[Humeur] Bookstagram, Twitter et autres drames :(

J’étais partie pour faire un simple thread sur Twitter, mais il m’aurait fallu bien trop de tweets et les gens n’attendent généralement pas la fin pour réagir.

Depuis quelques jours, je vois passer d’innombrables stories Instagram et tweets de blogueurs et bookstagrammeurs énervés, tristes, médusés par ce qu’il se passe dans la e-communauté littéraire. Et je trouve ça à la fois dommage et normal.

« Dommage » parce que personne ne devrait se sentir harcelé et méprisé au sein d’une même communauté. Et « normal », parce que, malheureusement, c’est une des conséquences bien établies d’internet et des réseaux sociaux.

Si les autres sont le problème, vous êtes la solution.

En temps normal, je ne réagis pas à ce genre de « dramas ». Je ne fais pas partie de cette communauté, je n’ai pas connaissance de tous les faits et ne suis donc pas en position de force pour m’impliquer dans ces histoires. Je me contente généralement de suivre et observer de loin. Mais aujourd’hui, en voyant des comptes que je suis avec plaisir décider de tout arrêter à cause de ces « drames », j’ai eu envie de réagir. De vous rappeler que vous ne devriez pas avoir à supprimer vos comptes Twitter ou Instagram simplement parce que vous en avez marre de voir un tel se plaindre ou qu’une telle vous irrite. 

Il est important de comprendre qu’internet ne vous oblige à rien. 

Vous n’êtes ni obligés de créer un compte Twitter/Instagram/Facebook/Snapchat, ni d’utiliser ces plateformes. Vous avez décidé de vous inscrire, de vous connecter chaque jour, de vous abonner à tel ou tel compte en votre âme et conscience. Pour plein de raisons différentes et sans forcément imaginer que cela donnerait lieu à autant de drames, c’est vrai.

Tout comme vous avez créé un compte, vous pouvez aussi le supprimer. C’est votre choix et votre droit. Mais vous pouvez aussi simplement décider que ces abonnés insupportables ne valent pas la peine de vous détacher de ceux auxquels vous tenez, avec qui vous avez de vraies affinités et que vous considérez comme des amis.

Il existe deux options simples à utiliser pour « nettoyer » votre feed et vos mentions : « masquer » et « bloquer ». Il est alors très facile de se débarrasser des indésirables que ce soit en se désabonnant de leurs comptes ou bien en masquant leurs publications. Vous pouvez aussi très simplement les bloquer ou bien mettre votre propre compte en privé et ainsi filtrer les internautes qui ont accès à vos comptes.

On a tendance à l’oublier, mais on est libre sur internet. Libre et propriétaire de nos actes et mots. Chaque tweet a été envoyé, chaque photo a été postée parce qu’on l’a voulu. La liberté d’expression est un principe personnel. Chaque critique, insulte, opinion politique et pensée exprimée publiquement l’a été parce qu’on l’a personnellement décidé. 

De la même manière, notre réaction ne dépend que de nous. On peut choisir de s’impliquer parce qu’on se sent concerné ou qu’un.e ami.e est visé.e ou bien on peut choisir de masquer les comptes toxiques et de passer à autre chose. Mais il faut réfléchir avant de réagir : attaquer une personne pour défendre votre ami.e ne fera que vous rabaisser à son niveau. Et c’est important de garder ça en tête parce que souvent, en voulant soutenir une personne, on peut vite devenir le bourreau d’une autre. 

On peut décider de tout envoyer balader parce qu’on trouve l’ambiance pourrie ou on peut décider de rester et contribuer à redorer l’image de la communauté. Parce que pour cinq comptes nocifs, il y en a le double de bons et positifs. Et c’est à eux qu’il faut penser. 

Tout ça pour dire : ne laissez pas internet vous énerver et déprimer. Internet n’a pas de vie propre. Les réseaux sociaux ne sont que ce que l’on fait d’eux et ce qu’on veut qu’ils soient. 

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire