“Baby, It’s You !!”

Je suis outre-manche, mais vous c’est outre-atlantique que vous allez aller, avec comme guide du jour :

Robert Downey Jr

2nlbp8x.jpg 10z4ww9.jpg vwvi10.jpg

Robert John Downey Jr. est né le 4 avril 1965 à 1h10 du mat, dans l’état de New-York. A l’âge de 10 ans, alors qu’il habitait à Londres, Robert est allé à la Perry House School à Chelsea où il étudia le ballet. A l’âge de 17 ans, il s’est fait renvoyé de son lycée, et décida alors de déménager à New-York pour devenir acteur. Ses premiers boulots consistaient à nettoyer les tables dans le restaurant Central Falls, travailler dans un magasin de chaussures, et jouer les “living art” au club Area à Soho.

Robert fait ses premiers pas d’acteur en 1970, dans un film de son père Robert Downey Sr. Mais sa carrière commence réellement dans les années 1980, avec Baby, It’s You en 1983, et Weird Science en 1985, mais ce qui lui aura valu d’être connu du public, ce sont ses nombreuses apparitions dans l’émission Saturday Night Live.

L’année 1987 marquera un tournant dans sa carrière : sa prestation d’un cocainomane dans Less Than Zero, adapté du roman du même nom de Bret Easton Ellis lui vaudra la reconnaissance critique. Le problème est que par la suite, la réalité rattrape la fiction et Robert se retrouve à faire face à de sérieux problèmes de drogues qui le conduiront plus d’une fois en prison et cure de désintoxication.

51af6w.jpg

Après des rôles de moindre importance pendant quelques années, Robert fait un retour remarqué devant la caméra au début des années 1990, avec entre autres Air America, Short Cuts, Soapdish, et surtout, le biopic Chaplin de Richard Attenborough dans lequel il joue le rôle principal, et qui lui aura d’ailleurs valu une nomination aux Oscars.

34zby53.jpg 96zy4p.jpg

En 1994, il se retrouve face aux Tueurs Nés de Oliver Stone, avant de jouer les Lord Rivers dans Richard III de Richard Loncraine, et devenir l’ami de Charles II dans Restoration. Entre deux excès de produits en tout genre, Robert à le temps de tourner, et souvent de jouer des personnages peu recommendables comme par exemple dans US Marshals, Gothika, ou encore Prémonitions. Mais Robert aime la comédie aussi, et on le retrouve en 2000 au générique de la série Ally McBeal – où il a d’ailleurs le plaisir de pousser la chansonette ^^ En 2005, il donne la réplique à Val Kilmer dans Kiss Kiss Bang Bang, un film aussi barré que lui !

2d1u3dc.jpg nnqj2u.jpg 14myo7q.jpg

Robert se met ensuite dans la peau d’un journaliste dans Good Night, and Good Luck, il fait un détour par le Queens des années 1980 dans A Guide To Recognizing Your Saints, devient médecin dans A Shaggy Dog, séduit Nicole Kidman dans Fur, se lance sur les traces d’un tueur en série dans Zodiac, avant de partir se reposer à Vegas dans Lucky You.

2v15dus.jpg 20qcf9x.jpg 9uq2rn.jpg

En 2008, il devient blond décoloré, se pare d’une tenue de camouflage et se lance dans la jungle vietnamienne dans Tropic Thunder. Après quoi, c’est vers l’Afghanistan qu’il se dirige, et d’où il revient en tant qu’Iron Man.

2wpp37q.jpg seps2b.jpg

Robert décide alors de se poser un peu, le temps de se lier d’amitié avec un SDF dans The Soloist, avant de revêtir le costume du célèbre détective britannique Sherlock Holmes, accompagné de son fidèle ami le Dr Watson joué par Jude Law.

f0zrbt.jpg 1z2k4f7.jpg

Après-demain, Robert renfile son costume d’Iron Man dans un second opus qui a l’air tout aussi explosif que le premier – et dont nous reparlerons sans aucun doute la semaine prochaine ^^

Bonne journée les gens – et énormes pensées depuis l’autre côté de la Manche !

 

Continue Reading

Mad About The Boy

Sortie de Kick-Ass oblige, l’homme du jour ne pouvait être autre que :

Aaron Johnson

2iksbpt.jpg e86f6x.jpg oi8yh0.jpg

Aaron Perry Johnson est né le 13 juin 1990 à Holmer Green dans le Buckinghamshire, Angleterre. Il a d’ailleurs été à la Jackie Palmer Stage School de High Wycombe de 6 à 18 ans où il a appris le théâtre, le jazz et le chant entre autres.

Aaron a commencé sa carrière à l’âge de 6 ans, en jouant le fils de Macduff aux côtés de Rufus Sewell dans Macbeth, puis est remonté sur scène un an plus tard dans All My Sons.

Côté écran, il est passé pour la première fois devant la caméra en 2001, dans le téléfilm Armadillo. En 2002, on le voit jouer Tom et Thomas dans le film Tom & Thomas. 2003 sera l’année de son arrivée sur le grand écran dans le film Shanghai Knights aux côtés de Jackie Chan et Owen Wilson, il y jouait un certain Charlie Chaplin.

Après ça, il fait des apparitions le temps de quelques épisodes dans des séries telles que The Bill, Family Business, Feather Boy, et joue dans des films pas très connus comme Dead Cool, The Thief Lord (une version enfant de Robin Hood), mais avec des acteurs qui sont déjà dans la cours des grand comme Toby Stephens, Keeley Hawes… dans The Best Man en 2006. D’ailleurs, cette même année, il joue la version jeune de Richard Norton dans le film L’Illusioniste.

9fzk9u.jpg 3462fs2.jpg

Bon, malheureusement avoir joué avec des grands ne lui aura pas pour autant permis de faire décoller sa carrière car par la suite, le voila qui retourne à ses apparitions furtives dans des séries ou téléfilms : Casualty, Fast Learnes, I should’nt be alive, Coming Up…”

En 2007, il fait ses premières séries complètes. D’abord Talk To Me, aux côtés Angel Coulby (Gwen dans Merlin pour celles qui suivent pas), mais aussi de la ravissante Laura Fraser (Emily dans HKHWR), et où il joue un type nommé… Aaron.

Viens ensuite Nearly Famous, une sorte de Un, Dos, Tres version british et pour ados (et que c’est trop bien parce que la première scène c’est Aaron avec sa veste en cuir *_*)(ce qui est dommage par contre c’est qu’il y ait que 6 épisodes…)

29lhjyv.jpg 106ixwn.jpg

2008 sera l’année où il part à la conquête du monde (oh c’est beau ce que je dis là ^^), avec tout d’abord Dummy, qui a été présenté au Lantern Film&Media Festival en 2009, et qui raconte l’histoire de deux frères qui voient tout s’écrouler autour d’eux à la mort de leur mère, et tandis que l’un noie son chagrin dans l’alcool, les drogues et les filles (joué par Aaron), son frère utilise les vieilles affaires de sa mère pour créer un “mannequin” à qui parler…

1iobow.jpg 6ghp3l.jpg

…Puis ensuite avec Angus, Thongs and Perfect Snogging. ZE film à voir entre copines, en famille, avec un peu qui vous voulez en fait tellement il est bien ^^

25fj2as.jpg s4lycl.jpg
(Air Guitar ruuuuuules ^^)

Le rôle de Super-Canon Robbie lui aura permis d’avoir sa tête un peu partout, et aura donné des idées aux réalisateurs. En effet, tout de suite après Angus, Thongs and Perfect Snogging, voila Aaron qui donne la réplique à Pierce Brosnan, Susan Sarandon et Carey Mulligan dans The Greatest – dont le DVD sortira de notre côté de la Manche le 5 mai prochain, sous le titre de “Pour l’amour de Bennet” (euh.. ?).
Avant de se revêtir de ses plus belles bouclettes et sa plus belle guitare dans Nowhere Boy, où il incarne, le seul et l’unique John Lennon ado – et qui sortira au ciné chez nous le 10 décembre prochain (le DVD lui sort le 10 mai chez nos amis brittons ;o))

flws9s.jpg 1zvsf83.jpg

Tout bientôt (c’est à dire après-demain), vous pourrez voir Aaron en combinaison verte, jouer les supers héros sans pouvoirs magiques dans Kick-Ass – et que j’ai vraiment hâte de voir car je sens que ça va être “brilliant” ^^

33ffcso.jpg 2n8d0nm.jpg

Je ne vous souhaite pas bonne journée car je sais qu’avec un tel gentleman ça ira (et tant pis s’il a même pas 20 ans)(sa copine en a bien 43 :P)

PS : Le titre fait référence à une des chansons de la BO de Angus, Thongs… ^^

Continue Reading

Twitter is evil ! Bad bad Twitter!

Il y a quelques semaines j’ai fait une présentation orale sur les social networks, et en cherchant des infos sur les dangers de ces networks, je suis tombée sur ce site : Twatif ?

Le principe : What if the rules of Twitter were the rules for real life as well?

Pour comprendre, rien de mieux que l’image ^^ Et croyez-moi, ça vaut son pesant de cacahuètes ! (certaines l’ont déjà vu, mais ça fait pas de mal de la revoir :P)

A ce jour, 3 vidéos ont été tournées – vous pouvez facilement les retrouver sur le site. Je ne sais pas s’ils prévoient d’en tourner d’autres, mais en tout cas, je leur tire mon chapeau parce que c’est quand même fichtrement bien fait O_o Et alors celle sur le “Twitter Bar” est vraiment géniale !

Alors, z’en dites quoi ? Vous vous voyez parler en langage twitterien tous les jours ? ^^

 

PS : La première qui devine à quoi fait référence le titre a gagné !
PS2 : Oui, cette semaine j’ai décidé de faire que des articles futiles et inutiles 😛

Continue Reading

The man who sees life in blue…

Un petit tour en Australie ça vous dit ? C’est parti alors, avec notre gentleman du jour (tout spécialement dédié à Nanou vu que c’est son sien à elle que personne ne touche ^^)

Sam Worthington

2lcr8km.jpg bezl81.jpg 345okrr.jpg

Samuel Shane Whorthington est né le 2 aout 1976, dans le Surrey en Angleterre, mais a émigré alors qu’il n’était qu’enfant vers le pays des kangourous. Il étudia au John Curtin College of The Arts mais quitta l’école à 17 ans. A 19 ans, il accompagne sa copine à son examen d’entrée au National Institute of Dramatic Art de Sidney, mais la pauvre est recalée. Par contre lui, est admis il ne sait comment, ni pourquoi.
Il sort diplomé du NIDA en 1998, à tout juste 22 ans, et se voit peu après acclamé pour son premier “vrai” rôle : Arthur Wellesley dans la pièce Judas Kiss.

Il commence ensuite une carrière télévisée dans des séries telles que Rats, Backburner, et même Jag le temps d’un épisode. En 2000, il fait sa première apparition ciné dans le film australien Bootmen – où il incarne un voleur de voitures qui décide de monter un troupe de claquettes.

1zmlcw8.jpg osfhoy.jpg

Après cela, et même si le film lui a vallu une nomination, il enchaîne les seconds rôles dans des films comme A Matter of Life, jamais sortit en France, Mission évasion, avec Colin Farrell et Bruce Willis en tête d’affiche, avant d’obtenir un rôle plus important dans le films australien Dirty Deeds.

Il obtient son premier grand rôle en 2003 dans la comédie policière Gettin’ Square, mais ce n’est que l’année suivante avec son rôle de Joe dans Somersault qu’il obtient la notoriété méritée. Le film remporte 13 Australian Film Institute (l’équivalent australien des Oscars), dont celui du meilleur acteur pour Sam, et est présenté au Festival de Cannes en 2004 dans la section « Un certain regard ».
En parallèle de cela, Sam change de “statut” et réalise un court métrage dont il signe le scénario, compose la musique et assure la photographie : Enzo.

35k1tog.jpg normal_02.jpg

Il obtient ensuite un rôle dans le film historique américain The Great Raid tourné sur sa terre natale avant de revenir à la télévision dans quelques épisodes de la série australienne Love my Way (photo), et d’incarner Macbeth (photo) au cinéma dans une adaptation de la pièce transposé dans le Melbourne actuel.

2qn5tnm.jpg 20pojf4.jpg

Sa carrière internationale a failli démarrer avec le rôle de James Bond, jusqu’à ce que Daniel Craig obtienne le rôle tant convointé. Qu’à cela ne tienne, s’il ne peut endosser le costume du célèbre espion, il ira jouer les petits hommes bleus sous la direction de James Cameron. En effet, ce dernier lui offre en 2008 le rôle principal de son nouveau film phénomène Avatar.

zwx1rt.jpg 10xvgn4.jpg

Le réalisateur fut tellement impressionné par sa prestation qu’il recommanda chaudement Sam aux producteurs de Terminator Renaissance. Voila donc Sam qui joue les mi-homme, mi-robot aux côtés de Christian Bale. 2009 aura été une année pleine d’action ^^

normal_13.jpg normal_3877_3505108328.jpg

Actuellement, on peut le voir voler sur grand écran à dos de Pégase, et en jupette dans le film Le Choc des Titans aux côtés de Liam Neeson, Ralph Fiennes, et Gemma Arterton (et dont Nanou a posté une review dans son Void ^^)

cts001.jpg 1zgfcig.jpg

 

Bonne découverte, et bon lundi !!

Source photos : Sam-Whorthington.net

Continue Reading

Perfect Man n°3 : So fantastic !

Nouveau mois, premier lundi, on ne déroge pas à la règle. Cette fois, c’est Elisha qui vous présente un de ses époux potentiels :

Christopher Eccleston

EcclestonChallengeRound29Icon2.jpg

Les 10 critères à remplir pour faire partie de nos maris potentiels

  1. Avoir bisouillé un mec.

Done!

Et pas n’importe qui, nul autre que Dieu himself, je veux bien sûr parler de John Barrowman! Précisons également que c’est le seul baiser Doctor-Jack jamais vu “on screen” et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes *cheers*

photo_kiss1.jpg photo_kiss2.jpg

  1. Avoir au moins un navet à son actif.

Done!

A ma connaissance, pas de navets de la_mort_qui_tue mit requins, dinosaures et bébés tueurs, mais un film qui m’a l’air assez pourri pour être qualifié de navet quand même, je veux bien sûr parler de: “G.I. Joe: The Rise of Cobra“. J’aurais aussi tendance à faire rentrer dans la catégorie navet “The Seeker: The Dark is rising“, mais vu que c’est une adaptation littéraire et que ma soeur, qui l’a vu, ne saurait se prononcer sur sa qualité nanardesque, je lui laisse pour le moment le bénéfice du doute xD

  1. Avoir fait du théâtre

Done!

Et pas qu’un peu! On l’a vu notamment dans “Un tramway nommé désir” et dans plein d’autres pièces dont j’ai jamais entendu parler xD Il y a quelques années, il a endossé le rôle de Hamlet (et oui, avant même David Tennant et Jude Law) et en 2009, il est retourné sur les planches dans “A Doll’s House” en compagnie de Toby Stephens (alias Mr Kaz) et de Gillian Anderson.

photo_Hamlet.jpg DH_06.jpg

  1. Avoir joué un vil mécréant/psychopathe

Done!

Commençons par le plus évident: il a quand même joué Iago dans une adaptation moderne “Othello(et si vous considérez pas Iago comme un vil mécréant, je sais vraiment pas ce qu’il vous faut!) On pourrait aussi citer son rôle de James McCullen/Destro dans “G.I. Joe: The Rise of Cobra” ou encore son rôle de The Rider dans “The Seeker: The Dark is rising(à noter que, dans ce film, The Rider est la personnification du mal, c’est pas rien quand même!)

  1. Avoir contribué à relancer l’économie en nous faisant investir dans l’industrie des mouchoirs

Done!

Son rôle dans “Jude” lui donne à lui seul une place de choix dans cette catégorie – quoique là, c’est carrément tout le film. On peut aussi ajouter le final de la saison 1 de Doctor Who :'(

  1. Savoir pousser la chansonnette.

Done!

Et oui, je sais que ça vous surprend autant que moi, mais je le répète: done! Je dois avouer qu’au début, j’ai même pas cherché, je me suis dit: “Christopher qui chante, no way!“. J’avais même déjà préparé une feinte du style: “Il ne chante pas, mais il danse super bien”, tout ça avec une belle vidéo de la fin de The Doctor Dances. Puis je me suis dit que pas faire de recherches, c’était pas très sérieux, donc j’ai quand même été marqué “Christopher Eccleston singing” sur Google et quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur ça:


(la partie qui nous intéresse commence à 2:00)

On est d’accord, c’est assez étrange, mais il chante pas si mal 🙂

  1. Etre mort au moins une fois

Done !

Ben oui, une régénération, ça compte pour une mort, c’est la mort du Doctor qui a l’apparence de Christopher Eccleston 😛  (Et puis, je sais qu’il est mort dans d’autres films que je n’ai pas encore vu, mais je dirais pas lesquels, ça risque d’être spoiler ^^ )

  1. Avoir une particularité physique du type “j’ai trop envie de passer ma main dans tes cheveux” ou alors “t’es trop confortable,je veux m’allonger sur toi” ou encore “t’as une voix trop graou de la_mort_qui_tue
    (and so on à l’infini ^^)

Done!

Pour Christopher, ça serait “tu souris et on dirait que tout autour de toi s’éclaire”. La preuve en images:

photo_sourire1.jpg photo_sourire2.jpg

Mais il pourrait aussi rentrer dans la catégorie “t’as une voix trop graou de la_mort_qui_tue”, suffit d’écouter cette bedtime story pour en être sûr!


(en plus, on peut le voir mit pilosité faciale, mangeant une banane, donc faites-vous plaisir ^^)

  1. Savoir rendre bretelles, cravates, lunettes et autres accessoires du genre sexys à souhait.

Done!

Avec en haut de la liste, le pull noir en V et la veste en cuir (sa tenue de Doctor quoi *_* )

  1. Réussir à nous faire les aimer même quand ils sont pas gniiii xD

Done!

Que ce soit dans “Lennon Naked“… bon ok, ça compte pas vu que, pour moi, Christopher Eccleston en John Lennon doit être l’une des visions les plus gniiiiiiiiiii du monde… Donc reprenons! Que ce soit dans “Elizabeth(où son habit et sa coiffe sont pour le plus spéciales) ou dans “The Seeker: The Dark is rising(où la tenue à la Guy of Gisborne mit cheveux longs ne l’avantage vraiment pas du tout), je l’aime toujours!

photo_lennon.png photo_thedarkisrising.jpg

 

Merci Elisha !!

Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel époux (potentiel ou pas ^^)

Continue Reading