The Greatest Showman – Michael Gracey

Il y a quelques jours j’ai eu la chance d’assister à l’avant-première de The Greatest Showman de Michael Gracey, en présence de Hugh Jackman himself ! Mais je vais être sincère : c’est le film que je voulais voir avant tout, la présence de Hugh Jackman m’importait peu. J’étais heureuse d’y assister simplement parce que j’étais terriblement impatiente de le voir enfin et que devoir attendre encore une semaine était bien trop difficile (sachant qu’il était déjà sorti un peu partout ailleurs). J’attends ce film depuis que le projet a été mentionné et avec encore plus d’envie et d’impatience depuis que le casting a été annoncé.

Et vous savez quoi ? J’ai adoré. Autant que j’ai adoré Fantastic Beasts. C’est le genre de film qui nous réchauffe le cœur, qu’on regarde avec les yeux brillants, qu’on aimerait voir durer 2h, 3h et plus encore.

Une merveille visuelle et auditive comme je n’avais pas vu depuis bien trop longtemps. The Greatest Showman est une vraie comédie musicale, avec de vrais chanteurs et danseurs, le genre de merveille que je vois généralement sur les scènes de Londres.

J’écoute la BO du film en boucle depuis presque deux mois. J’étais fascinée par la justesse des paroles de Benj Pasek et Justin Paul dans Dear Evan Hansen, mais les chansons de The Greatest Showman c’est encore d’un niveau supérieur. Le plus beau c’est de savoir que la musique de The Greatest Showman avait été pensée bien avant Dear Evan Hansen. A chaque écoute, j’essayais de m’imaginer comment telle ou telle chanson était intégrée dans le film, à quel moment de l’histoire elle se présentait. Et au final, rien de ce que j’avais imaginé n’a eu lieu. C’était bien plus beau. Michael Gracey a une bonne expérience des clips musicaux, et ça se sent : il arrive à raconter toute une vie en 3min de chanson (A million dreams).

The noblest art is that of making others happy – P.T. Barnum

Je ne me remets toujours pas de la beauté chorégraphique et visuelle de The Other Side et Rewrite the stars. J’adore aussi énormément la séquence Tightrope, où l’on suit indépendamment Charity avec les filles, Phineas en tournée et Phillip au cirque. Et puis bien sûr This is me et The Greatest Show.

Le casting est fabuleux. Je n’arrive pas à imaginer d’autres acteurs et actrices que Hugh Jackman, Zac Efron, Zendaya, Keala Settle, Michelle Williams (et tous les autres) pour incarner ces personnages. Enfin on découvre le Hugh Jackman chanteur-danseur sur grand écran ! Enfin on retrouve Zac Efron dans une comédie musicale (je l’aime dans tout ce qu’il fait, mais je ne me lasse pas de le voir dans des comédies musicales) ! Keala Settle est une révélation. Mon seul regret est le choix de Rebecca Ferguson pour Jenny Lind : elle est absolument magnifique pendant Never Enough, mais je suis certaine qu’ils auraient pu trouver une actrice/chanteuse qui n’aurait pas eu besoin d’être doublée.

Un avertissement cependant : ne vous attendez pas à voir un biopic de P.T. Barnum, ce n’est aucunement le but du film, malgré l’importante présence de figures historiques, de nombreuses libertés ont été prises quant à la chronologie des événements. The Greatest Showman est surtout là pour “rendre heureux” et faire passer un message positif : il faut poursuivre ses rêves, croire en soi, s’accrocher à ses principes, accepter la différence et s’accepter soi-même. 

No one ever made a difference by being like everyone else. – P.T. Barnum

A voir. Et revoir. Et rerevoir.

The Greatest Showman | 20th Century Fox | 24 janvier 2018
Réalisé par : Michael Gracey | Musique de Benj Pasek et Justin Paul
Avec : Hugh Jackman, Zac Efron, Zendaya, Keala Settle, Michelle Williams, Rebecca Ferguson… 
The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

You may also like

2 commentaires

Laisser un commentaire