Comic Con Paris | 21 – 23 octobre 2016

img_2945

Du 21 au 23 octobre, les super-héros ont de nouveau envahi la Grande Halle de la Villette ! Si l’événement souffre encore de quelques problèmes d’organisation, dans l’ensemble cette deuxième édition était à la hauteur. Si l’année dernière je n’ai pu y aller que le vendredi et le samedi, j’ai cette année décidé d’y aller les trois jours afin d’être sûre de pouvoir pleinement profiter des conférences et des invités.

Vendredi 21 octobre :

La première conférence qui m’intéressait commençait à 9h45, pour une ouverture des portes à 9h30. Par chance, j’avais une accréditation pour ce jour-là, j’ai donc pu rentrer facilement et rapidement et m’installer tranquillement dans la salle. La conférence, intitulée Que faut-il attendre des phases 4 et 5 de Marvel ?, ne m’a rien appris de nouveau – c’était plus une discussion qu’une conférence, ce qui s’est révélé au final plus intéressant. Dommage que certains aient des avis aussi tranchés et trouvent ça aberrant qu’on puisse ne pas avoir trouvé Deadpool génial.
La suivante par contre était beaucoup plus intéressante : Giovanna Melton, la costumière de la série Agent Carter était venue nous présenter son métier et sa façon de travailler sur la série. J’ai ensuite enchainé avec la Masterclass de Brenden Fletcher sur le storytelling, que je connais de nom mais sans avoir encore pris le temps de découvrir. J’essayerai de faire un article plus détaillé sur chacune des deux conférences.
Après ça, j’ai (enfin) pris le temps d’aller faire un tour de la Halle avant le panel Luke Cage. Panel fort cool d’ailleurs : les animateurs ont eu la très bonne idée d’inviter – en plus de Mike Colter – la costume designer de la série Stephanie Maslansky et l’illustrateur du comics Luke Cage Noir, Shawn Martinbrough. Résultat : une discussion d’une heure (si court !) autour de la série, du personnage, de la symbolique du hoodie de Luke, passionnante et rythmée.
J’avais un peu de temps à occuper avant l’arrivée d’Alizée et le panel de Carice Van Houten, j’en ai donc profité pour aller faire un tour au Blind Test au Dernier Bar et passer voir Brenden Fletcher sur le stand de Comixology – un type vraiment très sympathique qui adore discuter avec les lecteurs. On a fini la journée avec la projection en avant-première de Premier Contact de Denis Villeneuve. Bon, les chaises en plastique ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable, mais c’était vraiment une belle surprise de la part du Comic Con de proposer ça.

Samedi 22 octobre :

Une petite anecdote pour bien commencer la journée : alors que nous nous dirigions vers l’entrée pour faire la queue, un membre du staff nous interpelle pour nous dire d’utiliser l’entrée « cosplay » – merci au cosplay d’Eleven d’Alizée ! Nous qui pensions qu’elle n’était réservée qu’aux participants au concours ! De quoi commencer la journée de bonne humeur ! Notre planning du samedi était plus tranquille, il n’y a que deux conférences auxquelles nous voulions absolument assister, plus le panel de Eliza Dushku. Ce dernier était d’ailleurs notre premier point de la journée. Eliza Dushku est vraiment très fun et on voyait qu’elle était ravie d’être là. Par contre, si on a beaucoup parlé de Faith, Dollhouse etc, au final, le thème du panel Working with Joss Whedon n’a été que peu abordé. Mais moi la conférence qui m’intéressait le plus était Nouvelles identités : les héros Marvel changent de tête – et je n’étais apparemment pas la seule : il y avait tellement de monde que la moitié a du rester dehors. Ce qui est d’autant plus dommage que la conférence était vraiment intéressante et montrait bien que si Marvel a encore de nombreuses choses à rectifier en terme de minorités et égalité (notamment au cinéma), en ce qui concerne les comics, la Maison des Idées a une bonne longueur d’avance sur les autres.
J’ai retrouvé Alizée pour la conférence sur le métier de costume designer avec Stephanie Maslansky et Giovanna Melton – la salle était pleine ! Cela faisait plaisir à voir !

Nos impératifs de la journée étaient alors finis. Nous avons profité du reste de la journée pour nous balader entre les stands, admirer les cosplayers, discuter avec des amis au Dernier Bar et gagner quelques lots sur le stand de CanalSat.

Dimanche 23 octobre :

La journée la plus calme ! Il n’y avait que le panel avec Rebecca Romijn et la conférence Star Wars par Marvel qui avaient notre priorité. Cette fois, on a pas pris de risque, nous sommes allées faire la queue très tôt pour la conférence – et on a bien fait car beaucoup sont restés à la porte une fois de plus. La conférence était intéressante, mais n’a pas répondu à la seule question que je me posais, à savoir : si le passage chez Marvel avait eu des conséquences sur les histoires qu’ils devaient raconter. Un manque de temps sans doute : une heure ça passe sacrément vite quand le sujet est passionnant !
Rebecca Romijn était venue présenter la série de Syfy The Librarians (Flynn Carson et les Nouveaux Aventuriers en français), mais la conversation a bien évidemment dévié sur son rôle dans X-MEN et sur les réalisateurs avec qui elle a travaillé. Elle n’était pas seule à Paris, et son mari, Jerry O’Connell nous a fait la surprise de la rejoindre sur scène – et n’a pas manqué de nous livrer quelques anecdotes autour de son rôle dans le film Piranha.
Nous avons ensuite pris nos quartiers au Dernier Bar pour un nouveau Blind Test spécial super-héros, avant de faire un dernier tour de la Halle. Nous n’avons pas eu le courage de rester pour l’avant-première de Doctor Strange : un Marvel se savoure bien mieux sur le siège confortable d’une salle de ciné.

Entre deux panels et conférences, j’en ai profité pour aller voir les auteurs et illustrateurs présents. David Lopez a eu l’extrême gentillesse de me faire un sketch de Carol Danvers alors même que sa session était finie et qu’il n’était pas censé faire de dessins. Shawn Martinbrough aussi a pris le temps de me dessiner Doctor Strange – je vous conseille vivement de découvrir ses comics Le maitre voleur ou encore Luke Cage Noir.  Tête en l’air que je suis, j’ai oublié de prendre mon exemplaire de Marvel Graphics pour le faire dédicacer mais Bunka a bien voulu me faire un Captain America sur mes cartes postales. Encore merci infiniment à eux.

img_2968

Les organisateurs ont eu l’excellente idée de profiter pleinement de l’espace offert par la Grande Halle en installant la Comics Alley sur la Mezzanine et en mettant à disposition des espaces « détente » où l’on pouvait s’installer pour déjeuner ou simplement se poser un peu. Très bon point aussi que d’utiliser la « véranda » pour entrer dans la Grande Salle, en passant ainsi par l’extérieur, cela évite l’attroupement dans la Grande Halle. Quelques points à revoir encore, notamment sur l’organisation des conférences (pourquoi ne pas faire un système de pré-réservation en ligne ?) dans des salles trop petites pour le monde intéressé. Dommage aussi qu’il y ait si peu de comics disponibles sur les stands (mais pour avoir été au Comic Con de Londres, l’offre n’est pas beaucoup plus importante). Ravie par contre de voir que cette année le Dernier Bar avait droit à un espace fermé, hors du bruit de la Grande Hall, très pratique pour le Blint Test du Geek !

Cette nouvelle édition a donc largement tenue ses promesses, aussi bien en termes d’invités que d’animations.  Rendez-vous est pris pour octobre 2017 !

You may also like

Laisser un commentaire