Où je fangirle sur les Animaux Fantastiques.

fantastic-beasts-where-find-them-movie-2016-redmayne

Les Animaux Fantastiques sort dans une dizaine de jours et mon impatience est de plus en plus difficile à mesurer. Non, ce n’est pas parce que je suis une Potterhead – je n’ai jamais été aussi impatiente pour les précédents films, ni même pour Harry Potter and the Cursed Child. Ce n’est pas non plus à cause d’Eddie Redmayne (j’ai milité pour que le rôle revienne à Luke Newberrybien que je l’aime d’un amour immodéré depuis… euh… je ne sais plus très bien. 2008 peut-être.

Non, si je suis impatiente c’est simplement parce que c’est une nouvelle histoire. Une vraie de vraie. Pas simplement une suite comme The Cursed Child. On reste dans l’univers d’Harry Potter, mais c’est un tout nouveau monde que l’on découvre ! 

Avec Les Animaux Fantastiques, l’univers ne se limite plus aux couloirs de Poudlard et à ses étudiants. C’est une nouvelle ville, un nouveau ministère, de nouveaux personnages et surtout, une nouvelle époque qui s’offrent à nous. Et quelle époque : New York, 1926, avec son faste et ses paillettes, ses speakeasies dissimulés et sa beauté architecturale. La magie est cette fois parmi nous, avant nous.

Je suis prête à m’en prendre plein les yeux, à suivre Newt Scamander pour cinq films absolument inattendus et imprévisibles, à retrouver cette magie qui m’avait tant attirée quand j’ai lu Harry Potter pour la première fois, il y a 17 ans. Une magie que j’ai perdu au fil des ans à cause de toute la Pottermania engendrée par les films et que j’espère retrouver avec Newt.

You may also like

Laisser un commentaire