Où je vous parle de mon amour pour James Buchanan « Bucky » Barnes

Aujourd’hui, 10 mars, nous célébrons l’anniversaire de Bucky Barnes. Nous sommes aussi à J-8 de la diffusion de The Falcon & the Winter Soldier, la série que j’attends avec beaucoup trop d’impatience pour mon bien. Je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de vous parler de mon amour pour James Buchanan Barnes, plus communément connu sous le nom de Bucky Barnes.  

Quand je parle de Bucky, je parle à la fois de celui du Marvel Cinematic Universe et de celui des comics. Il fait partie des rares personnages dont j’aime autant la version cinéma que la version comics. Par exemple, j’adore le Clint Barton/Hawkeye des comics (et plus encore celui de Matt Fraction) mais bien moins celui présenté dans le MCU. 

That little guy from Brooklyn who was too dumb to run away from a fight, I’m following him. 
– Captain America – First Avenger

I try to imagine my life without her, and all I see is pain …and heartbreak.
(à propos de Nat dans Winter_Soldier – Vol.1#14)

Certains points de sa vie ont été modifiés lors du passage de la page à l’écran, mais son caractère reste le même. Bucky est loyal, courageux, intelligent (il parle au moins 5 langues dans les comics !). Il est aussi aimant et compatissant. Il arrive très facilement à nouer des liens et se faire des amis. Il a une capacité hors normes à s’adapter, même dans les pires situations. Il est compréhensif et bien plus sensible qu’on ne pourrait le croire sous ses remarques sarcastiques – il suffit de voir sa relation avec Nat (comics), sa patience avec la petite Kobik (comics) et son amitié avec Sam (MCU et comics)

(Oui, c’est Bucky, avec un man bun, en train de lire une histoire à Kobik)

I could NEVER wear Steve’s uniform. I’m not him and I won’t pretend I am. Just cause I’m not him doesn’t mean I can’t honor his memory.
– Captain America Vol.5 #34

Bucky a toujours cherché à faire le bien et à aider les gens. C’est pour ça qu’il s’est engagé dans l’armée (MCU) et qu’il est devenu le sidekick de Cap alors qu’il n’était qu’un adolescent (dans les comics, Bucky est né en 1925). Dans les comics, sa loyauté envers Steve l’a poussé à prendre le bouclier à la mort de ce dernier, puis plus tard à sauver Kobik et reconstituer les Thunderbolts. Dans les films, il a sauvé Steve de la noyade et s’est ensuite enfui en Roumanie avec un seul objectif : se faire le plus discret possible et ne plus faire de mal à personne. 

My dreams are the worst I’ve ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other… I see things I forgot happened… Like a door unlocking in my mind… Torture… Slaughter… And training others in their use… So much horror… I wake up vomiting. And don’t feel much better afterwards. My bad dreams linger…but I wouldn’t expect anything else…
– Captain America Vol.1 #618

Bucky est une victime. Il a souffert, beaucoup, souvent, profondément. Il est tombé d’un train (MCU) et d’un avion (comics), il a perdu un bras, son meilleur ami (plusieurs fois), la mémoire, la seule femme qu’il a jamais aimé (plusieurs fois). Il a été torturé, manipulé, utilisé. Il est sans cesse rattrapé par son passé et jugé pour ce qu’il a fait alors qu’il était sous l’emprise d’Hydra/des russes. Il a plus d’une fois perdu ses repères et son identité. Et malgré tout ce trauma, il tient le coup. 

(regardez-moi ce regard fatigué, désespéré, résigné)

Pire encore : il n’hésite pas à reprendre les armes quand la situation le demande. Souvenez-vous dans Avengers : Infinity War, quand T’Challa lui apporte un nouveau bras : la seule chose qu’il dit c’est “Where’s the fight?”. Il comprend tout de suite ce qu’on attend de lui. Il est fatigué, encore meurtri par les actes du Winter Soldier et les événements de Civil War, et pourtant, il retourne au combat sans ciller. 

People tell me… I’ve redeemed myself. And some days… I think that’s true. Other days… I don’t. Helping people… helps me. To feel… worthwhile again. And maybe, hopefully… it’ll help make those days where I really do feel like I’ve turned a corner… not be so rare.
– Winter Soldier Vol.2 #3

Son brainwashing par Hydra l’a profondément marqué (avec raison). Quand il a retrouvé la mémoire, il n’a pas pour autant oublié ses années et ses missions en tant que Winter Soldier. Il reste le Winter Soldier, il a gardé ce nom, mais désormais, il met ses compétences et capacités au service du bien. Récemment, dans les comics, il s’est lancé dans l’aide à la réhabilitation : il aide les gens pris dans un engrenage de vilenie à s’en sortir. Il a eu droit à une seconde chance et œuvre désormais à ce que d’autres y aient droit aussi. 

Il croit au pardon, mais pas forcément à l’oubli. Il prend ses responsabilités et accepte ses torts. Il se souvient de tous ceux que le Winter Soldier a tué et ne cherche désormais qu’une chose : être un homme bon plutôt qu’un parfait soldat. 

Oh et puis maintenant il a une chatte. Elle est toute blanche et s’appelle Alpine. 

13 comments

    1. Oui, Sebastian Stan est vraiment parfait dans le rôle ! Il apporte énormément de profondeur et de sensibilité à ce personnage. La série s’annonce absolument merveilleuse ! 🖤

  1. Quel article intéressant ! De mon côté, je n’ai pas encore franchi le pas des comics car il y a tellement d’éditions, de versions, d’histoires que j’ai l’impression que je ne m’en sortirais jamais… Pour autant, tu me donnes vraiment envie de découvrir les Winter Soldier et notamment son histoire (improbable?) avec Nat ! 🥰

    1. Concernant Bucky, il n’y en a pas tant que ça finalement, et c’est assez facile à suivre car la majorité de ses aventures sont des one-shots ou bien regroupées dans des éditions reliées. Les plus longs c’est toute la période où il a été Captain America, mais là encore tout a été regroupé en plusieurs tomes. Il n’est pas non plus nécessaire de tout lire, certaines séries sont vraiment à oublier (Winter Soldier : The Man On The Wall en fait sans conteste partie). J’ai un tableau avec les titres des éditions complètes (et où les trouver) si jamais ça t’intéresse 😉

      Mais le plus simple pour se lancer dans les comics reste l’application Marvel Unlimited : tout y est bien rangé par personnage, série, events etc. Tu as tout au même endroit et tu peux facilement passer d’une série à l’autre. Attention cependant : une fois que tu commences, difficile de t’arrêter !

  2. Très belle déclaration d’amour ! <3
    Je rebondis sur ton "regard fatigué", notamment parce que plus tard dans Infinity War, sous le dôme protecteur au Wakanda, il dit un truc du genre "God I love this place", ce qui laisse en effet penser que tout ce qu'il souhaite, c'est la paix, et je me retrouve à vouloir voir ce qu'il a vécu au Wakanda, à l'imaginer chiller au bord de l'eau, je me retrouve de nouveau à penser beaucoup trop à lui et pourquoi tu me fais ça ?! 😀

    1. J’aimerais bien savoir aussi ! Et plus encore après son « I had a little calm in Wakanda ». J’espère qu’il y aura de nombreuses autres allusions à son temps là-bas dans la série (à défaut d’avoir droit à un épisode flashback). Mieux encore : qu’il y retourne dans Black Panther 2 !
      Je pourrais aussi me contenter d’un comics/hors-série sur le sujet !

Laisser un commentaire

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox:

%d blogueurs aiment cette page :