Theatre Round Up : Janvier – Mars 2020

Theatreland_Londres

L’année dernière, à cette même date, j’avais fait un point sur les pièces et comédies musicales vues au premier trimestre. En cette Journée Mondiale du Théâtre 2020, je reprends l’idée. C’est l’occasion de garder une trace des spectacles vus cette année et surtout de dire un petit (long) mot sur ceux auxquels je n’aurais pas le temps ou l’envie de consacrer un article.

Janvier :

Le mois de janvier a été aussi calme que l’année dernière, et tout aussi émouvant. J’ai débuté la nouvelle année par le concert d’Andy Coxon (aka Mitch dans Yank!) – il a d’ailleurs commencé la soirée par Rememb’ring You, tirée du musical. On a aussi eu droit à The Schmuel Song de The Last Five Years ce qui m’a beaucoup fait plaisir. Andy était très à l’aise (pas comme un certain Jamie) et nous a régalés toute la soirée de blagues et anecdotes.

En parlant de Jamie justement. Janvier a aussi été le mois du retour à Leicester pour aller voir West Side Story. J’ai déjà publié un long article à ce sujet, donc je ne reviendrais pas plus en détails dessus, mais c’était toujours aussi beau et émouvant que les quatre fois précédentes. J’ai toujours espoir qu’un retour à Leicester ou qu’un transfert à Londres soit annoncé dans les prochains mois.

Février :

Comme en 2019, février était surtout le mois du MT Fest ! Mais contrairement à l’année dernière, ce MT Fest m’a quelque peu laissée sur ma faim. Sur les 7 workshops, il n’y en a vraiment que deux que je serais ravie de voir en entier : Works of Art et Soapdish. Le premier parce qu’il était vraiment émouvant et que j’ai pleuré pendant quasiment toute la représentation, et le deuxième parce qu’il était vraiment très drôle. Et pour ne rien arranger, pas de Tea For Two ou de Night Cap cette année. Je pense qu’ils auraient mieux fait de reporter le festival et prendre le temps d’organiser les choses que de tout faire à la dernière minute.

Entre deux soirées au festival, j’ai pris le temps d’aller voir d’autres comédies musicales et pièces :

  • Mary Poppins : je suis en grande fan de Mary Poppins (souvenez-vous, j’avais même fait un sapin de Noël sur ce thème) mais si j’aime autant le premier film que sa suite, je n’ai jamais eu l’occasion de voir la version sur scène. La comédie musicale a fait son retour à Londres à l’automne dernier, et avec Charlie Stemp en Bert, il m’était inconcevable de rater ça ! J’ai facilement pu avoir des billets à la loterie ce qui nous a permis d’être placées au 5e rang et de ne payer que £25. Sans être un coup de coeur, j’ai beaucoup aimé ce Mary Poppins ! Le musical souffre de quelques longueurs (2h30 – sans compter la pause – c’est beaucoup trop long !), mais rien que pour le talent et la bonne humeur de Zizi Strallen et surtout Charlie Stemp il vaut d’être vu.

    zizi Strallen mary Poppins Charlie stemp bert mary Poppins

  • Les Misérables : enfin, j’ai vu Les Misérables sur scène. Et je n’aurais pas dû. Je comprends pourquoi les gens aiment ce musical, mais pour part, je l’ai trouvé en dessous de mes attentes. C’est le problème avec ce genre de spectacles cultes, qu’à force de films, extraits, chansons interprétées à des concerts, on connait limite par coeur sans même l’avoir vu en entier, sur scène. J’apprécie plus les chansons seules, hors contexte, que pendant le spectacle. C’est d’autant plus dommage que le cast est excellent, que ce soit Carrie Hope Fletcher en Fantine, Bradley Jaden en Javert ou Jon Robyns en Valjean. Je suis contente de l’avoir vu, et je prévois de le revoir (j’ai toujours autant envie de voir Richard Carson en Javert et Barnaby Hughes en Enjolras), mais si ça ne se fait pas, je n’aurai pas de regrets.

les miserables Londres carrie hope fletcher

  • Waitress : quand j’ai vu Waitress pour la première fois en mars 2019, j’étais ressortie de la salle mitigée, mais avec le projet de le revoir. Cela a été chose faite l’été dernier, et cette seconde fois était tellement meilleure que j’ai totalement revu mon avis sur le spectacle. Quand il a été annoncé que Sara Bareilles – aka la créatrice du spectacle – allait reprendre le rôle quelques semaines à Londres, je ne pouvais clairement pas rater ça ! Et c’était si bien ! J’avais prévu d’y retourner cet été, pour revoir une dernière fois David Hunter et Lucie Jones en Jim et Jenna, mais malheureusement le spectacle a été annulé et le diner a fermé ses portes plus tôt que prévu suite au coronavirus.

sara bareilles waitress London

  • Blitz – Union Theatre :  Je suis une fille simple : présentez-moi une comédie musicale qui se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale et vous pouvez être assurés que si j’en ai l’opportunité, j’irai la voir ! C’est précisément ce qui s’est passé avec Blitz : j’ai assisté à la présentation du spectacle un soir au Theatre Café et ce que j’en avais entendu m’a suffisamment plu pour prendre un billet. On est loin du coup de coeur qu’avait été Yank!, mais j’ai quand même passé une très bonne soirée. Les chansons étaient entraînantes, l’histoire touchante et le cast passionné.
  • Cyrano : Oui, je suis retournée voir Cyrano. Et c’était toujours aussi bien que la première fois. Enfin, si on met de côté le fait que les gens sont incapables de mettre leurs portables en silencieux. Cinq portables ont sonnés, CINQ ! Dont quatre seulement pendant la première partie, y compris pendant la déclaration de Cyrano à Roxanne. Je n’ai jamais entendu autant de portables sonner en si peu de temps.

james mcavoy cyrano james mcavoy cyrano

  • The Incident Room – New Diorama Theatre : J’ai décidé d’aller voir The Incident Room après avoir vu passer un tweet de Whats On Stage à ce sujet. Ils m’ont eu à « true crime ». Et j’ai adoré ! L’histoire était captivante, la mise en scène originale et inventive, le décor simple mais impressionnant et le cast excellent – mon coup de coeur du séjour !

  • Platform Presents : J’ai fait une pause dans les pièces et comédies musicales le temps d’assister à un Gala de Poésie. Je n’avais pas pu y assister la fois précédente, aussi quand j’ai vu que cette année il aurait lieu pile pendant mon séjour, je n’ai pas manqué l’occasion ! J’y allais avant tout pour les lecteurs, notamment Holliday Grainger, Harry Treadaway, Jeremy Irvine et Gemma Arterton. C’était une très belle soirée, on avait des poèmes en prose et en vers, des poèmes drôles et d’autres plus émouvants. Si je suis disponible au prochain gala, j’y retournerai à coup sûr !

Mars :

Ah le joli et tragique mois de mars. La pandémie atteignait son pic en Europe et j’avais peur que notre séjour londonien de la mi-mars soit perturbé par les fermetures comme en France. Par chance, le gouvernement britannique n’en faisait encore qu’à sa tête à ce moment-là et nos quatre jours se sont passés sans troubles.

  • The Seagull : à la base, je prévoyais d’aller voir City of Angels et de laisser The Seagull pour mai, mais quand j’ai vu que des standing tickets étaient disponible à £15 pour le jeudi soir, lendemain de la première, j’ai revu mes plans. Et quand on sait que quelques jours plus tard, le théâtre a fermé ses portes, je me dis que j’ai été bien inspirée. J’ai bien aimé la pièce, mais je dois dire que le côté minimaliste et moderne fonctionnait bien mieux avec Cyrano. Emilia Clarke était bien en Nina, mais, pour moi, ce sont vraiment Daniel Monks (Konstantin), Tom Rhys Harries (Trigorin) et Indira Varma (Arkadina) qui portent la pièce. The Seagull est supposée se jouer jusqu’au 30 mai mais le théâtre est actuellement fermé jusqu’au 26 avril. Rien ne garantit que la pièce reprendra à l’ouverture malheureusement, surtout si le confinement perdure et que, comme d’autres, ils décident de suspendre toutes les performances jusqu’à fin juin.

  • Wicked : J’ai vu Wicked pour la première fois en avril 2010 et elle a sur l’instant intégré le top 3 de mes comédies musicales préférées. Je l’ai revu plusieurs fois depuis, avec toujours le même plaisir. Je ne l’avais pas revue depuis 2016 et je n’avais pas réalisé avant d’être dans la salle à quel point cela m’avait manqué... et aussi à quel point je connaissais encore bien les répliques ! Bon, Lewis Bradley reste mon Fiyero préféré d’entre tous (je crois qu’il ne pourrait vraiment être détrôné que par Jamie Muscato), mais Alistair Brammer était excellent, ainsi que Helen Woolf (Glinda) et Laura Pick (Elphaba). J’ai déjà hâte de le revoir !
  • The Last Five Years – Southwark Playhouse : C’était mon impératif du séjour, le seul spectacle que je ne voulais et pouvais pas rater ! J’ai découvert ce musical en 2016, quand je suis allée voir la production du St James Theatre avec Jonathan Bailey et Samantha Barks dans les rôles principaux. Ça avait été un vrai coup de coeur ! J’étais vraiment impatiente de découvrir une nouvelle version du spectacle, d’autant plus que dans cette production, les deux acteurs étaient sur scène, tout le temps (de base, les deux personnages ne sont sur scène, ensemble, que l’espace d’une chanson). Je ferais un article plus détaillé sur cette comédie musicale plus tard car il y a beaucoup à dire pour comprendre ce qui en fait la beauté et l’originalité. En tout cas, cette nouvelle version était somptueuse ! La mise en scène était originale et sublime, les deux acteurs étaient plus qu’excellents – une pure merveille ! J’espère sincèrement que le spectacle trouvera une nouvelle maison une fois la crise passée.

the last 5 years southwark playhouse

  • Uncle Vanya : Double dose de Chekhov cette semaine ! Ce qui était loin de me déplaire car plus j’en vois, et plus j’apprécie les dramaturges russes. Sans surprise, j’ai largement préféré Uncle Vanya à The Seagull. La mise en scène plus classique de Ian Rickson et le magnifique décor de Rae Smith (à qui on devait déjà celui de Rosmersholm), ainsi que le cast constitué de certains des plus talentueux acteurs britanniques y est pour beaucoup. C’était drôle, émouvant, captivant – sublime !

uncle Vanya London

 

Je ne sais pas ce que les prochains mois nous réservent, cette pandémie étant des plus irréalistes et donnant l’impression d’être dans un film de science-fiction. Ce que je sais par contre, c’est que je serai présente à la réouverture du West End. J’ai un beau programme de pièces et comédies musicales à voir cet été et d’ici la fin de l’année. Je vous en reparle demain !

You may also like

6 commentaires

  1. Bel article encore 🙂 ca fait un moment que j’ai pas vu Wicked j’vais essayer d’y retourner asap ! J’ai beaucoup aimé Cyrano qui pour moi la séance était calme. (J’ai failli mourir de quintes de toux par contre).
    Dis moi, je cherchais une idée d’article pour le théâtre m’autorises tu à piquer ton idée ? En te mentionnant bien entendu 🙂

    1. C’était calme aussi la première fois, et je pensais qu’il en serait de même cette fois, surtout que j’y suis allée l’après-midi, et généralement c’est calme les matinées. Comme quoi, il y a toujours une exception.

      Oui bien sûr, fais-toi plaisir ! Même pas besoin de mentionner en vrai, c’est un simple récap’ ^^ (mais c’est gentil, merci !)

      1. C’est dommage ca gâche tout ! Pour ma part belle surprise, j’avais une place en balcon j’ai terminé au premier rang… wow !
        Et les Misérables j’avoue avoir adoré le cast actuel j’ai pleuré tout le long.

        Ah je préfère demander puis ca permet de faire de la pub j’aime bien 🙂 merci !

        1. Heureusement je l’avais déjà vu, donc ça ne m’a trop gâché l’expérience en soi, mais quel manque de respect envers le cast ! Haha c’est cool les surclassement du genre ! J’y ai eu droit aussi pour « The Seagull » : j’avais pris une place debout au fond des stalls à £15 en sachant que j’avais 98% de chances d’être déplacée, et ça n’a pas loupé, je me suis retrouvée assise au 3e rang ! 😁

          Mais oui, le cast est excellent ! Et cela me désole encore plus de ne pas avoir réussi à apprécier l’ensemble à sa juste valeur. Moi aussi je voulais pleurer. 😔

Laisser un commentaire