Transports à Londres

bus
Entre Piccadilly Circus et Chinatown, un samedi matin. Personne dans la rue.

Comme partout ailleurs, il y a plusieurs façons de circuler à Londres  : en métro, en bus, en vélo (ou roller ou monocycle), en voiture/taxi, et bien évidemment, à pied. Et à cheval aussi, mais c’est réservé aux VIP.

A Londres, il y en a deux qu’il vous faut privilégier : le métro et vos pieds – autrement dit, le meilleur moyen d’arriver à destination dans une limite de temps raisonnable.
Voyons un peu chacun d’eux. Comme vous y allez essentiellement pour profiter de la ville et non travailler, nous allons nous concentrer sur les moyens de transports “publics”.

Continue Reading

Welcome to the Punch – Eran Creevy

welcome-to-the-punch-poster-banner_zps732c3596.jpg

J’ai été à Londres pendant le week-end de Pâques, avec Saru. Dimanche soir, après deux journées à marcher et se balader dans les rues de la capitale, on a eu envie de faire une pause. D’où notre plan pour la soirée : cinéma ! On hésitait entre aller voir James McAvoy ou James McAvoy. Au bout de 15min d’intense réflexion on s’est dit qu’on allait voir James. (Je vous la refais : on hésitait entre Trance et Welcome to the Punch, et James joue dans les deux)(même pas fait exprès).

Welcome to the Punch est un de ces films que l’on va voir pour une chose : son casting et que l’on aime pour deux choses : son casting et sa réalisation. On peut aussi l’aimer pour son réalisateur, mais n’ayant pas regardé Shifty, je ne l’inclus pas dans mes raisons initiales.

Continue Reading

Oh ! Un tag. #2

Saru aussi m’a taguée. Et comme j’aime ses questions et que j’ai envie de laisser mes autres articles au statut de brouillon encore quelques jours, je profite de l’occasion pour le faire.

1 – Si vous aviez le pouvoir de rendre réel un personnage de fiction, lequel et pourquoi ?

Le Doctor. Ce n’est peut-être pas très original, mais c’est sincère. Pas Nine, ni Ten, ni Eleven, juste le Doctor, peu importe son apparence physique. Parce que si le Doctor existe, et bien le Tardis aussi et tous ces mondes qu’il fait découvrir à ses compagnons. Je ne pense d’ailleurs pas que je voudrais faire partie de ses compagnons réguliers, je ne sais pas si une vie entière à bord du Tardis peut vraiment s’appeler une vie, mais je sais que je voudrais voir les étoiles. Et rencontrer Charles Dickens. Et puis, j’aime me dire que quelque part – sur Terre ou ailleurs – il y a quelqu’un de réel qui veille sur nous et qu’il suffit d’appeler au bon numéro pour qu’il vienne.

Et sinon, en lisant la question, il y a un autre personnage qui s’est imposé à mon esprit : Lee Yoon Sung. Pourquoi lui précisément, alors que j’en ai rencontré et aimé tellement d’autres avant ? Bonne question. Par contre désolée, mon cerveau refuse d’y répondre pour l’instant.

2 – Mac, Windows ou Linux ?

Windows, depuis toujours. Et fière ! Je crois que je ne suis pas assez “geek” pour Linux et pas assez “chic” pour Mac. Et puis James Bond et Sherlock aussi ils sont sous Windows.

dw7x06_2726_zps9857e64f.jpg

Continue Reading

Le Prince d’été – Alaya Dawn Johnson

20130328_010309_zps7c9bbbf9.jpg

Presque trois semaines après ma lecture je ne sais toujours pas si j’ai adoré ou si je l’ai juste bien aimé. Ce que je sais par contre, c’est qu’il m’a fait une forte impression. J’ai eu cependant un peu de mal à entrer dans l’histoire: l’auteur n’explique pas clairement le contexte choisi et on ne sait pas vraiment où elle veut en venir. 

Continue Reading

Macbeth – Jamie Lloyd (Trafalgar Studios)


Ecosse, dans le futur. Le Royaume-Uni – le monde ! – est en crise, divisé, affaibli par de longues années de déclin économique et de catastrophes naturelles. Un groupe de survivants : Duncan, Malcom, Donalbain, Lennox, Ross, Banquo, Macbeth et sa femme, Macduff, sa femme et ses enfants, Caithness et Angus. Quelques autres survivants de moindre importance. Et trois sorcières.

L’histoire est la même que celle de Shakespeare, seule l’époque change : Macbeth, duc de Glamis, rentre victorieux d’une bataille et rencontre sur son chemin trois femmes qui l’accueillent en lui donnant trois titres différents – duc de Glamis, duc de Cawdor et futur roi. Qu’est-ce donc que cela ? se dit-il, ces femmes sont bizarres… De retour au pays, deux hommes envoyés par le roi Duncan (et accessoirement, cousin de Macbeth) le nomment Duc de Cawdor. Il en parle à sa femme : devenir roi est la prochaine étape. Il faut tuer Duncan ! C’est chose faite… Macbeth est roi. Mais il culpabilise. Lady Macbeth culpabilise aussi. Ils ont des hallucinations, ils deviennent fous, tout le monde a peur, tout le monde les fuit…

Continue Reading