La mer infinie – Rick Yancey

4708b56e-b136-4e70-bfd6-7eab9153a4fa_zps1e95c9ad.png

Rick Yancey explique dans les remerciements que l’un de ses défauts d’écrivain est qu’il a tendance à plonger trop profondément dans les vies de ses personnages. Je ne pense pas que ce soit un défaut, surtout quand il s’agit d’écrire une série telle que celle-ci, où les personnages sont au cœur du roman et où il est absolument nécessaire de nous faire ressentir toute leur humanité.

Parce que c’est bien de ça qu’il s’agit dans ce tome : d’humains et d’humanité, de ce qui les différencie des Autres. Être humain, c’est vouloir vivre; être humain, c’est se noyer dans une mer infinie; être humain, c’est se sacrifier pour les autres; être humain, c’est tenir ses promesses; être humain, c’est refuser de tuer une innocente pour en sauver six; être humain, c’est avoir le courage de tuer une innocente pour en sauver une autre. Continue reading →

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: