Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage – L.C. Tyler

Étrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage
Auteur : L.C. Tyler
Editeur : Sonatine Editions
Tome 1/?

étrange suicide dans une fiat rouge

Résumé : Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration. Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?

Un titre à rallonge pour un roman plutôt court (231 pages). Même si à la moitié du roman j’avais deviné la fin, j‘ai passé un très bon moment.

C’est un roman policier qui nous plonge dans le monde de l’édition, avec cet auteur qui écrit sous trois noms différents – dont un féminin – sans autre motivation que recevoir son chèque et dont les personnages prennent vie et s’amusent à écrire eux-même leur histoire – le cauchemar des écrivains. Très réussi !

L’histoire est d’abord racontée par Ethelred puis alterne avec des chapitres racontés par Elsie. Ethelred a beau être le personnage principal, Elsie lui vole vite la vedette : en même temps, comment ne pas aimer une fille qui a des « problèmes à trois barres de chocolat » ? (saurez-vous retrouver la sublime référence cachée ?). C’est d’ailleurs elle – agent littéraire qui n’aime ni les auteurs, ni les lecteurs et encore moins les livres – qui pousse Ethelred a mener son enquête, et qui finit par être la seule à comprendre ce qu’il se passe vraiment. Au fond, elle ne les déteste pas tant que ça ces livres policiers...

Un roman court, plein d’humour, de sarcasmes et d’ironie – tout ce que j’aime !

Continue Reading

Parallon 2 – Dee Shulman

Parallon avait été l’une des belles surprises du début d’année: j’avais trouvé là un roman intelligent avec des personnages forts et intéressants. Ce second tome me conforte dans mon sentiment : il est encore meilleur que le premier !

 Parallon 2
(Delirium en VO)
Auteur : Dee Shulman
Editeur : Robert Laffont / Collection R
Tome : 2/3

Parallon 2

Résumé : Seth et Eva ont survécu au virus qui les a fait se rencontrer. Mais lorsque la santé d’Eva se détériore, le jeune couple doit se lancer dans une course contre la montre pour découvrir l’origine de l’épidémie. Avant que la mort ne les sépare à tout jamais… Tandis que le nombre de victimes de la fièvre se multiplie, Seth doit accomplir un dangereux périple à travers les siècles et les mondes pour enrayer sa propagation. Obnubilé par cette quête, le jeune gladiateur ne remarque pas l’arrivée de son ennemi juré à Parallon : Cassius Malchus. Il ignore que ce dernier est en train de lever une redoutable armée…

Dans ce tome, Seth et Eva découvrent de plus en plus d’éléments liés au virus, on commence à comprendre les implications de Zachary et on a un aperçu de l’issue finale. Tout va très vite, beaucoup de choses se passent en même temps, mais pourtant, à aucun moment nous n’avons le sentiment qu’un élément manque ou qu’un point de l’intrigue a été bâclé. Bien au contraire, tout s’enchaine de façon très cohérente du début à la fin – et quelle fin ! Tellement soudaine, tellement inattendue, mais tellement logique aussi : on sent que Dee Shulman a déjà pensé à la suite des évènements.

J’aime toujours autant Seth. Il est toujours aussi fort et déterminé, mais on le sent aussi un peu perdu, tiraillé entre son besoin de rester près d’Eva et son envie de découvrir la vérité sur le virus. De plus, Zachary lui apprend que non seulement un nouvel arrivé a complètement bouleversé le quotidien à Parallon mais aussi que ces bouleversements ont un impact direct sur la vie sur Terre : si Parallon s’effondre, la Terre s’effondrera avec elle.

Et je crois d’ailleurs que je l’aime bien aussi Zachary. Il me fait de la peine. Les passages où il demande son aide à Seth sont particulièrement touchants : Parallon est toute sa vie ! La voir disparaitre serait comme une seconde mort pour lui. Matthias aussi me fait de la peine : ses actes sont encore plus répréhensibles que dans le premier tome, mais c’est difficile de lui en vouloir car sa façon d’agir est compréhensible aussi.

J’ai davantage apprécié Eva dans ce tome. Son histoire avec Seth est belle et touchante, sans tomber dans la niaiserie (merci à l’auteur et à la traduction de nous éviter les « bébé », « chérie » et « mon amour » à tout bout de phrase). Par contre, quelque chose m’a frappée dans ce tome : j’ai trouvé que tous les passages avec Astrid sonnaient faux. Je ne saurais l’expliquer, mais j’ai eu le sentiment qu’ils étaient là « en plus », juste pour parler d’autre chose que de virus ou de Parallon (mais peut-être est-ce simplement dû au fait qu’Eva est loin d’être mon personnage préféré ?).

Cette fois, Seth et Eva ne sont pas les uniques narrateurs : il y a désormais Matthias qui raconte ce qu’il se passe à Parallon (vu que Seth est resté dans le Londres de 2013) et un nouveau personnage, Jenny Linden – et qui en un chapitre est devenue mon personnage féminin préféré de la trilogie !

L‘arrivée de Jenny Linden et de son copain Nick Mullard va d’ailleurs donner davantage d’importance et de réalisme à l’histoire. Eva et Seth ne sont pas les seuls impliqués dans l’affaire, le virus prend chaque fois plus d’ampleur, et cela commence à se voir : à l’extérieur, les gens se rendent compte qu’il se passe quelque chose – depuis quelques temps, il y a de plus en plus de disparitions inexpliquées… Les gens se posent des questions : comment est-il possible de disparaitre ainsi ? Ces disparitions ont-elles un lien entre elles ? Et pourquoi le MI5 tient-il autant à reprendre l’affaire et surtout à garder le secret sur tous ces évènements ?!

Ce second tome est à la hauteur de nos espérances : à la fois plein d’action et de sensibilité, avec des personnages fouillés (les masculins surtout) et une intrigue maitrisée ! Vivement la suite !

Continue Reading

Le Pouvoir des Six – Pittacus Lore

Le Pouvoir des Six

Pour commencer, je dois avouer une chose : au bout de deux tomes, je ne comprends toujours pas le « nous sommes votre seul espoir ». Pour l’instant, les Mogadoriens ne s’en prennent pas aux humains. Enfin si, mais seulement à ceux qui se mettent en travers de leur chemin ou bien qui peuvent leur donner des informations sur les Gardanes. Mais autrement, rien.

Contrairement au premier tome qui se consacrait uniquement à John/Numéro Quatre, dans Le Pouvoir des Six nous faisons la connaissance de Marina/Numéro Sept, qui vit en Espagne – le roman alterne alors passages racontés par l’un puis par l’autre. Les passages avec Marina sont plus personnels et surprenants – je ne m’attendais vraiment pas à un tel récit. Les années que Marina a passées sur Terre ont été bien différentes de celles des autres Gardanes : tandis que les autres n’ont cessés de fuir, « Marina » et sa Cepâne, « Adelina », ont trouvé refuge dans une église.

Continue Reading

Drôle de temps pour un mariage – Julia Strachey

Drôle de temps pour un mariage - Julia Strachey

J’ai vu beaucoup d’avis mitigés sur ce roman. Pour ma part, je fais sans conteste partie des personnes qui n’ont pu s’arrêter avant la fin parce qu’elles voulaient savoir : savoir si Dolly allait vraiment se marier, savoir si Joseph allait avoir le courage de lui parler. Et savoir aussi si le temps allait rester clément toute la journée. 

Continue Reading

Persuasion – Jane Austen


Persuasion est mon roman préféré de Jane Austen pour plusieurs raisons : son histoire, ses personnages, son « atmosphère », la vision qu’on a de l’époque, son intemporalité.

Persuasion ne se contente pas de nous narrer l’histoire tragique au dénouement heureux de Anne et Frederick – Jane Austen en profite aussi pour critiquer la société de l’époque où tout n’est que réputation, fortune, rang social, apparence et faux-semblants. Ses personnages secondaires, surtout le père et les soeurs de Anne, sont le miroir parfait de la société de l’époque. Tout en finesse et sous-entendus habiles, Jane Austen attaque les conventions de l’époque et nous offre l’un de ses romans les plus « matures ».  

Continue Reading

Cruelles – Cat Clarke

Cruelles - Cat Clarke

Cat Clarke aime les personnages torturés. Dans Confusion elle nous présentait une Grace dépressive et suicidaire, qui s’auto-mutilait. Ici, ça ne va pas aussi loin, mais ce n’est pas beaucoup mieux : Alice culpabilise, elle a été témoin de quelque chose de terrible, elle a fait quelque chose d’horrible. Et elle ne peut en parler à personne.

Continue Reading

Jude l’obscur – Thomas Hardy

Jude l'Obscur - Thomas Hardy


Dès le début on se prend d’affection pour Jude, ce anti-héros qui n’a pas eu la vie facile, mais qui essaye d’aller de l’avant avec le peu qu’il a. Jude c’est un rêveur, un ambitieux, un type qui sait ce qu’il veut, et qui va tout faire pour concrétiser ses rêves. Mais en même temps, Jude c’est un jeune homme naïf qui ne connait pas grand chose de la vie. Il se laisse vite influencer par ses sentiments et par les gens, et la plupart du temps, ça ne lui réserve que de mauvaises surprises…

Je ne supporte pas sa cousine, Sue. Dès qu’elle sent que les choses ne vont pas dans le sens qu’elle voudrait, elle use de son statut de « sexe faible » et il lui suffit souvent de manipuler les sentiments des autres pour arriver à ses fins. Elle voudrait que tout se fasse selon ses désirs, et ne réfléchit pas aux conséquences. J’ai bien plus apprécié Arabella, elle assume les conséquences de ses actes, et reconnait ses fautes. Et quand les choses tournent mal, elle en prend son parti et se relève. La vie continue comme on dit.

Concernant l’histoire, il faut l’avouer, ce n’est pas très joyeux Plus la lecture avance, et plus les moments pénibles s’enchainent. J’avoue avoir de nombreuses fois eu envie de refermer le livre. Mais j’étais aussi tellement fascinée par Jude et ses (mes)aventures, que je me retrouvais à tourner les pages bien malgré moi. De plus, Thomas Hardy a une façon d’écrire tellement « fluide » et agréable que bien qu’éprouvant, il est difficile de ne pas vouloir continuer le roman. C’est peut-être aussi parce qu’à chaque fois que les choses allaient un tant soit peu bien, je me disais que Jude allait finalement s’en sortir. Mais non…

Jude l’obscur est un très beau livre qui vaut d’être découvert. Une chose est sûre cependant: il vaut mieux éviter de le lire les jours de déprime…

Jude l’obscur (Jude the obscur )
Auteur : Thomas Hardy
Résumé : Tout en exerçant son métier de tailleur de pierre, Jude Fawley rêve d’une vie meilleure et s’acharne à acquérir le savoir et la culture. La passion qui naît en lui pour sa cousine Sue, va lui faire entrevoir d’autres horizons de bonheur et les conduire tous deux à la perdition.

Continue Reading

Gatsby le Magnifique – Francis Scott Fitzgerald

Gatsby

A l’occasion de la sortie de l’adaptation du film de Baz Luhrman (que je n’ai pas le droit d’aller voir avant la semaine prochaine), Adalana a organisé une lecture commune du roman.

On ne présente plus Gatsby le Magnifique. On connait tous son histoire sans même avoir lu le roman. Mais on ne connait pas Gatsby sans avoir lu le roman. C’est bien que Baz Luhrman ait décidé de faire une nouvelle adaptation, ça aura donné envie à beaucoup de monde de (re)découvrir le roman original.

J’en fais partie. Et je crois que j’ai aimé. Beaucoup même. Et c’est en grande partie grâce aux personnages – tout particulièrement Nick Carraway et Jay Gatsby.

Continue Reading

La 5e Vague – Rick Yancey

La 5e Vague - Rick Yancey

Je pense que vous allez beaucoup entendre parler de ce roman dans les semaines à venir. Nous sommes plusieurs à avoir reçu les épreuves, beaucoup l’ont déjà pré-commandé et des exemplaires sont mis en jeu sur le Twitter de la Collection R. Il ne fait donc aucun doute qu’il sera très présent sur la blogosphère. Et que les avis positifs vont pleuvoir. Et je vous le dis en toute objectivité : c’est mérité. Je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui perdent toute envie de lire un livre à cause de son omni-présence sur la blogosphère – j’en fais d’ailleurs partie. Aussi, je vous le dis : si cela vous arrive avec La 5ème Vague, passez outre – vous rateriez un grand moment de lecture.

Continue Reading