Je lis peu, mais je lis bien.

lecture

Du temps où je travaillais à la Médiathèque, je lisais des centaines de livres par an. Depuis que j’ai arrêté d’y travailler, et que j’ai fini la fac, je lis dix fois moins qu’avant. Je lisais énormément dans les transports, donc le fait de travailler de chez moi a considérablement réduit mes moments de lecture. Au début j’étais frustrée : je voyais ma bibliothèque se remplir, mais je n’arrivais pas à trouver le temps (ni l’envie) de lire.

Et puis j’ai fini par accepter que ce n’était pas grave. Comme je le répète souvent, la lecture n’est pas une course. Il vaut mieux avoir fait peu de lectures mais qui s’avèrent excellentes que beaucoup qui s’avèrent médiocres.

En faisant mon bilan littéraire annuel, j’ai remarqué que j’avais vraiment aimé chacun des livres lus ces dernières années. Et j’ai fini par comprendre comment je lisais : peu, mais bien. L’année dernière j’ai lu 13 livres et j’en ai adoré 11 ! Cette année, j’en suis à 16 livres lus (et 13 BDs) et il n’y en a qu’un que je n’ai pas aimé.

J’ai arrêté de vouloir tout lire, de vouloir absolument lire un livre avant la sortie de l’adaptation ou avant qu’il n’inonde les réseaux pour éviter la saturation. Je n’ai plus aucun partenariat avec aucune maison d’édition, je n’ai donc aucune « pression » pour lire un livre en particulier et dans un temps imparti. Je ne participe plus aux challenges littéraires. Je lis ce que j’ai envie de lire, quand j’ai envie de lire. Si rien ne me fait envie, et bien tant pis.

Mon rapport aux livres a beaucoup changé avec les années. Si avant je qualifiais ça de passion, désormais, c’est davantage un simple passe-temps. Je prends toujours autant de plaisir à me plonger entre les pages d’un livre, mais je ne ressens plus ce besoin de lire tout le temps. Je ne remplis plus ma valise de livres quand je pars en vacances. Je n’enchaine plus avec un nouveau livre à peine la dernière page d’un livre tournée. Pour être tout à fait honnête, je ne suis même pas au fait des nouvelles sorties littéraires.

Je ne suis pas plus exigeante qu’avant dans le choix de mes lectures, mais je ne suis pas non plus aussi spontanée. Excepté à la YALC, j’achète majoritairement des livres d’occasion, donc si je repère un livre, je dois attendre de le trouver d’occasion. Quand il s’agit de séries, je préfère attendre que toute la série soit publiée en français. Ou alors m’assurer de combien de tomes il y aura précisément. Je n’ai plus l’envie, ni la patience de me lancer dans des séries qui n’en finissent pas (looking at you Anne Perry).

Certaines choses ne changent pas cependant : j’ai toujours un livre sur moi peu importe où je vais et je ne manque jamais de revenir de Londres sans au moins un nouveau livre dans ma valise. Je suis encore incapable de lire plusieurs livres en même temps et de ne pas terminer un livre, même si je ne l’aime pas (looking at you Une place à prendre).

You may also like

3 commentaires

  1. Très bon article, très sincère. Je te rejoins sur pas mal de choses. Par exemple, je n’ai jamais aimé les challenges littéraires ou les marathons de lecture. Je suis aussi du genre à lire quand l’envie me prend (bien que j’aime énormément acheter des livres). Et comme toi, il m’arrive (c’est presque systématique, en fait) d’espacer mes lectures de quelques jours, d’une semaine, voire de dix jours. Mais en y réfléchissant, en agissant ainsi, je n’ai moi non plus quasiment aucune déception livresque.

    Comme quoi, chacun son rythme et ses envies !

    1. Merci ^^ J’ai tenté quelques fois de participer à des challenges, notamment avec l’idée de sortir certains livres en particulier de ma bibliothèque, mais je finissais par arrêter en cours de route car les livres que je voulais vraiment lire ne correspondaient jamais au thème du challenge.

      Depuis que j’espace mes lectures, que je prends le temps de « digérer » chaque livre, que je prends le temps de réfléchir à celui que je viens de terminer, plutôt que de tout de suite enchainer avec un autre livre, j’arrive ainsi plus facilement à apprécier chacun d’entre elle. Parfois, j’ai un certain avis à chaud, mais ensuite, en prenant le temps de réfléchir je me rends compte des qualités (ou défauts) du livre.

Laisser un commentaire