Livin’ it up on top! – #1

J’avais commencé à noter dans un carnet les petits highlights de chaque journée. Ce n’était pas tant dans une démarche de positivité, mais plus comme un exercice de mémoire, un moyen de garder une trace de ces petits riens qui font une année. Et puis en lisant l’article de Justine je me suis dit que je pourrais aussi le faire sur le blog – cela me permettra de parler de choses et d’autres auxquelles je n’aurais pas consacré d’article en temps normal.

To the world we dream about,
And the one we live in now…
‘Cause right now we’re livin’ it!
Up on top!
– Hadestown

Lundi 31 décembre :

Dernière journée de l’année 2018. Qui a plutôt bien commencée avec l’achat de billets au 4e rang, bien au centre, pour Hadestown le 5 janvier ! Ma mère a fait ma spécialité des fêtes préférée (les filhós), on a passé un tranquille réveillon à quatre, on a regardé un épisode d’Inspecteur Barnaby et joué à Suspend en attendant 00h, bu une demi-coupe de champagne accompagnée de quelques mignardises et puis vers 00h30 je suis partie me coucher !

Mardi 1er janvier :

J’ai fêté 10+ ans de blogging. Je n’ai pas pensé à souffler des bougies mais j’ai passé la moitié de la journée à écrire ma retrospective de cette décennie et à noter des idées de futurs articles. Et j’ai changé l’ampoule de ma cuisine qui m’avait lâchée le 22 novembre vers 6h30 du matin (je m’apprêtais à partir à Londres, et n’ait pas eu le temps de la changer à ce moment-là… et après j’étais rarement chez moi donc à chaque fois je repoussais le moment de remettre de la lumière).

 

Mercredi 2 janvier :

Une longue journée de travail rythmée par la BO de Walking On Sunshine. Depuis samedi que j’écoute cette BO en boucle. Elle est vraiment parfaite pour travailler ! • Les participants à la saison 2 des Serial #R-eaders ont été annoncés et en voyant leurs réactions je me suis dit que je faisais quand même un job vraiment cool. • J’ai terminé la saison 3 de Broadchurch qui était intense.

Jeudi 3 janvier :

Je suis allée avec ma mère au consulat portugais avant d’aller au bureau. J’ai mangé des chocolats et fangirlé sur Lin-Manuel Miranda avec Camille. J’ai pris un abonnement à Adobe Photoshop et Lightroom. Et à 1h du matin j’ai fait ma valise pour Londres. Yep. Pour un réveil à 6h. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit.

Vendredi 4 janvier :

Départ pour Londres avec ma soeur. Trajet en 1ère classe, petit-déjeuner à bord. Arrivées à destination, on a récupéré notre chambre au très confortable Amba Charing Cross. D’habitude on loge au Royal National Hotel, mais là on s’est dit qu’on allait bien commencer l’année et se prendre un hotel 4*. On a choisi celui-là car il se trouvait sur le Strand, aka le centre de Londres (pour moi car tous mes endroits préférés se trouvent dans un périmètre de 20min à pied). Après une courte sieste (la nuit de 5h a fini par se faire sentir), nous sommes parties déjeuner avant d’aller faire un tour. J’étais prise d’une furieuse envie d’acheter des livres et la Pop de Jack, de Mary Poppins Returns. On est donc allées chez Any Amount of Books où il ne m’a pas fallu plus de 5min pour trouver deux livres… Je suis repartie avec Glass Town Wars de Celia Rees (j’adore cette auteure !) et The Radium Girls de Kate Moore qui était dans ma wishlist depuis de nombreux mois. Et puis je suis passée à MinaLima, où j’ai acheté un carnet et un set de cartes Fantastic Beasts. Après ça on a eu la mauvaise idée d’aller chez Paperchase où j’ai acheté deux agendas. Oui, DEUX. Juste parce que j’aimais les citations à l’intérieur.

 

On avait envisagé d’aller voir 42nd Street ou Company ce soir-là, mais la fatigue a eu raison de nous et on a finalement décidé de profiter à fond de l’hôtel. On est allées diner tranquillement au restaurant de l’hôtel avant de remonter s’enrouler dans les peignoirs moelleux de la chambre.

Samedi 5 janvier :

La journée a commencé de façon assez étrange. La matinée a été quelque peu assombrie par une crise de larmes venues d’on ne sait trop où, en plein milieu d’une conversation qu’on avait déjà eu à plusieurs reprises sans jamais occasionner une telle réaction. Ça a fini par passer et on est reparties faire les boutiques : je devais encore trouver Jack et j’avais pour objectif d’acheter un nouveau manteau. Les deux missions ont été accomplies avec succès ! Ce nouveau manteau me donne l’air d’être une adulte et même si ça fait bizarre, j’aime le sentiment. 

Après une relativement longue après-midi de shopping, on rejoint Justine au National Theatre pour le highlight de la journée et la raison de ce court séjour : Hadestown. J’avais déjà vu le spectacle en novembre dernier et j’avais été tellement émerveillée que je me devais d’y retourner et de partager cela avec quelqu’un. Nous étions tellement bien placées, c’était encore plus beau que la première fois. J’aurais voulu que ce spectacle ne se termine jamais. J’ai pleuré pendant quasiment toute la deuxième partie. Pas de tristesse mais parce que j’étais émue par tant de beauté. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un spectacle aussi beau et inspirant (autre que Heathers qui est dans une catégorie bien à part). J’ai eu le plaisir de revoir Reeve Carney (Orpheus) et Eva Noblezada (Eurydice).


Reeve Carney (Orpheus) & Eva Noblezada (Eurydice)

Dimanche 6 janvier :

Dernier jour à Londres. Nous avions la chambre jusqu’à 12h alors on en a bien profité ! Comme on n’avait pas vraiment le temps d’aller faire des visites, on a décidé d’aller faire un dernier tour de soldes. J’ai craqué pour un agenda chez Cath Kidston (le seul des trois que je vais utiliser), j’ai trouvé la Pop de Bucky version Infinity War, j’ai succombé au DVD de Walking On Sunshine et j’ai acheté des livres. Encore. The Last Girl de Nadia Murad, Prix Nobel de la Paix 2018, ainsi que Theatrical de Maggie Harcourt (j’avais adoré son premier, Unconventional), Some Kind Of Wonderful de Giovanna Fletcher et See What I Have Done de Sarah Schmidt (qui raconte l’histoire de Lizzie Borden). Le highlight de la journée a été quand j’ai remarqué que le libraire de Waterstones avait rangé mes achats dans un tote-bag : non seulement j’étais surprise qu’il me donne un sac alors que j’avais dit que je n’en avais pas besoin, mais en plus c’est un sac aux couleurs de Bridge of Clay de Markus Zusak ! J’ai fait des photos de Jack avec un lampadaire et puis est venu le temps de reprendre l’Eurostar.

  

Et ainsi s’est terminée cette première semaine de janvier. Est-ce que je vais réussir à tenir le rythme et à publier un tel article chaque lundi ou mardi ? Rien n’est moins sûr. Mais comme mon mot d’ordre pour 2019 c’est Faire un effort et bien, je vais m’efforcer. 

Et vous alors, cette première semaine de janvier ?

You may also like

2 commentaires

    1. Ce fut un plaisir de les partager ! Et surtout de penser à les noter, notamment les jours où il n’y a aucun événement type sortie cinéma/théâtre/Londres qui se passe.

Laisser un commentaire