La Stratégie Ender – Gavin Hood

Ender-Bandeau_zps2548f449.jpg

Pendant toute ma lecture du roman, je me suis demandée comment ils allaient adapter tel ou tel passage, et après avoir vu le film, j’en suis venue à la conclusion que La Stratégie Ender fait partie de ces romans qui ne devraient en aucun cas être adapté… pas en film en tout cas, et encore moins en un film qui dure 1h40.

Je dois dire que j’ai été vraiment très surprise quand après 1h20 de film, Ender faisait déjà face à la grande bataille finale. Car c’est là le gros défaut du film : c’est trop court. Et qui dit court, dit rapide. Pourtant, ça partait bien : la situation était clairement expliquée, Peter et Valentine étaient tels qu’ils devaient être, Alai et Bean aussi – même s’il les rencontrait dans un autre contexte – mais à partir du moment où Ender intègre les Salamandre, tout s’enchaîne. Certes, si on fait bien attention au texte on comprend pourquoi Ender est si particulier par rapport aux autres élèves, mais il n’empêche qu’il monte bien trop vite en grade. 

Continue Reading

Parkland – Peter Landesman

parkland_ver4_xlg_zpsca11aa31.jpg

Sorti en novembre dernier à l’occasion des 50 ans de l’assassinat de Kennedy, ce film est pourtant passé assez inaperçu – moi même je n’en ai entendu parler qu’à l’occasion de la dernière opération Cinetrafic (alors que pourtant, il y a Zac Efron au casting).

Peter Landesman adapte ici le livre de Vincent Bugliosi, Four days in november, qui retrace les jours qui suivirent l’assassinat du Président Kennedy en 1963. Là où d’autres suivent le couple présidentiel, Peter Landesman lui s’intéresse aux « civils » – aux docteurs et infirmières du Parkland Memorial Hospital qui ont essayé de sauver le Président; aux agents secrets qui ont perdu plus qu’un homme; à Robert Oswald, le frère de Lee Harvey Oswald; aux agents du FBI qui auraient pu arrêter Lee Oswald, à Abraham Zapruder, l’homme qui a filmé toute la scène.

Continue Reading

Only lovers left alive – Jim Jarmusch

En voyant la bande-annonce et lisant le synopsis je m’attendais à un film sur un couple de vampires qui se retrouve et doit gérer les conséquences d’une ville mise à feu et à sang par la petite sœur imprévisible. Il n’en est rien. C’est bien plus beau et subtil que cela.

C’est l’histoire d’Adam et Eve, vampires millénaires qui vivent à des milliers de kilomètres l’un de l’autre parce qu’ils s’aiment. Mais Adam a passé beaucoup trop de temps avec Byron et Shelley, il ne supporte plus les zombies et déprime. Eve décide alors de le rejoindre. Ensemble, ils écoutent de la musique, ils se promènent dans les rues vides de Détroit, ils n’aiment pas se lever tôt, ils mangent des glaces parfum sang, ils dansent, ils vivent.

« Life is about surviving things, appreciating nature, nurturing kindness and friendship. And dancing ». 

Continue Reading

Un mariage inoubliable – Nigel Cole

vlcsnap-2013-09-07-23h17m10s11_zps3c458927.png

Lors de la dernière opération Cinétrafic, je suis arrivée trop tard pour Warm Bodies, alors je me suis rabattue sur Un mariage inoubliable. C’est anglais et avec Lucy Punch. Et les comédies autour d’un mariage, ne font jamais de mal. Sauf que sur le moment, je n’ai pas pensé au fait que dans 97% des cas, on connaît la fin dès les 10 premières minutes. Un mariage inoubliable ne fait pas exception à la règle. 

Continue Reading

Man of Steel – Zack Snyder

d8452f922f33cf518dc483820a5adbc9_zps3d4a3ca7.jpg

Je suis donc allée voir Man of Steel. Et je valide ! A 65% environ…

N’étant pas une fan inconditionnelle du Kryptonien (Superman pour moi, c’est essentiellement la série Lois et Clark, les trois premières saisons de Smallville, le film Supergirl et quelques comics lus ici et là) je n’avais pas de grandes attentes concernant cette nouvelle version.

Continue Reading

You Instead – David Mackenzie

You Instead
Rock’N’Love en français
Réalisé par : David Mackenzie
Avec : Natalia Tena, Luke Treadaway, Matthew Bayton, Ruta Gedmintas, Alastair Mackenzie…
Disponible en DVD

tumblr_inline_mnpure318s1qz4rgp_zpsbc49b978.jpg

Synopsis : Adam, pop star américaine et Morello, une jeune rockeuse britannique indé, doivent se produire dans le même festival de rock : T in the Park, en Ecosse. Alors que tout les oppose et qu’ils ne se supportent pas, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre…

Voilà un petit film sans prétention, comme je les aime ! Dès le début on sait ce qu’il va se passer et comment tout va se finir. Mais l’idée est tellement originale, les acteurs tellement excellents et la musique tellement bonne qu’on passe 1h17 de pur bonheur.

tumblr_mi14r1ZsUr1rqvs8no5_1280_zps999d36d7.jpg

Il faut savoir que You Instead a été tourné en live et en 5 jours ! David Mackenzie a emmené cast and crew en Ecosse pour pouvoir tourner en plein festival : il avait besoin des scènes, des gens, de l’ambiance du Festival. Le montage était fait chaque jour car ils n’avaient pas le temps de retourner des scènes, il fallait que le film soit fait en 4 jours pour pouvoir au besoin retourner certaines scènes le dernier jour. Il y a peu de dialogues, peu d’acteurs et des milliers de figurants qui n’ont pas été embauchés : tous les festivaliers.

c0ec4f98-399f-410e-a462-f58f8bdf23e3_zps9e3ce400.jpg

Au final, You Instead est non seulement une originale comédie romantique mais aussi un documentaire sur le festival T in the Park. Tout ce que l’on voit à l’écran (excepté les moments où les deux groupes chantent) est « réel » : les groupes sur scène, les stands, les mouettes, les yourtes… Certains festivaliers ont même eu un rôle dans le film sans le savoir. Pour eux, voir une caméra a un tel endroit est quelque chose de commun, ils n’auraient jamais pensé qu’ils étaient en fait là pour tourner un film. Il y en a même qui ont cru que le groupe de Adam, The Make existait vraiment ou encore que Bobby, le manager était vraiment ivre (certains sont venus l’aider lorsqu’il s’est écroulé sur le sol). Je n’ai jamais assisté à un tel évènement, mais d’après le directeur du Festival, David Mackenzie a su parfaitement capturer l’esprit de T in the Park. Et une chose est sûre : cela donne envie d’y aller. On sent que c’est une expérience à vivre une fois dans sa vie.

8c37fb2d-548b-4b26-b6c6-63b7021c88c1_zpsa97e9275.jpg

Le casting est top. Excellent même. Je suis acquise à la cause de Luke Treadaway depuis… je ne saurais le dire en fait. J’ai rencontré son frère Harry d’abord, dans Hideaways, et plus tard Luke donc et je ne fais absolument aucune différence entre les deux, je les aime autant l’un que l’autre. Je suis aussi acquise à la cause de Natalia Tena depuis Harry Potter et la convention Magic Christmas. Ils sont vraiment formidables, ils sont si « naturels », on sent qu’ils se sont amusés pendant le tournage et il y a une vraie alchimie entre eux – si on en les connaissait pas, on pourrait presque croire qu’ils ne jouent pas, qu’ils sont eux-mêmes, juste un mec et une fille, à T in the Park.

tumblr_mn9kiqCzIu1rkcti0o1_500_zpsf9fcd221.gif

En résumé, You Instead c’est un feel good movie qui ravira les anglophiles, les musicophiles ou tout simplement ceux qui veulent passer un bon moment devant leur télé.

 

Jane Eyre – Cary Fukunaga

Jane Eyre - movie - header

Je vais le dire tout de suite, comme ça, ceux qui ont aimé pourront fermer la page : cette adaptation est décevante.

Pourtant, j’y ai cru. Même si j’ai toujours trouvé que Mia Wasikowska et Michael Fassbender étaient trop « beaux » pour les rôles, j’ai voulu leur donner leur chance. J’ai même fait en sorte de ne pas relire le roman, ni revoir la mini-série pour éviter toute comparaison.

Continue Reading

Welcome to the Punch – Eran Creevy

welcome-to-the-punch-poster-banner_zps732c3596.jpg

J’ai été à Londres pendant le week-end de Pâques, avec Saru. Dimanche soir, après deux journées à marcher et se balader dans les rues de la capitale, on a eu envie de faire une pause. D’où notre plan pour la soirée : cinéma ! On hésitait entre aller voir James McAvoy ou James McAvoy. Au bout de 15min d’intense réflexion on s’est dit qu’on allait voir James. (Je vous la refais : on hésitait entre Trance et Welcome to the Punch, et James joue dans les deux)(même pas fait exprès).

Welcome to the Punch est un de ces films que l’on va voir pour une chose : son casting et que l’on aime pour deux choses : son casting et sa réalisation. On peut aussi l’aimer pour son réalisateur, mais n’ayant pas regardé Shifty, je ne l’inclus pas dans mes raisons initiales.

Continue Reading

Des hommes sans loi – John Hillcoat

movie-lawless_movie_zps01e6d062.jpg
J’ai découvert les années 30 au collège, lorsqu’en 3ème le prof de français nous a fait lire « On achève bien les chevaux » d’Horace McCoy. Je me souviens l’avoir trouvé fascinant et déprimant. Je l’avais lu d’une traite et j’avais eu l’une des meilleures notes au devoir dessus !

Bref, depuis, j’aime tout ce qui à trait au crack boursier, aux années 30, à la prohibition ! D’où, Lawless. Je voulais découvrir le livre, mais le DVD est arrivé avant – tant pis.

Au premier abord, Lawless se présente comme un film de gangster tout ce qu’il y a de plus banal : un patelin, trois frères, une affaire qui marche, des concurrents qui veulent leur peau. Il y a quelques courses poursuites en voiture, beaucoup d’armes à feu, des gorges tranchées, une explosion et l’alcool qui coule à flôts. L’action est là, ainsi que les effets spéciaux et leur mise en scène est magistrale.

Continue Reading
Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: