« Baby, It’s You !! »

Je suis outre-manche, mais vous c’est outre-atlantique que vous allez aller, avec comme guide du jour :

Robert Downey Jr

2nlbp8x.jpg 10z4ww9.jpg vwvi10.jpg

Robert John Downey Jr. est né le 4 avril 1965 à 1h10 du mat, dans l’état de New-York. A l’âge de 10 ans, alors qu’il habitait à Londres, Robert est allé à la Perry House School à Chelsea où il étudia le ballet. A l’âge de 17 ans, il s’est fait renvoyé de son lycée, et décida alors de déménager à New-York pour devenir acteur. Ses premiers boulots consistaient à nettoyer les tables dans le restaurant Central Falls, travailler dans un magasin de chaussures, et jouer les « living art » au club Area à Soho.

Robert fait ses premiers pas d’acteur en 1970, dans un film de son père Robert Downey Sr. Mais sa carrière commence réellement dans les années 1980, avec Baby, It’s You en 1983, et Weird Science en 1985, mais ce qui lui aura valu d’être connu du public, ce sont ses nombreuses apparitions dans l’émission Saturday Night Live.

L’année 1987 marquera un tournant dans sa carrière : sa prestation d’un cocainomane dans Less Than Zero, adapté du roman du même nom de Bret Easton Ellis lui vaudra la reconnaissance critique. Le problème est que par la suite, la réalité rattrape la fiction et Robert se retrouve à faire face à de sérieux problèmes de drogues qui le conduiront plus d’une fois en prison et cure de désintoxication.

51af6w.jpg

Après des rôles de moindre importance pendant quelques années, Robert fait un retour remarqué devant la caméra au début des années 1990, avec entre autres Air America, Short Cuts, Soapdish, et surtout, le biopic Chaplin de Richard Attenborough dans lequel il joue le rôle principal, et qui lui aura d’ailleurs valu une nomination aux Oscars.

34zby53.jpg 96zy4p.jpg

En 1994, il se retrouve face aux Tueurs Nés de Oliver Stone, avant de jouer les Lord Rivers dans Richard III de Richard Loncraine, et devenir l’ami de Charles II dans Restoration. Entre deux excès de produits en tout genre, Robert à le temps de tourner, et souvent de jouer des personnages peu recommendables comme par exemple dans US Marshals, Gothika, ou encore Prémonitions. Mais Robert aime la comédie aussi, et on le retrouve en 2000 au générique de la série Ally McBeal – où il a d’ailleurs le plaisir de pousser la chansonette ^^ En 2005, il donne la réplique à Val Kilmer dans Kiss Kiss Bang Bang, un film aussi barré que lui !

2d1u3dc.jpg nnqj2u.jpg 14myo7q.jpg

Robert se met ensuite dans la peau d’un journaliste dans Good Night, and Good Luck, il fait un détour par le Queens des années 1980 dans A Guide To Recognizing Your Saints, devient médecin dans A Shaggy Dog, séduit Nicole Kidman dans Fur, se lance sur les traces d’un tueur en série dans Zodiac, avant de partir se reposer à Vegas dans Lucky You.

2v15dus.jpg 20qcf9x.jpg 9uq2rn.jpg

En 2008, il devient blond décoloré, se pare d’une tenue de camouflage et se lance dans la jungle vietnamienne dans Tropic Thunder. Après quoi, c’est vers l’Afghanistan qu’il se dirige, et d’où il revient en tant qu’Iron Man.

2wpp37q.jpg seps2b.jpg

Robert décide alors de se poser un peu, le temps de se lier d’amitié avec un SDF dans The Soloist, avant de revêtir le costume du célèbre détective britannique Sherlock Holmes, accompagné de son fidèle ami le Dr Watson joué par Jude Law.

f0zrbt.jpg 1z2k4f7.jpg

Après-demain, Robert renfile son costume d’Iron Man dans un second opus qui a l’air tout aussi explosif que le premier – et dont nous reparlerons sans aucun doute la semaine prochaine ^^

Bonne journée les gens – et énormes pensées depuis l’autre côté de la Manche !

 

Mad About The Boy

Sortie de Kick-Ass oblige, l’homme du jour ne pouvait être autre que :

Aaron Johnson

2iksbpt.jpg e86f6x.jpg oi8yh0.jpg

Aaron Perry Johnson est né le 13 juin 1990 à Holmer Green dans le Buckinghamshire, Angleterre. Il a d’ailleurs été à la Jackie Palmer Stage School de High Wycombe de 6 à 18 ans où il a appris le théâtre, le jazz et le chant entre autres.

Aaron a commencé sa carrière à l’âge de 6 ans, en jouant le fils de Macduff aux côtés de Rufus Sewell dans Macbeth, puis est remonté sur scène un an plus tard dans All My Sons.

Côté écran, il est passé pour la première fois devant la caméra en 2001, dans le téléfilm Armadillo. En 2002, on le voit jouer Tom et Thomas dans le film Tom & Thomas. 2003 sera l’année de son arrivée sur le grand écran dans le film Shanghai Knights aux côtés de Jackie Chan et Owen Wilson, il y jouait un certain Charlie Chaplin.

Après ça, il fait des apparitions le temps de quelques épisodes dans des séries telles que The Bill, Family Business, Feather Boy, et joue dans des films pas très connus comme Dead Cool, The Thief Lord (une version enfant de Robin Hood), mais avec des acteurs qui sont déjà dans la cours des grand comme Toby Stephens, Keeley Hawes… dans The Best Man en 2006. D’ailleurs, cette même année, il joue la version jeune de Richard Norton dans le film L’Illusioniste.

9fzk9u.jpg 3462fs2.jpg

Bon, malheureusement avoir joué avec des grands ne lui aura pas pour autant permis de faire décoller sa carrière car par la suite, le voila qui retourne à ses apparitions furtives dans des séries ou téléfilms : Casualty, Fast Learnes, I should’nt be alive, Coming Up… »

En 2007, il fait ses premières séries complètes. D’abord Talk To Me, aux côtés Angel Coulby (Gwen dans Merlin pour celles qui suivent pas), mais aussi de la ravissante Laura Fraser (Emily dans HKHWR), et où il joue un type nommé… Aaron.

Viens ensuite Nearly Famous, une sorte de Un, Dos, Tres version british et pour ados (et que c’est trop bien parce que la première scène c’est Aaron avec sa veste en cuir *_*)(ce qui est dommage par contre c’est qu’il y ait que 6 épisodes…)

29lhjyv.jpg 106ixwn.jpg

2008 sera l’année où il part à la conquête du monde (oh c’est beau ce que je dis là ^^), avec tout d’abord Dummy, qui a été présenté au Lantern Film&Media Festival en 2009, et qui raconte l’histoire de deux frères qui voient tout s’écrouler autour d’eux à la mort de leur mère, et tandis que l’un noie son chagrin dans l’alcool, les drogues et les filles (joué par Aaron), son frère utilise les vieilles affaires de sa mère pour créer un « mannequin » à qui parler…

1iobow.jpg 6ghp3l.jpg

…Puis ensuite avec Angus, Thongs and Perfect Snogging. ZE film à voir entre copines, en famille, avec un peu qui vous voulez en fait tellement il est bien ^^

25fj2as.jpg s4lycl.jpg
(Air Guitar ruuuuuules ^^)

Le rôle de Super-Canon Robbie lui aura permis d’avoir sa tête un peu partout, et aura donné des idées aux réalisateurs. En effet, tout de suite après Angus, Thongs and Perfect Snogging, voila Aaron qui donne la réplique à Pierce Brosnan, Susan Sarandon et Carey Mulligan dans The Greatest – dont le DVD sortira de notre côté de la Manche le 5 mai prochain, sous le titre de « Pour l’amour de Bennet » (euh.. ?).
Avant de se revêtir de ses plus belles bouclettes et sa plus belle guitare dans Nowhere Boy, où il incarne, le seul et l’unique John Lennon ado – et qui sortira au ciné chez nous le 10 décembre prochain (le DVD lui sort le 10 mai chez nos amis brittons ;o))

flws9s.jpg 1zvsf83.jpg

Tout bientôt (c’est à dire après-demain), vous pourrez voir Aaron en combinaison verte, jouer les supers héros sans pouvoirs magiques dans Kick-Ass – et que j’ai vraiment hâte de voir car je sens que ça va être « brilliant » ^^

33ffcso.jpg 2n8d0nm.jpg

Je ne vous souhaite pas bonne journée car je sais qu’avec un tel gentleman ça ira (et tant pis s’il a même pas 20 ans)(sa copine en a bien 43 :P)

PS : Le titre fait référence à une des chansons de la BO de Angus, Thongs… ^^

Twitter is evil ! Bad bad Twitter!

Il y a quelques semaines j’ai fait une présentation orale sur les social networks, et en cherchant des infos sur les dangers de ces networks, je suis tombée sur ce site : Twatif ?

Le principe : What if the rules of Twitter were the rules for real life as well?

Pour comprendre, rien de mieux que l’image ^^ Et croyez-moi, ça vaut son pesant de cacahuètes ! (certaines l’ont déjà vu, mais ça fait pas de mal de la revoir :P)

A ce jour, 3 vidéos ont été tournées – vous pouvez facilement les retrouver sur le site. Je ne sais pas s’ils prévoient d’en tourner d’autres, mais en tout cas, je leur tire mon chapeau parce que c’est quand même fichtrement bien fait O_o Et alors celle sur le « Twitter Bar » est vraiment géniale !

Alors, z’en dites quoi ? Vous vous voyez parler en langage twitterien tous les jours ? ^^

 

PS : La première qui devine à quoi fait référence le titre a gagné !
PS2 : Oui, cette semaine j’ai décidé de faire que des articles futiles et inutiles 😛

The man who sees life in blue…

Un petit tour en Australie ça vous dit ? C’est parti alors, avec notre gentleman du jour (tout spécialement dédié à Nanou vu que c’est son sien à elle que personne ne touche ^^)

Sam Worthington

2lcr8km.jpg bezl81.jpg 345okrr.jpg

Samuel Shane Whorthington est né le 2 aout 1976, dans le Surrey en Angleterre, mais a émigré alors qu’il n’était qu’enfant vers le pays des kangourous. Il étudia au John Curtin College of The Arts mais quitta l’école à 17 ans. A 19 ans, il accompagne sa copine à son examen d’entrée au National Institute of Dramatic Art de Sidney, mais la pauvre est recalée. Par contre lui, est admis il ne sait comment, ni pourquoi.
Il sort diplomé du NIDA en 1998, à tout juste 22 ans, et se voit peu après acclamé pour son premier « vrai » rôle : Arthur Wellesley dans la pièce Judas Kiss.

Il commence ensuite une carrière télévisée dans des séries telles que Rats, Backburner, et même Jag le temps d’un épisode. En 2000, il fait sa première apparition ciné dans le film australien Bootmen – où il incarne un voleur de voitures qui décide de monter un troupe de claquettes.

1zmlcw8.jpg osfhoy.jpg

Après cela, et même si le film lui a vallu une nomination, il enchaîne les seconds rôles dans des films comme A Matter of Life, jamais sortit en France, Mission évasion, avec Colin Farrell et Bruce Willis en tête d’affiche, avant d’obtenir un rôle plus important dans le films australien Dirty Deeds.

Il obtient son premier grand rôle en 2003 dans la comédie policière Gettin’ Square, mais ce n’est que l’année suivante avec son rôle de Joe dans Somersault qu’il obtient la notoriété méritée. Le film remporte 13 Australian Film Institute (l’équivalent australien des Oscars), dont celui du meilleur acteur pour Sam, et est présenté au Festival de Cannes en 2004 dans la section « Un certain regard ».
En parallèle de cela, Sam change de « statut » et réalise un court métrage dont il signe le scénario, compose la musique et assure la photographie : Enzo.

35k1tog.jpg normal_02.jpg

Il obtient ensuite un rôle dans le film historique américain The Great Raid tourné sur sa terre natale avant de revenir à la télévision dans quelques épisodes de la série australienne Love my Way (photo), et d’incarner Macbeth (photo) au cinéma dans une adaptation de la pièce transposé dans le Melbourne actuel.

2qn5tnm.jpg 20pojf4.jpg

Sa carrière internationale a failli démarrer avec le rôle de James Bond, jusqu’à ce que Daniel Craig obtienne le rôle tant convointé. Qu’à cela ne tienne, s’il ne peut endosser le costume du célèbre espion, il ira jouer les petits hommes bleus sous la direction de James Cameron. En effet, ce dernier lui offre en 2008 le rôle principal de son nouveau film phénomène Avatar.

zwx1rt.jpg 10xvgn4.jpg

Le réalisateur fut tellement impressionné par sa prestation qu’il recommanda chaudement Sam aux producteurs de Terminator Renaissance. Voila donc Sam qui joue les mi-homme, mi-robot aux côtés de Christian Bale. 2009 aura été une année pleine d’action ^^

normal_13.jpg normal_3877_3505108328.jpg

Actuellement, on peut le voir voler sur grand écran à dos de Pégase, et en jupette dans le film Le Choc des Titans aux côtés de Liam Neeson, Ralph Fiennes, et Gemma Arterton (et dont Nanou a posté une review dans son Void ^^)

cts001.jpg 1zgfcig.jpg

 

Bonne découverte, et bon lundi !!

Source photos : Sam-Whorthington.net

Perfect Man n°3 : So fantastic !

Nouveau mois, premier lundi, on ne déroge pas à la règle. Cette fois, c’est Elisha qui vous présente un de ses époux potentiels :

Christopher Eccleston

EcclestonChallengeRound29Icon2.jpg

Les 10 critères à remplir pour faire partie de nos maris potentiels

  1. Avoir bisouillé un mec.

Done!

Et pas n’importe qui, nul autre que Dieu himself, je veux bien sûr parler de John Barrowman! Précisons également que c’est le seul baiser Doctor-Jack jamais vu « on screen » et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes *cheers*

photo_kiss1.jpg photo_kiss2.jpg

  1. Avoir au moins un navet à son actif.

Done!

A ma connaissance, pas de navets de la_mort_qui_tue mit requins, dinosaures et bébés tueurs, mais un film qui m’a l’air assez pourri pour être qualifié de navet quand même, je veux bien sûr parler de: « G.I. Joe: The Rise of Cobra« . J’aurais aussi tendance à faire rentrer dans la catégorie navet « The Seeker: The Dark is rising« , mais vu que c’est une adaptation littéraire et que ma soeur, qui l’a vu, ne saurait se prononcer sur sa qualité nanardesque, je lui laisse pour le moment le bénéfice du doute xD

  1. Avoir fait du théâtre

Done!

Et pas qu’un peu! On l’a vu notamment dans « Un tramway nommé désir » et dans plein d’autres pièces dont j’ai jamais entendu parler xD Il y a quelques années, il a endossé le rôle de Hamlet (et oui, avant même David Tennant et Jude Law) et en 2009, il est retourné sur les planches dans « A Doll’s House » en compagnie de Toby Stephens (alias Mr Kaz) et de Gillian Anderson.

photo_Hamlet.jpg DH_06.jpg

  1. Avoir joué un vil mécréant/psychopathe

Done!

Commençons par le plus évident: il a quand même joué Iago dans une adaptation moderne « Othello » (et si vous considérez pas Iago comme un vil mécréant, je sais vraiment pas ce qu’il vous faut!) On pourrait aussi citer son rôle de James McCullen/Destro dans « G.I. Joe: The Rise of Cobra » ou encore son rôle de The Rider dans « The Seeker: The Dark is rising » (à noter que, dans ce film, The Rider est la personnification du mal, c’est pas rien quand même!)

  1. Avoir contribué à relancer l’économie en nous faisant investir dans l’industrie des mouchoirs

Done!

Son rôle dans « Jude » lui donne à lui seul une place de choix dans cette catégorie – quoique là, c’est carrément tout le film. On peut aussi ajouter le final de la saison 1 de Doctor Who :'(

  1. Savoir pousser la chansonnette.

Done!

Et oui, je sais que ça vous surprend autant que moi, mais je le répète: done! Je dois avouer qu’au début, j’ai même pas cherché, je me suis dit: « Christopher qui chante, no way!« . J’avais même déjà préparé une feinte du style: « Il ne chante pas, mais il danse super bien », tout ça avec une belle vidéo de la fin de The Doctor Dances. Puis je me suis dit que pas faire de recherches, c’était pas très sérieux, donc j’ai quand même été marqué « Christopher Eccleston singing » sur Google et quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur ça:


(la partie qui nous intéresse commence à 2:00)

On est d’accord, c’est assez étrange, mais il chante pas si mal 🙂

  1. Etre mort au moins une fois

Done !

Ben oui, une régénération, ça compte pour une mort, c’est la mort du Doctor qui a l’apparence de Christopher Eccleston 😛  (Et puis, je sais qu’il est mort dans d’autres films que je n’ai pas encore vu, mais je dirais pas lesquels, ça risque d’être spoiler ^^ )

  1. Avoir une particularité physique du type « j’ai trop envie de passer ma main dans tes cheveux » ou alors « t’es trop confortable,je veux m’allonger sur toi » ou encore « t’as une voix trop graou de la_mort_qui_tue
    « 
    (and so on à l’infini ^^)

Done!

Pour Christopher, ça serait « tu souris et on dirait que tout autour de toi s’éclaire ». La preuve en images:

photo_sourire1.jpg photo_sourire2.jpg

Mais il pourrait aussi rentrer dans la catégorie « t’as une voix trop graou de la_mort_qui_tue », suffit d’écouter cette bedtime story pour en être sûr!


(en plus, on peut le voir mit pilosité faciale, mangeant une banane, donc faites-vous plaisir ^^)

  1. Savoir rendre bretelles, cravates, lunettes et autres accessoires du genre sexys à souhait.

Done!

Avec en haut de la liste, le pull noir en V et la veste en cuir (sa tenue de Doctor quoi *_* )

  1. Réussir à nous faire les aimer même quand ils sont pas gniiii xD

Done!

Que ce soit dans « Lennon Naked« … bon ok, ça compte pas vu que, pour moi, Christopher Eccleston en John Lennon doit être l’une des visions les plus gniiiiiiiiiii du monde… Donc reprenons! Que ce soit dans « Elizabeth » (où son habit et sa coiffe sont pour le plus spéciales) ou dans « The Seeker: The Dark is rising » (où la tenue à la Guy of Gisborne mit cheveux longs ne l’avantage vraiment pas du tout), je l’aime toujours!

photo_lennon.png photo_thedarkisrising.jpg

 

Merci Elisha !!

Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel époux (potentiel ou pas ^^)

The bad « Guy » in black…

Alors non, désolée les amies, mais ce n’est pas de Guy de Guisborne dont nous allons parler aujourd’hui, mais d’un gentleman beaucoup moins connu, mais tout aussi intéressant, même si sa filmographie est bien courte pour l’instant !

Guy Flanagan

n8393863937_8144.jpg 317342_com_guyflanagan.jpg

Guy Flanagan est né on_ne_sait_pas_trop_quand à New Longton, Preston. Il est allé au Cardinal Newman College, avant d’aller prendre des cours de théâtre au Drama Center de Londres.
Après ses études au Drama Center, Guy a rejoint la Royal Shakespeare Company, dont le premier rôle avec la compagnie a été celui d’Oswald, dans la production King Lear de la RSC Academy en 2002.

L’année suivante, Guy fait une très courte apparition dans le téléfilm Henry VIII – il y jouait le rôle du graaaaand serveur me dit mon ami IMDB. 2004 sera encore une année de courte apparition dans un film, cette fois ce sera Millions, avant de jouer l’année d’après dans la série Messiah: The Harrowing (non, aucun rapport avec le Messiah de Marc Warren!). En 2005 toujours, Guy donne la réplique à David Morrissey dans le film Stoned. Il continue ensuite les apparitions furtives le temps d’un épisode ou deux, dans des séries telles que Holby City ou Totally Frank.

Et puis arrive 2007. Et Party Animals. Bon, là encore il n’est présent que le temps d’un épisode, mais c’est déjà mieux que rien non. Bon, il n’a aucune scène avec Matt Smith et Andrea Riseborough, mais ils étaient dans le même hangar, c’est déjà bien ^^ !! Et en plus son personnage s’appelle Felix Carrera… Je suis sure que c’est un signe pour la suite ^^

Après ça, il remonte sur les planches le temps de jouer Iachimo dans la pièce Cymbeline puis il va faire un petit tour du côté de Leningrad dans le film In Tranzit.

Capture.PNG 008ITZ_Guy_Flanagan_001.jpg

Il décide ensuite retourner sur les terres de sa Majesté – à Bristol  pour être précise. Il y retrouve une vieille connaissance, Andrea Riseborough, avec qui il se découvre un point commun : ils sont tous les deux morts. Vous l’aurez compris, je parle là de Being Human ^^
Guy n’a joué que dans l’épisode pilote de la série (Andrea aussi d’ailleurs) mais y a quand même fait une forte impression. C’est d’ailleurs pour ça que je suis en train de parler de lui à cet instant même ^^
En fait ce qu’il s’est passé, c’est qu’entre la diffusion du pilote, et le lancement officiel du tournage de la série, Guy s’est lancé dans d’autres projets, et a donc du renoncer à son rôle de vampire qui se repose dans les baignoires, et fais le ménage un livre à la main *_*

n1130719979_13338_7287.jpg n1130719979_13341_8470.jpg

A la place, il a repris le chemin du théâtre pour jouer un double rôle dans la pièce Mimi & The Stalker, avant de faire une fois encore une courte apparition dans le film A Bunch of Amateurs ainsi que dans la série Doctors, et de jouer les Raymondo dans Shameless.

2876647759_0442a2f9dc_b.jpg

En 2009, Guy retrouve Matt Smith le temps de tourner le court-métrage Together, l’histoire d’un type dont la mort de son frère a profondément touché leur père, et qui se rend que le seul moyen pour que ce dernier s’en remette, et qu’il reporte son affection sur son autre fils.

Et puis arrive enfin la consécration, ou plus précisément un rôle autre qu’une apparation furtive : Jason Devline, dans la série The Bill. Bon, ok, il y a joué que le temps de 6 épisodes, mais il y jouait un vil mécréant, et ça c’est biiiien ^^

4658697a11336087117l.jpg 4658697a11336087071l.jpg

Maintenant, reste plus qu’à espérer que 2010 soit une bonne année pour lui, et qu’on le verra plus sur nos écrans =)

 

Simon Woods

Une fois n’est pas coutume, on reste en terres britanniques pour faire la connaissance de notre gentleman du jour

Simon Woods

simon-woods-penelope-hollywood-premiere-arrivals-0scjvT.jpg simon-woods-penelope-hollywood-premiere-arrivals-Od6IuQ.jpg simon-woods-penelope-hollywood-premiere-arrivals-1m8Boo.jpg

Croyez-le ou non, mais Simon est un discret. On se sait rien sur lui, si ce n’est qu’il est né en 1980, qu’il est allé à Eton College puis au Magdalene College à Oxford. On sait aussi qu’il mesure 1m80, qu’il est sorti pendant 2 ans avec Rosamund Pike, et que à ce jour il sort avec Christopher Bailey (oui oui, c’est un gars)(faut pas chercher à comprendre xD)

Par contre, côté carrière on en sait un peu plus ^^

Simon Woods est passé devant la caméra pour la toute première fois en 2003, dans une des meilleures mini-séries qu’il m’ai été donné de voir : Cambridge Spies où il donne la réplique à Toby Stephens, Tom Hollander, Rupert Penry-Jones et Samuel West. Pas mal pour un premier rôle ? ^^

279215184_ee6b648cca_o.jpg

D’ailleurs, cette même année il a joué le temps d’un épisode aux côtés de Rufus Sewell, Rupert Graves et Shirley Henderson entre autres, dans la mini-série Charles II: The Power & The Passion. Par la suite il fait essentiellement de courtes apparitions dans des séries telles que The Foyle’s War et Twisted Tales (où il joue un type nommé Zak ^^).

Puis arrive 2005, et le rôle qui lui aura vallu une « vraie » reconnaissance : Charles Bingley dans le Pride & Prejudice de Joe Wright. Il y retrouve d’ailleurs un ancien camarade de tournage, Tom Hollander en Mr Collins, mais aussi son ex-copine, Rosamund Pike en Jane Bennet.

photo187qj.jpg Bingley.jpg

D’ailleurs parler d’eux me donne envie de revoir le film. Tout le monde le sait, j’aime pas Keira Knightley, mais sachant que l’intérêt du film réside essentiellement dans ses rôles secondaires ça passe – oui parce que le Darcy et la Lizzie sont tellement éloignés de ceux crées par Jane Austen, qu’ils sont plus ‘fades’ qu’autre chose… Les autres personnages par contre, sont bien eux ^^

Cette même année il fait un séjour à la cour de la reine Elizabeth I, dans la mini-série du même nom (et que je vous conseille fortement)(surtout qu’il y a Hugh Dancy aussi *_*) puis s’en va faire la connaissance de la Princesse Margaret dans The Queen’s Sister.

Arrive ensuite 2006… et ZE film que j’aime d’amour Pénélope – avec un autre gentleman que j’aime d’amour : James McAvoy (et y a aussi Burn Gorman, mais ça c’est pas chez qu’il faut en parler xD).

18918386.jpg penelopepic7.jpg
D’ailleurs, le James il le retrouve très peu de temps après dans Starter For Ten (avec Dominic Cooper aussi pour celles qui aurait pas tout lu la semaine dernière :P)

006SFT_Simon_Woods_001.jpg 006SFT_Simon_Woods_003.jpg

Et comme Simon est un gentil gentleman,cette année-là il me permet de faire d’une pierre deux coup en jouant la fois suivante avec Rupert Penry-Jones, le temps de deux épisodes de Spooks.

En 2007, li fait un détour par le début du 20ème siècle aux côtés de la talentueuse Romola Garai dans Angel, avant de partir ensuite avec l’un des époux de Kaz au temps de César dans la série Rome.

2eeh06g.jpg rome_ep16_3.jpg

Après ce petit séjour sous le soleil, Simon se met dans la peau d’un Doctor le temps de 5 épisodes dans la série Cranford.
Ses deux derniers projets remontent à 2008 : A previous engagement et Sunny et l’éléphant (que je verrais bien parce que
la pilosité faciale ça lui va fichtrement bien *_*)

18928172.jpg

Depuis, c’est le calme plat côté filmographie… Peut-être que 2010 sera l’année de son grand retour ^^

 

Alors ce Simon, trop roux, trop discret ? ^^

 

An History Boy…

Après ce petit détour par la Louisiane, on revient au Royaume-Uni avec le gentleman du jour :

Dominic Cooper

vfi1.jpg vfi2.jpg vfi3.jpg

Dominic Cooper est né le 2 juin 1978 dans le quartier de Greenwich à Londres. Il est allé à la Thomas Tallis School de Kidbrooke, et a étudié le théâtre à la London Academy of Music and Dramatic Art, de laquelle il est ressorti en 2000.

Dominic obtient son premier rôle au théâtre l’année suivant sa sortie de l’académie dans la pièce Mother Clap’s Molly House (photo). En parallèle, il a fait de courtes apparitions dans des films tels que From Hell, Anazapta, The Gentleman Thief, The Infinite Worlds of H.G. Wells (photo), ainsi que dans un épisode de Band of Brothers (Elishaaaaa, c’est toi qui les as non ? ^^)

mcmh1.jpg iw135.jpg

Pendant les années qui suivent, Dominic continue de lier théâtre et petits rôles au cinéma. On a ainsi pu le voir sur scène dans Caryl Churchill Events, A Midsummer Night’s Dream (photo), His Dark Materials (photo), Call To Prayer, et à l’écran dans The Final Curtain, Boudic, Down to Earth, entre autres.

1535762.jpg HMD17.jpg


En 2004, il obtient le rôle qui lui vaudra la reconaissance du public : Dakin dans la pièce The History Boys. La pièce aura un tel succès, que 2 ans plus tard, Dominic reprend son rôle pour une tournée mondiale : il aura ainsi foulé la scène du théâtre à Broadway, Sydney, Wellington, et même Hong-Kong.
Il quittera définitevement son rôle de Dakin, après l’adaptation ciné dans laquelle il partage l’affiche avec James Corden, Russell Tovey, Mr Petit Beans n°1 Stephen Campbell Moore, entre beaucoup d’autres.

hb5.jpg hb136.jpg

En 2006 toujours, on a aussi pu le voir dans le très sympathique film Starter For Ten où il donne la réplique à James McAvoy, et où il porte aussi bien la veste en cuir que le costard *_*

 

28182_09_122_521lo.jpg sfte0477.jpg

Après cela, Dominic se prend une sorte de congé sabatique de 2 années pendant lesquelles tourne essentiellement. Il revient donc sur les devants de la scène en 2008, dans pas moins de 6 projets différents : l’adaptation BBC de Sense & Sensibility dans laquelle il tient le rôle de Willoughby, ainsi que dans les films The Escapist, Official Selection, God on Trial, The Duchess et Mamma Mia! où il chante et danse aux côtés de Meryl Streep, Colin Firth, Pierce Brosnan et sa copine depuis lors Amanda Seyfried.

sands69.jpg 19629689.jpg

Dernièrement, il a joué dans Brief Interviews with Hideous Men, FreeFall (photo), et un épisode de la série « Horne & Corden ». 2009 aura aussi l’année de son retour *mit pilosité faciale* au théâtre dans la pièce « Phèdre » mise en scène par Ted Hughes.

freefall04.jpg phedre_p04.jpg

Et en ce moment, vous pouvez retrouver Dominic sur grand écran dans le film An Education avec la brillante Carey Mulligan. Et au cours de l’année, on pourra le voir dans The Devil’s Double qui racontre l’histoire vraie d’un homme ayant été forcé  à devenir le « double » du fils de Saddam Hussein. Et en 2011, si rien ne change d’ici là, on le verra donner la réplique à une ancienne « austenienne » Gemma Arterton dans l’adaptation du roman graphique Tamara Drew…

ae2.jpg 39969.jpg

Bonne journée vouuus ! Et bon courage pour la semaine qui commence ^^

Be’Ian’d Blue Eyes

La semaine dernière nous Burnions cette semaine, nous plongeons dans les yeux bleus océan du gentleman du jour…

Ian Somerhalder

2.jpg 003~4.jpg 5.jpg

Ian Joseph Somerhalder ouvre ses beaux yeux bleus le 8 décembre 1978, à Covington, Lousiane. Ca ne se voit pas au premier coup d’oeil, mais Ian a des origines françaises et anglaises du côté de son père, et irlandaises et choctaw du côté de sa mère. Ce mélange donne un résultat des plus réussis non ? *_*

Ian commence sa carrière à l’âge de 10 ans, lorsque poussé par sa mère il se lance dans le mannequinat. Lorsqu’il est entré au collège, Ian a décidé de mettre de côté le mannequinat pour se concentrer sur le sport et les cours. Mais lorsque quelques années plus tard l’opportunité de défiler en Europe se présente, Ian n’hésite pas une seconde !

A 17 ans, Ian commence les cours de théâtre à New-York, et deux ans après il travaille déjà avec le « coach » William Esper. Son « destin » s’est définitivement scellé en 1999, lorsque pendant le tournage d’un film où il n’était que figurant, un agent le repéra et lui fit signer sur le champ!

Dès l’année suivante il obtient son premier grand rôle à la télé : Hamilton Fleming dans la série Young Americans. Cette série de 8 épisodes seulement, nous emmène à la Rawley Summer Academy, école où les étudiants promis à l’une des universités de la Ivy League passent l’été pour en quelque sorte se préparer à leur future rentrée universitaire. Hamilton est le fils du directeur de l’académie, et il se retrouve bien en peine lorsqu’il commence à tomber amoureux de Jake, « son » camarade de chambre… qui s’avère en fait être une jeune demoiselle ^^

Ya08.jpg Ya07.jpg

Mais malheureusement, la série n’ira jamais plus loin que 8 épisodes… C’est toujours les trucs les plus sympas qui durent peu de temps =(

Mais Ian ne s’est pas retrouvé au chomage pour autant ^^ Ainsi, l’année suivante on le retrouve sur petit écran dans le film Anatomy for a Hate Crime mais aussi sur grand écran dans Life as a House où il donne la réplique à Kevin Kline, Kristin Scott Thomas et Anakin Skywalker Hayden Christensen entre autres.
En 2002 il décroche encore un rôle principal dans le film Changing Hearts. Cette même année on le voit le temps d’un épisode de CSI: Las Vegas, avant de rejoindre le casting de The Rules of Attraction.

photo_18_hires.jpg218067384.jpgLaws of a.jpg

Un an plus tard, c’est dans Law & Order: Unité Spéciale qu’il fait une apparition… Pour ensuite retrouver l’équipe de CSI, mais celle de Miami cette fois – et bien évidemment, il ne jouait pas le même rôle que dans CSI: Las Vegas xD

2004 sera son année la plus chargée ! On le voit dans pas moins de 3 films (In Enemy Hands, The Old Man & The Studio, Recess), deux séries (Lost et Smallville) et… un téléfilm au doux nom de « Fearless » *toutélié* ^^ Ses rôles dans les deux séries n’ont cependant pas excédés 1 saison pour l’une, et 6 épisodes pour l’autre… Bon, pour Smallville, 6 épisodes, c’est suffisant, mais pour Lost... il fallait vraiment qu’ils le fassent partir comme ça ???!!

SM01~0.jpg normal_04~27.jpg

En 2006, il se mettra dans la peau d’un hackeur dans Pulse et où il donne la réplique à Veronica Mars Kristen Bell avant de se parer des habits de Marco Polo dans le téléfilm du même nom (son premier « period drama » – faut que je vois ça vite xD)(surtout que… pilosité faciaaaaaaaale *_*)

03.jpg marco-polo-hallmark02.jpg

Après Marco Polo, Ian rejoint le casting de la série Tell Me You Love Me le temps de 6 épisodes. On le voit ensuite dans le film The Lost Samaritan (qui est passé il y a peu à la télé et que j’ai raté pour je ne sais plus quelle raison xD) puis dans Lost City Raiders.

L’année dernière, on a pu voir Ian en petit copain endeuillé dans Wake, et en participant à un concours d’assassin dans The Tournament – où il partage l’affiche avec Petit Ben Iddo Goldberg *_*

Actuellement, Ian s’amuse à jouer les « bad vampire » dans la série The Vampire Diaries adaptée des livres du même nom – et que même qu’il a trop la classe en Damon (et le *toutélié* a encore frappé car Damon est mon perso préféré dans les livres ^^)

03~15.jpg greystonemansion.jpg VD09-CW09-0015.jpg

 

Bon plongeon dans ses yeux bleux *_*

PS : Encore un peu et j’oubliais : Je pose une option sur Ian !!!
(En fait, je pose carrément une double option dessus au nom de ma soeur aussi xD)

Relax, I’m a Doctor…

Bon, juste le temps d’un film, mais on ne va pas chipoter pour si peu hein ^^ Vous l’aurez compris (ou pas :P), le gentleman du jour n’est autre que

Jude Law

06.jpg07.jpg000.jpg

 

Daviiiiiiiiiiiiid David Jude Law a pointé le bout de ses bouclettes le 29 décembre 1972 (un cadeau de nouvel an en avance ^^) à Lewisham dans le sud de Londres. Il s’est tourné vers le théâtre dès l’âge de 12 ans, poussé par ses parents ils s’inscrit alors au National Youth Music Theater. Il quitte l’école à 17 ans pour participer à la série « Families » mais revient vite à ses premiers amours : le théâtre. D’ailleurs en 1992, il part en tournée en Italie pour jouer dans Pygmalion. En 1994, c’est pour la pièce Les Enfants Terribles de Jean Cocteau qu’il monte sur scène.

Côté écran, Jude fait sa première apparition en 1989 dans le téléfilm The Tailor of Gloucester. Après ça, il enchaîne les petits rôles dans des téléfilms et les films à petits budgets tels que Love You, Love You Not aux côté de Claire Danes et Jeanne Moreau. En 1997, il joue dans Gattaca, où il donne la réplique à Ethan Hawke – il a beau avoir le second rôle, il n’en fait pas moins une prestation remarquée. D’ailleurs cette même année, il aura joué sous la direction de Clint Eastwood dans Midnight in the Garden of Good and Evil.

LY.jpg GA.jpg midnight_16.jpg

Par la suite Jude enchaîne les tournages de films plus ou moins connus et surtout plus ou moins appréciés… Jusqu’en 1999 et sa participation au film The Talented Mr Ripley aux côtés de Matt Damon, Gwyneth Paltrow et Cate Blanchett – ce film lui vaudra d’ailleurs une nomination aux Oscars pour meilleur second rôle.

A partir de là, ses films sont déjà mieux côtés et ses partenaires de haut rang. On a ainsi pu le voir dans Love, Honour & Obey aux côtés de entre autres, Jonny Lee Miller. Puis dans Enemy at the gates avec Joseph Finnes et Rachel Weisz, Road to Perdition avec Tom Hanks et Ciaran Hinds, ou encore Cold Mountain où il donne la réplique à Nicole Kidman et Renée Zellweger.

En 2004 tandis que certains payent leurs factures avec Alexandre, Jude lui se retrouve à l’affiche de pas moins de 5 films : I Heart Huckabees (avec Jason Schwartzman)(spéciale dédi à Pando ^^), Sky Captain and the World of Tomorrow, Closer, Alfie et Aviator(avec Leonardo DiCaprio)(spéciale dédi à Mademoiselle V ^^).

IHE.jpgA.jpgAvi.JPG

Après cette année des plus chargées, Jude décide de se prendre des vacances. On ne le revoit donc qu’en 2006 dans All The King’s Men & Breaking and Entering – et pour noël Jude à la gentilesse de nous offrir The Holiday ^^

L’année suivante Jude s’essaye aux crevettes asiatiques en jouant sous la direction de Kar Wai Wong dans My Blueberry Nights où il donne la réplique à Norah Jones – qui pour son tout premier film s’en sort très bien ! Jude quant à lui est toujours aussi bah… Jude quoi ^^ (et moi je veux aussi qu’il me fasse pleiiiiiin d’aussi bonnes et belles tartes *_*)

BN.jpg BN2.jpg

Cette même année, il se laisse diriger par Kenneth Branagh dans Sleuth (Le limier en VF) En 2009, il joue les travestis dans Rage avant de passer à travers le miroir de Terry Gilliam dans The Imaginarium of Dr Parnassus.
Actuellement, vous pouvez le voir jouer les docteurs dans les rues d’un Londres des plus victoriens dans Sherlock Holmes !

lelimier.jpgl-imaginarium-du-docteur-parnassus-2009-2226-1562068159.jpgsherlocktr1_41.jpg

Ah et avant que j’oublie, deux petites infos sur Jude :

1. L’année dernière il a succédé à David Tennant dans le rôle très prisé de Hamlet (photo) – rôle qui lui a d’ailleurs vallu une récompense aux What On Stage Awards (David aussi avait aussi été récompensé pour ce rôle z’inquiétez pas ^^)
2. Jude n’a aucun problème avec la nudité xD

17.jpg

Happy Monday to all ^^