Jane Eyre – Cary Fukunaga

cc089838-ba04-4194-b06d-07c0ca2528a6_zpsd4c35bea.jpg

Je vais le dire tout de suite, comme ça, ceux qui ont aimé pourront fermer la page : cette adaptation est décevante.

Pourtant, j’y ai cru. Même si j’ai toujours trouvé que Mia Wasikowska et Michael Fassbender étaient trop “beaux” pour les rôles, j’ai voulu leur donner leur chance. J’ai même fait en sorte de ne pas relire le roman, ni revoir la mini-série pour éviter toute comparaison. 69b6279e-7408-4599-acec-7ceed4dda6b8_zps64a0efa0.jpg

Mais non, rien à faire, ce fut une déception. Pourtant ça partait bien : j’aime beaucoup l’idée de commencer par le milieu, et d’avoir Jane qui raconte sa jeunesse et le temps passé à Thornfield Hall sous forme de flashback. Mais à partir de l’arrivée à Thornfield, tout se gâte… Jane Eyre est un roman difficile à adapter, il est très dense et très personnel car il est raconté du point de vue de Jane. Des passages doivent être coupés et d’autres modifiés, c’est bien normal – même la mini-série a eu droit à des coupes. Mais dans ce cas, puisqu’il y a moins d’action, la moindre des choses est de renforcer l’émotion.

0fdf4790-d229-408f-8888-5819d88ba6bb_zps6a2b6020.jpg

Et c’est justement là le gros problème du film: il manque d’émotion, de vivacité. Les scènes entre Jane et Rochester sont affreusement “plates”, il n’y a aucune alchimie, aucune attraction, aucune passion. Rochester est un homme cynique et manipulateur, mais aussi drôle – ici, il est juste arrogant et méchant. Jane est une femme forte et pleine d’esprit – ici, elle est naive et fade. Michael Fassbender a un air de chien battu chaque fois qu’il joue une scène avec Jane. Quant à Mia Wasikowska, elle a toujours l’air au bord des larmes, elle ne change d’expression que lorsqu’elle embrasse Michael Fassbender (ce qui est tout à fait compréhensible, soit dit en passant).

Du côté des personnages secondaires, ce n’est pas beaucoup mieux : Romy Settbon Moore est une Adèle Varens bien trop obéissante et sympathique et St John Rivers est trop gentil (et il n’est même pas amoureux). Seules Judi Dench (Mrs Fairfaix) et Imogen Poots (Blanche Ingram) sortent du lot.

07866ddd-3916-4d1e-b7be-b18375ca7f86_zpsb2ce86f0.jpg

Jane Eyre est un roman plein de “vie” et d’humour voire même de légèreté : Jane est heureuse lors des mois passés à Thornfield Hall et même après, quand elle habite chez les Rivers. Quant à Rochester, c’est l’un des plus irrésistibles personnages masculins de la littérature anglaise, au même titre que Frederick Wentworth ou Edward Ferrars. Dans le film, rien de cela. C’est juste long et lent et tragique. Et même à la limite du ridicule parfois : oh cette scène finale ! Je n’aurais jamais pensé qu’il était possible de défigurer autant Rochester… Chapeau à l’équipe maquillage hein.

5cbd70ed-92a6-46a2-a97a-6e0976fdb75f_zpse25427ff.jpg

Bref, je n’ai pas aimé. Ce qui est fort dommage car visuellement, c’est très beau ! Je devrais peut-être le revoir en fait, mais sans le son cette fois. Ou alors c’est juste parce que la mini-série est tellement parfaite à mes yeux, avec des acteurs tellement parfaits dans leurs rôles que toute autre version sera fade…

Jane Eyre
Réalisé par : Cary Fukunaga
Avec : Mia Wasikowska, Michael Fassbender, Judi Dench, Imogen Poots, Jamie Bell…
Synopsis : Angleterre, XIXème siècle. Jane Eyre est engagée comme préceptrice de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune orpheline. C’est le début d’une folle passion…

You may also like

7 commentaires

  1. Ah ah tu vois, j’avais déjà pas trop envie de le voir, maintenant c’est mort (à moins que je sois d’humeur massacrante auquel cas il se prendrait une volée de bois vert sur Sens Critique). Et tu as failli me perdre quand tu as mentionné Edward Ferrars ♥ Je suis en train de finir mon mémoire, je suis faible, et tu balances du gentleman comme ça rien que pour me tenter de regarder au lieu de bosser, c’est mal !

  2. Mais d’ailleurs, tu l’as vu la mini-série ? On parle beaucoup de Jane Austen mais peu de Jane Eyre… Alors que bon, Rochester quoi…♥
    Oui je sais, je suis mauvaise. Mais je sais que tu peux résister, tu as su résister à Harper’s Island, tu peux le faire encore !

  3. J’ai vu le film lors de sa sortie en salle et je suis du même avis que toi : c’est esthétiquement très beau mais sans la moindre émotion. Je serais même plus sévère : j’ai trouvé la narration difficile à comprendre tellement elle est chronologiquement embrouillée (les amis avec lesquels j’étais et qui n’avaient pas lus le livre n’ont pas tout compris …). Bref ! Une très grosse déception …
    Je n’ai pas vu la série dont tu parles mais j’aime beaucoup la version avec Charlotte Gainsbourg et William Hurt (mais je sais qu’elle a ses détracteurs …)

  4. C’est vrai ça, je n’ai pas pensé à comment les gens ne connaissant pas l’histoire pourraient réagir… (c’est comme Harry Potter ou Orgueil ou Préjugés, dans ma tête, le monde entier connait ces livres… alors que non en fait).
    C’est exactement ce que j’ai dit à ma soeur : je fais partie des détracteurs de cette version, et pourtant je l’ai trouvée meilleure que celle-ci, c’est dire !
    Il faut vraiment que tu regardes la mini-série alors ! C’est la meilleure des adaptations du romans 😀 (et puis hiiii Toby Stephens)

  5. comme toi, j’ai trouvé que le film manquait cruellement d’émotion et de passion, alors que l’histoire en a tellement ! j’ai préféré la version avec Charlotte Gainsbourg. Et l’actrice, Mia, je la trouvais très belle dans Alice au pays des merveilles, et ici, méconnaissable ! enfin, il ya Michael Fassbender ♥

Laisser un commentaire