« Julie and the Phantoms » : mes répliques préférées de la série

julie and the phantoms banner

Comme promis, aujourd’hui je vous partage mes répliques préférées de la série Julie and the Phantoms ! Comme si le cast et les chansons ne suffisaient pas déjà à rendre la série formidable, elle regorge aussi de répliques toutes plus excellentes les unes que les autres !

Ça a été très difficile, mais j’ai fini par n’en garder que 20. J’ai sélectionné en priorité des répliques qui peuvent être prises hors contexte. Il y en a beaucoup d’autres, mais pour certaines il faut vraiment les voir en situation, avec le son et l’image.

Je vais probablement finir par faire un top de mes scènes favorites, mais en attendant, voilà mes 20 répliques préférées (dans aucun ordre particulier)! (vous remarquerez qu’un nom revient souvent)(mais que voulez-vous, il a vraiment les meilleurs textes !). 

Continue Reading

Où je vous parle de mon amour pour « Julie and the Phantoms » sur Netflix

Julie and the phantoms

Je dis « amour », mais je devrais plutôt dire « obsession ». J’ai regardé la série cinq fois déjà en intégralité, et il ne se passe pas un jour sans que je n’écoute la BO ou regarde divers montages et extraits sur Youtube.

Je ne sais pas s’il y en a parmi vous qui ont réussi à passer à côté de cette série, mais au cas où, voilà rapidement de quoi ça parle :

1995 : le groupe Sunset Curve s’apprête à monter sur la scène de The Orpheum pour ce qui se présente comme un concert mythique. Avant le show trois des quatre membres décident de prendre des forces et d’aller manger des hot-dogs. Problème : le manque de fraicheur de ces derniers s’avère mortel pour notre trio.

2020 : On fait la rencontre de Julie, une jeune lycéenne qui se remet difficilement du décès de sa mère un an auparavant. Un soir, en nettoyant le studio de sa mère, elle tombe sur la demo de Sunset Curve. Et quelques minutes plus tard, c’est le groupe Sunset Curve qui lui tombe dessus ! Le choc passé et les présentations faites, Julie et ses trois nouveaux amis fantômes se découvrent une multitude d’affinités. Mieux encore : nos fantômes découvrent que lorsqu’ils chantent avec Julie, tout le monde peut les voir.

S’ensuivent 9 épisodes et 5h de pur bonheur. 

Continue Reading

[30 favoris sinon rien] 15 films + 15 séries*

[Favori : Adj. Qui est (pour quelqu’un) objet de prédilection. (Quasi-)synon. préféré.]

Pour continuer dans la célébration de mes 30 ans, j’ai eu l’idée de faire une série d’articles sur mes favoris. On commence aujourd’hui avec la liste des films et séries que j’aime voir et revoir sur ma petite télé (à défaut d’avoir un système home cinema Panasonic) !)

J’avais dans l’idée de faire des articles séparés pour les films et les séries, mais cela s’est avéré plus compliqué que prévu. Je peux très facilement citer 30 films et séries que j’ai aimé et adoré, mais je n’arrive pas à tous les qualifier de « favoris ». Alors j’ai diminué chaque liste de moitié et je me suis concentrée sur les titres qui m’ont profondément marquée pour diverses raisons, pas seulement ceux que j’ai adoré.

Continue Reading

Lost in Austen | ITV – 2008

Comme son nom l’indique, Lost in Austen (Orgueils et Quiproquos en français) est une série autour de Jane Austen et plus précisément de son roman Orgueil et Préjugés.

L’histoire est simple : Amanda Price est une jeune londonienne passionnée par Jane Austen et qui lit et relit sans lasse Orgueil et Préjugés. C’est une façon pour elle de s’échapper de son train-train quotidien : son travail l’ennuie, son petit-ami Michael est bien loin de son idéal masculin – idéal qu’elle verrait bien sous les traits de Fitzwilliam Darcy. Lors d’une soirée passée en compagnie de son roman favori, Amanda entend un bruit étrange dans sa salle de bain : elle y trouve une jeune fille en chemise de nuit qui dit s’appeler Elizabeth Bennet et lui apprend qu’il existe un passage entre le Longbourn du 18ème siècle d’Elizabeth et le Londres de 2008 d’Amanda. Poussée par la curiosité, Amanda traverse le passage et Elizabeth lui ayant fermé la porte, elle se retrouve malgré elle coincée dans son roman adulé tandis que Elizabeth découvre le Londres du 21ème siècle. 

Continue Reading

[BBC] The Crimson Petal and the White

vlcsnap-2012-11-29-10h38m41s88.png

Cette mini-série diffusée en 2011 est l’adaptation du roman du même nom de Michel Faber, traduit chez nous par La Rose Pourpre et le Lys. N’ayant pas (encore) lu le roman, je ne peux dire si c’est une bonne adaptation. Je peux cependant dire que c’est une excellente mini-série.

L’histoire ? Celle du roman :

Londres, 1874. Quelque part dans Church Lane, à l’écart du tumulte de ce quartier sordide, une jeune fille attend. Elle s’appelle Sugar, elle a dix-huit ans. C’est une prostituée d’un genre particulier : sa beauté, sa vivacité, son intelligence – elle sait lire, écrire et pratique l’art de la conversation – semblent la promettre à un destin différent. Elle est remarquée par un riche parfumeur, William Rackham, qui fait d’elle sa maîtresse. William Rackham est ambitieux. Pour maintenir son train de vie et échapper aux humiliations financières que lui inflige son père, il doit encore gravir quelques échelons. Et puis il y a sa femme, Agnes, une grande bourgeoise neurasthénique qui ignore tout du mal qui la ronge. Ensemble, Sugar et William décident de braver les interdits et de vivre une vie plus conforme à leurs grandes espérances, loin du bordel et de la médiocrité petite-bourgeoise.

Continue Reading

Death comes to Pemberley – [BBC]

death-comes-to-pemberley-pride-prejudice-refresher-icon-hires

Pemberley se passe 6 ans après Pride & Prejudice. La vie a fait son chemin, Lizzie et Darcy sont désormais bien installés avec leurs enfants à Pemberley et Georgiana qui vit avec eux. Les Darcy organisent un grand bal pour Noël auquel sont conviés tous leurs proches. L’organisation prend un tour funeste quand une Lydia en détresse débarque en criant que son cher Wickham a été tué. Finalement, on découvre que Wickham n’est pas mort mais malheureusement, tout l’accuse. A partir de là on part dans une enquête classique où les petits secrets de chacun sont révélés, les scandales menacent d’éclater, la quiétude de Langbourne est mise en péril. Wickham a-t-il sû se racheter une conduite ces dernières années ? Quels sombres secrets cache Darcy ? Georgina et Alverton vont-ils enfin s’avouer leur amour ?

Continue Reading

Séries en pagaille #1

Je me suis promis qu’en 2016 je suivrais au plus près la diffusion originale des nouvelles séries. Jusqu’à présent, je m’en sors bien, même si j’ai pris un peu de retard sur Shadowhunters et Lucifer – la faute à Syfy et Daredevil.

J’ai commencé l’année avec la saison 3 de Miss Fisher.

8a960ae6-0120-4984-9f3d-99c113c07ff9_zpsyf8so1ar
Cela devrait être la dernière saison, même si internet fait mention d’une possible saison 4. Je suis amplement satisfaite par ce final, mais j’espère malgré tout que ce sera le cas car Miss Fisher’s Murder Mysteries est l’une des meilleures séries de ces dernières années. Pas tant pour ses intrigues qui ne font que suivre les codes du genre, mais bien pour sa reconstitution historique – chaque épisode de la série est un vrai plaisir pour les yeux : les décors, la musique, les costumes de Phryne Fisher ! Et surtout ses personnages : des personnages intelligents, intéressants, bien écrits, qui ne cessent d’évoluer au fil des saisons.

Continue Reading

Shield Five – Anthony Wilcox

12510347_546150548878612_8253942729565379345_nNous avons eu les web-séries et les tweets stories, et depuis quelques jours nous avons la première insta-série.

Instagram est le réseau qui monte et Anthony Wilcox (à qui on doit notamment Hello Carter) l’a bien compris. Le 1er février le réalisateur britannique dévoilait le premier épisode de Shield 5, un thriller au format instagram, le premier du genre.

Continue Reading