Lady Linn & Her Magnificent Seven

L’autre jour en rentrant chez moi (je dis l’autre jour mais je devrais plutôt dire le mois dernier étant donné le temps que ce billet traine), une enveloppe m’attendait sur mon bureau.  Dans cette enveloppe se trouvait donc un CD : No Goodbye At All de Lady Linn & Her Magnificent Seven. (J’aime le nom)

IMG_20120204_184227.jpg

Je vous recopie le petit speech officiel de présentation :

Pop rétro, cuivres étincelants, mélodies pop tourbillonnantes, le tout couronné par une voix émouvante : c’est Lady Linn ! Influencée par Duke Ellington, Dinah Washington ou Ella Fitzgerald, mais également par la pop des années 60 et par la bossa nova, Lady Linn avec sa frange à la Betty Page et son sourire radieux, débarque en France après un succès confirmé en Belgique. Lady Linn accompagnée de ses Magnificent Seven sortira au printemps prochain l’album No Goodbye At All produit par Renaud Létang.

Je ne connaissais absolument pas cette petite belge et ses 7 magnifiques avant cette écoute et sincèrement, j’ai bien accroché dès la première écoute !

C’est pop, ça swingue, ça donne envie de danser. En écoutant, j’ai envie de sortir ma robe courte, mon manteau ’60s et d’aller sur les plateaux télé des émissions style Hairspray pour danser avec Link. Un retour au temps où la télé en couleur faisait son apparition, où porter des robes/jupes courtes n’était pas considéré comme vulgaire, où on passait son temps libre au diner du coin à boire un Coca ou un milkshake servis par une fille en rollers ou à regarder des films au drive-in

Seul soucis : les mélodies sont plutôt répétitives et une écoute quotidienne peut vite lasser. A écouter avec modération donc !

No Goodbye At All sortira le 19 mars prochain. Il sera composé de 12 chansons :

  1. Cry Baby
  2. Anything For You
  3. Little Bird
  4. Over
  5. Good Morning – une de mes préférées
  6. Good Old Sunday Blues – celle qui me donne envie de « swinguer »
  7. Love Song
  8. Nina
  9. Didn’t know what to say
  10. Always Shine
  11. First Snow
  12. No Goodbye At All

Pour en savoir (et écouter) plus :

Site officiel
Lady Linn & Her Magnificent Seven sur Deezer
Twitter(où je comprends pas toujours ce qu’elle écrit ^^)
Page Facebook(tout pareil)

En attendant, voici le clip du premier extrait, Cry Baby, très « pop » et coloré !

Et aussi « Over » (attention, clip très… euh… différent)


Merci à Attitude-Net pour l’écoute.

Continue Reading

o8/o2/12 : Julien LOko [La Dame de Canton]

Je vous avais parlé il y a quelques semaines, au détour d’un billet, de Julien LOko, artiste français pas trop connu (quoique) et dont le Monde de Ronces est des plus intrigants et envoutants.

Et donc Julien était en concert avant-hier soir à La Dame de Canton. Une péniche jonque ! Ca tanguait… 

Et alors ce concert ?? C’était fantastique et surtout trop court ! Mais fantastique quand même.

IMG_20120209_234017.png

Le concert commençait à 20h30, avec Violaine on est donc arrivées vers 20h15. Normal.

On s’installe tranquillement près du bar (comment ça, ça ne vous étonne pas ?) car c’était le meilleur endroit : en haut des petites marches, on était surélevées par rapport aux autres ce qui fait qu’on voyait extrêmement bien la scène. Et Julien nous voyait très bien lui aussi.

Et là, le concert commence. C’est parti pour un peu moins de 2h de chansons joyeusement tristes aux mélodies alternant entre rock et balades. Ne me demandez pas la setlist, je ne la connais pas. Je peux seulement vous dire que sur la quinzaine de chansons, nous avons eu droit à Dans un bocal, extraite de l’album Destino (que vous pouvez écouter ICI ou acheter LA), La Dernière Danse (extraite du spectacle Dracula)(et dont on se serait bien passées); Désert, une reprise de Emilie Simon et bien évidemment, Hallelujah pour clore le concert. Le reste c’était des compositions originales, inédites et qui figureront dans le prochain album qui sortira après Dracula (viiiiite que ça se termine!!)

Pour l’accompagner, Julien avait autour de lui Julien Lamassonne, Aymeric Ribot (Van HelSwing de Dracula) et deux autres super amis, Guillaume Glain et Laurent Lepage (si ma mémoire ne me fait pas défaut). Nous avons aussi eu droit à un joli duo avec Alias Hilsum (danseuse sur Dracula aux multiples talents et qui porte des chaussures hautement compensées).

SAM_2517.png

Par contre, comme je disais, on se serait bien passées de La Dernière Danse. Alors oui, j’aime cette chanson, – énormément – et Julien la chante terriblement bien, mais voilà, on est venues voir un concert de LOko, pas un showcase de Dracula. Ok, sans Dracula, le concert n’aurait pas fait péniche comble en 3 semaines. Ok ça faisait plaisir de voir enfin le public se bouger vraiment. N’empêche que… Donc oui, les trois pauvres filles qui ont applaudit quand il a dit que « c’était pas du tout ça » qu’il allait chanter, c’était nous ! Fausse joie.

(Et tant qu’on est dans les coups de gueule, j’ai failli balancer ma botte sur les deux idiots qui ont crié ‘Je t’aime Julien’ pendant Hallelujah)(oui désolée, mais amis ou pas de Julien, j’ai trouvé ça très irrespectueux de leur part – surtout sur cette chanson)(déjà qu’ils arrêtaient pas de discuter et rigoler)(et j’ai failli balancer mon autre botte aux deux gamines qui ont passé cette même chanson dos à la scène parce que franchement, quel intérêt d’écouter Julien quand Gregory Deck, Lola Ces, Sebastien Agius, Fanny Fourquez, Florent Torres, Aymeric Ribot & cie sont de l’autre côté ?)

Julien était vraiment comme un poisson dans l’eau, mais hors de son bocal (j’assume le jeu de mots pourri). Très proche du public, il nous faisait participer à chaque chanson (mais certains étaient très peu réceptifs à des moments). Même ceux qui étaient dans le fond. En hauteur. Ouais, je crois qu’avec Celine, on s’est faites griller dès le début. (J’ai toujours dit que c’était important d’être la dernière personne à applaudir !).

Il était heureux et ça se sentait dans toute la jonque ! Il nous sortait des petites blagues pourries dès qu’il en avait l’occasion (le genre de blagues que je pourrais faire quoi) et faisait des pauses syndicales imposées par Aymeric Ribot.

2SAM_2568.png

(Quand je vous disais qu’il nous avait grillées)
(Oui oui c’est moi qu’il regarde dans les yeux)
(Et non je ne me fais pas des films)

Bon par contre, cher Julien, si tu me lis : demander aux gens de sauter sur une JONQUE c’est vraiment une fausse bonne idée. Parce que la jonque elle tangue, alors si les gens sautent, elle tangue encore plus. Et j’ai jamais eu un très bon équilibre vois-tu. Encore moins quand je suis en équilibre sur une barrière.

Une excellente soirée de passée. Un concert magique, de la musique qui donne des frissons, des artistes heureux, une voix envoutante, un public charmé.

Il sera à Lille en avril prochain !
Moi aussi… 

Continue Reading

[Vidéo] Dancing Through Life (et plus encore) *hiiiiiii*

J’ai posté cette vidéo sur the Face of Book et sur Twitter, mais il faut que je la poste ici aussi.

Parce que voila : Dancing Through Life + Lewis Bradley + vidéo relativement correcte + son génial = hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ♥ ♥ ♥ ♥


(Bon, en fait, c’est pas exactement la même : il manque le début, mais l’autre vidéo n’est pas intégrable)(mais vous pouvez la voir ICI sinon)

Pour ceux qui débarquent après la bataille, explication : Dancing Through Life est ma chanson préférée du spectacle musical Wicked (dont j’ai parlé LA), et la chanson qui a donné son nom au blog. Quand je suis allée voir le spectacle pour la première fois, Fiyero était joué par Lewis Bradleyet je l’ai trouvé vraiment formidable dans le rôle. La deuxième fois, j’ai vu Lee Mead en Fiyero, et bien que très bon acteur/chanteur, je n’ai pas trop aimé son Fiyero. Donc pour moi, Lewis Bradley sera toujours le parfait Fiyero.

Aussi, imaginez ma JOIE quand hier je suis tombée sur cette vidéo de TOUTE ma scène favorite, avec MON Fiyero (Lewis Bradley) et MA Elphaba (Rachel Tucker). Et qui plus est, une vidéo de relativement très bonne qualité – quelques tremblement ici et là et des soucis de cadrage – et avec un excellent son !

Voila. Maintenant, je peux partager visuellement mon amour pour cette chanson, et ce spectacle, et ce Fiyero.

Et parce que je suis trop gentille et passionnée je vous mets aussi la vidéo de No Good Deed parce que Rachel Tucker est la meilleure Elphaba qui soit, et que j’ai des frissons à chaque fois.

Oh et puis tiens, voila As Long As Your Mine aussi. (avec encore mon Fiyero )


Et voila comment Wicked est venu s’ajouter à Richard II, One Man, Two Guvnors et We Will Rock You

Continue Reading

[EDIT]Ten & The Proclaimers…& The King and Queen of DW

Ou la raison pour laquelle David sera irremplaçable dans mon petit coeur, et l’ère RTD ma préférée…  

Quand David Tennant embarque tout le monde pour un tour de 500 miles, ça donne ça ! (Avouez que ça fait du bien une vidéo comme ça pour bien débuter la semaine ? ^^)

 

(Et d’un coup, The Proclaimers ont vu leurs ventes de CD augmenter magistralement en l’espace de quelques heures sans comprend pourquoi. Vive Doctor Who ^^)


EDIT : Et pendant la nuit, une nouvelle vidéo est sortie *o* C’est fou comme d’un coup j’ai envie de me refaire les 4 première saisons…

(David, épouse-moi)

Continue Reading

[Interlude musical] Mumford and Sons – Little Lion Man

Un jour, je vous parlerai du groupe, Mumford and Sons – jusqu’à présent, seul groupe que j’arrive à écouter en toutes circonstances et sans me lasser.

En attendant, ça sera la vidéo d’une des mes chansons préférées : Little Lion Man

Je voulais vous mettre le clip officiel, mais après je suis tombée sur celle d’un de leur mini-concert… dans une librairie ! Rendez-vous compte ! Une librairie !! Je me devais donc de mettre celle-là ! Si vous voulez quand même voir le clip officiel, c’est LA !

 

Continue Reading