Tout finit par un baiser – Kate Klise

Une chose à savoir : le résumé est trompeur – il n’y a que Coco et Webb qui ont échangé leurs sacs ! Les parents se sont quant à eux rencontrés d’une façon bien différente. D’ailleurs, le titre aussi est trompeur car au final, aucun baiser !

0a4ff5b2-589f-4be8-820b-d4cc7b5a1071_zpsd52e4269.jpg

Je dois avouer que j’ai bien du mal à donner un avis sur ce roman car si je l’ai trouvé très drôle et léger, je l’ai aussi trouvé totalement absurde et invraisemblable. Tout particulièrement en ce qui concerne Coco et Webb : sérieusement, ils sont censés avoir 18 et 17 ans ?! Parce que je n’ai pas trouvé qu’ils avaient le comportement de jeunes de cet âge – surtout Coco (je ne me remets vraiment pas de ce trajet Madrid-Paris-Madrid)(à ce niveau-là, ce n’est plus de l’absurdité, mais de la stupidité). 

Continue Reading

Touch (T1) – Jus Accardo

e76f4170-6e90-44ea-a961-162940e7d659_zpscde87a24.jpg

Le site RT Book Reviews écrit du livre : Touch nous embarque ! De l’action, du suspens, du romantisme, des personnages charismatiques et des dialogues efficaces : sans doute l’un des meilleurs romans ados de l’année !” Je n’irai pas jusqu’à dire “l’un des meilleurs romans ados de l’année”, mais pour ce qui est du reste, je suis assez d’accord.

Touch c’est l’histoire de Deznee, une fille rebelle qui souffre de la mort de sa mère et du manque d’attention de son père; de Kale, un garçon dont le chromosome Six est défaillant et lui confère un don particulier; de Denazen, l’entreprise du père de Deznee de laquelle Kale s’est échappé parce qu’il n’en pouvait plus de devoir utiliser son pouvoir pour tuer des gens.

Continue Reading

Divergent (T1) – Veronica Roth

f1cd2445-ba90-4ee6-bcda-9d26e2ce7f6b_zps403fb94f.jpg

Et donc j’ai lu Divergente. “Enfin” ai-je envie de dire après l’avoir emprunté et rendu pendant plusieurs mois. Ce n’était jamais le bon moment. Mais comme le film sortait cette semaine, j’ai fini par trouver le bon moment.

Je suis ressortie de ma lecture avec un sentiment légèrement mitigé. J’ai aimé certains points et d’autres beaucoup moins. Le principal bémol que j’ai trouvé étant que le thème de la “divergence” est sous-exploité : Tris ne cesse de se réclamer Divergente alors même qu’elle ne sait pas ce que ça veut dire – elle sait juste qu’on veut la tuer à cause de ça et qu’elle peut manipuler les simulations. On nous présente la Divergence comme le point le plus important de l’histoire, mais cela reste finalement assez en retrait : un paragraphe explicatif vers la fin, une remarque ici et là de Tris, et voilà, la partie Divergente du roman est résolue.

Continue Reading

Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage – L.C. Tyler

Étrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage
Auteur : L.C. Tyler
Editeur : Sonatine Editions
Tome 1/?

09e6b39c-6f45-4435-9112-7e8b1e6cb7ae_zps196bc816.jpg

Résumé : Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration. Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?

Un titre à rallonge pour un roman plutôt court (231 pages). Même si à la moitié du roman j’avais deviné la fin, j‘ai passé un très bon moment.

C’est un roman policier qui nous plonge dans le monde de l’édition, avec cet auteur qui écrit sous trois noms différents – dont un féminin – sans autre motivation que recevoir son chèque et dont les personnages prennent vie et s’amusent à écrire eux-même leur histoire – le cauchemar des écrivains. Très réussi !

L’histoire est d’abord racontée par Ethelred puis alterne avec des chapitres racontés par Elsie. Ethelred a beau être le personnage principal, Elsie lui vole vite la vedette : en même temps, comment ne pas aimer une fille qui a des “problèmes à trois barres de chocolat” ? (saurez-vous retrouver la sublime référence cachée ?). C’est d’ailleurs elle – agent littéraire qui n’aime ni les auteurs, ni les lecteurs et encore moins les livres – qui pousse Ethelred a mener son enquête, et qui finit par être la seule à comprendre ce qu’il se passe vraiment. Au fond, elle ne les déteste pas tant que ça ces livres policiers...

Un roman court, plein d’humour, de sarcasmes et d’ironie – tout ce que j’aime !

Continue Reading

Parallon 2 – Dee Shulman

Parallon avait été l’une des belles surprises du début d’année: j’avais trouvé là un roman intelligent avec des personnages forts et intéressants. Ce second tome me conforte dans mon sentiment : il est encore meilleur que le premier !

 Parallon 2
(Delirium en VO)
Auteur : Dee Shulman
Editeur : Robert Laffont / Collection R
Tome : 2/3

136a2d90-b68f-417b-867c-6f8b5d92d1e8_zps42382db3.jpg

Résumé : Seth et Eva ont survécu au virus qui les a fait se rencontrer. Mais lorsque la santé d’Eva se détériore, le jeune couple doit se lancer dans une course contre la montre pour découvrir l’origine de l’épidémie. Avant que la mort ne les sépare à tout jamais… Tandis que le nombre de victimes de la fièvre se multiplie, Seth doit accomplir un dangereux périple à travers les siècles et les mondes pour enrayer sa propagation. Obnubilé par cette quête, le jeune gladiateur ne remarque pas l’arrivée de son ennemi juré à Parallon : Cassius Malchus. Il ignore que ce dernier est en train de lever une redoutable armée…

Dans ce tome, Seth et Eva découvrent de plus en plus d’éléments liés au virus, on commence à comprendre les implications de Zachary et on a un aperçu de l’issue finale. Tout va très vite, beaucoup de choses se passent en même temps, mais pourtant, à aucun moment nous n’avons le sentiment qu’un élément manque ou qu’un point de l’intrigue a été bâclé. Bien au contraire, tout s’enchaine de façon très cohérente du début à la fin – et quelle fin ! Tellement soudaine, tellement inattendue, mais tellement logique aussi : on sent que Dee Shulman a déjà pensé à la suite des évènements. 

J’aime toujours autant Seth. Il est toujours aussi fort et déterminé, mais on le sent aussi un peu perdu, tiraillé entre son besoin de rester près d’Eva et son envie de découvrir la vérité sur le virus. De plus, Zachary lui apprend que non seulement un nouvel arrivé a complètement bouleversé le quotidien à Parallon mais aussi que ces bouleversements ont un impact direct sur la vie sur Terre : si Parallon s’effondre, la Terre s’effondrera avec elle.

Et je crois d’ailleurs que je l’aime bien aussi Zachary. Il me fait de la peine. Les passages où il demande son aide à Seth sont particulièrement touchants : Parallon est toute sa vie ! La voir disparaitre serait comme une seconde mort pour lui. Matthias aussi me fait de la peine : ses actes sont encore plus répréhensibles que dans le premier tome, mais c’est difficile de lui en vouloir car sa façon d’agir est compréhensible aussi.

J’ai davantage apprécié Eva dans ce tome. Son histoire avec Seth est belle et touchante, sans tomber dans la niaiserie (merci à l’auteur et à la traduction de nous éviter les “bébé”, “chérie” et “mon amour” à tout bout de phrase). Par contre, quelque chose m’a frappée dans ce tome : j’ai trouvé que tous les passages avec Astrid sonnaient faux. Je ne saurais l’expliquer, mais j’ai eu le sentiment qu’ils étaient là “en plus”, juste pour parler d’autre chose que de virus ou de Parallon (mais peut-être est-ce simplement dû au fait qu’Eva est loin d’être mon personnage préféré ?).

Cette fois, Seth et Eva ne sont pas les uniques narrateurs : il y a désormais Matthias qui raconte ce qu’il se passe à Parallon (vu que Seth est resté dans le Londres de 2013) et un nouveau personnage, Jenny Linden – et qui en un chapitre est devenue mon personnage féminin préféré de la trilogie !

L‘arrivée de Jenny Linden et de son copain Nick Mullard va d’ailleurs donner davantage d’importance et de réalisme à l’histoire. Eva et Seth ne sont pas les seuls impliqués dans l’affaire, le virus prend chaque fois plus d’ampleur, et cela commence à se voir : à l’extérieur, les gens se rendent compte qu’il se passe quelque chose – depuis quelques temps, il y a de plus en plus de disparitions inexpliquées… Les gens se posent des questions : comment est-il possible de disparaitre ainsi ? Ces disparitions ont-elles un lien entre elles ? Et pourquoi le MI5 tient-il autant à reprendre l’affaire et surtout à garder le secret sur tous ces évènements ?!

Ce second tome est à la hauteur de nos espérances : à la fois plein d’action et de sensibilité, avec des personnages fouillés (les masculins surtout) et une intrigue maitrisée ! Vivement la suite !

Continue Reading