petit carnet dans lequel je notais chaque mot et expression que je ne connaissais pas et qui revenaient souvent dans mes lectures. Cela m’a permis non seulement d’étoffer mon vocabulaire mais aussi mon répertoire d’expressions idiomatiques. Plus je lisais et prenais des notes, plus ma compréhension s’améliorait et moins je regardais les définitions dans le dictionnaire.

Bonus : Audio : anglais / Sous-titres : anglais

Une autre astuce pour améliorer son anglais est de regarder des films et séries en anglais avec les sous-titres en anglais. Le regard a tendance à aller vers les sous-titres, donc même si vous mettez l’audio en anglais et les sous-titres en français, vous serez plus attentifs au français des sous-titres qu’à l’anglais de l’audio. Privilégier l’anglais/anglais à deux avantages : vous améliorez votre compréhension orale ET écrite d’un coup. C’est comme la relecture : vous vous attachez à comment les choses sont dites plutôt qu’à quoi.

Alors, prêt.e.s à vous lancer dans la lecture en anglais ? 

Continue Reading

[Interlude musical] The Amazing Devil

Cassandra Sutton

The Amazing Devil est un groupe britannique composé de Madeleine Hyland et Joey Batey (que vous avez notamment vu dans le rôle de Jaskier dans The Witcher). Ils ont sorti un premier album, Love Run, en 2016, et le second, The Horror and the Wild est disponible depuis mars dernier. Toutes les chansons des deux albums ont été intégralement écrites et composées par Joey Batey, avec l’aide de Madeleine Hyland. Les deux albums sont disponibles à l’achat sur Bandcamp, mais vous pouvez aussi les écouter sur Spotify, Apple Music, Napster & cie.

Leur univers est empli de fantasy et de fantastique, enchanté et enchanteur, très lyrique et cinématographique. Leurs chansons parlent d’amour, de rupture, de loups, de démons (au sens propre et figuré), de joie, de peines. C’est beau, c’est spectaculaire, c’est épique.

Continue Reading

Mes objectifs littéraires pour 2020

Foyles Books

Dans la blogosphère littéraire, qui dit nouvelle année, dit généralement Goodreads Reading Challenge. Pour ma part, j’ai totalement arrêté de participer à ce challenge car je le trouvais plus stressant qu’autre chose. Le risque de finir l’année avec un sentiment d’échec en voyant qu’on a pas réussi à accomplir ne serait-ce que le tiers du challenge est bien trop important et inutile.

Par contre, je me suis fixé trois objectifs littéraires.

Continue Reading

Le Roi Lion – Jon Favreau

Et donc j’ai vu Le Roi Lion version 2019. Je disais dans mon article sur Aladdin que j’étais en faveur des Live Action Movies, mais j’aurais peut-être dû préciser que c’était à l’exception des films avec des animaux. Malgré tout, j’avais vu et relativement bien aimé le live action du Livre de la Jungle, donc je me suis dit que j’allais laisser sa chance à ce Roi Lion réalisé, là encore, par Jon Favreau.

Et ma foi, ce n’était pas si mal. 

Continue Reading