Bullet Journal VS Planner VS Smashbook

Photo via VisualHunt

Avec la rentrée qui arrive, je vois passer de plus en plus de tweets et posts Facebook de gens à la recherche d’une façon de mieux s’organiser au quotidien. Le Bullet Journal est le système qui revient le plus souvent. Et c’est probablement le plus efficace aussi. Le problème c’est que beaucoup de ceux qui veulent se lancer dans l’aventure semblent totalement effrayés par le Bullet Journal. La raison qui revient le plus souvent est qu’ils n’ont pas de fibre artistique et n’auront jamais un Bullet Journal aussi beau et bien illustré que ceux qu’ils voient passer sur Instagram. J’en vois aussi beaucoup dépenser des sommes assez importantes dans des carnets, stylos, feutres dans l’espoir que cela les aidera et motivera pour finir par laisser tomber au bout de quelques mois, voire semaines.

Et c’est dommage. Parce qu’à la base, le Bullet Journal ce n’est pas ça. Les seules choses vraiment nécessaires au Bullet Journal sont un carnet et un stylo. Rien de plus. Le Bullet Journal a évolué avec le temps et a fini par être assimilé à deux autres concepts, le Planner et le Smashbookqui eux reposent sur un côté bien plus créatif et fun que le Bullet Journal et pour lequel il y a un vrai contenu déjà tout prêt. L’inspiration de beaucoup d’adeptes du Bullet Journal vient d’ailleurs de ces deux concepts. Je me suis dit que cela pourrait être intéressant de revenir sur ces trois concepts afin de vous aider à trouver celui qui vous correspond le mieux. 

  • Bullet Journal 

Le Bullet Journal est censé vous aider à vous organiser et à gagner du temps. L’idée est avant tout d’avoir un aperçu à court et long terme de tout ce que vous avez à faire, à un seul endroit et de façon visuelle. Le fait de noter vos tâches quotidiennes et mensuelles vous aidera à ne pas vous disperser, à savoir précisément ce que vous avez à faire et pour quelle date. Chaque matin (ou veille) vous notez vos tâches du jour et chaque soir vous regardez ce qui a été fait et ce qui a été reporté.

Le but : gagner en productivité et perdre en procrastination. Parce que quand vous verrez le nombre de tâches reportées s’ajouter aux impératifs du jour, votre patience et votre frustration seront mises à rude épreuve. Voir tous ces points reportés s’accumuler est censé vous motiver les autres jours pour avoir des listes de plus en plus courtes et ainsi vous dégager du temps pour des plaisirs plus personnels.

© BulletJournal.com

Donc voilà, dites-vous que le Bullet Journal a un aspect administratif avant tout. Les pages de type “livres lus”, “séries en cours” et autres “tracking” peuvent donc s’avérer superflues. Par contre, les pages “livres à lire pour les cours”, “livres lus à chroniquer” ou bien “séries à chroniquer” vous seront plus utiles. Les illustrations et autres calligraphies ne sont qu’un plus elles aussi. Il ne faut pas se lancer dans le Bullet Journal en voulant faire beau comme les autres, surtout si votre principal critère c’est de vous organiser. Au contraire, vous risquez de perdre encore plus de temps à chercher des illustrations, des calligraphies ou des citations. Voilà d’ailleurs le seul site qui vous servira pour le Bullet Journal

 

  • Planner 

Comme le Bullet Journal, le Planner sert à s’organiser, mais l’aspect customisation est bien plus poussé. La base du Planner c’est souvent un agenda à anneaux, de type Filofax qu’on peut trouver notamment chez Paperchase. Il vient généralement fourni avec un calendrier non daté, des pages pour planifier les repas, les listes de courses et le budget, ainsi que des pages notes lignées, le tout séparé par des intercalaires. Selon le modèle il y a aussi des pochettes pour les cartes, les reçus, les photos. Vous pouvez ensuite ajouter autant d’inserts que vous souhaitez (des feuilles de couleurs, un agenda semainier ou mensuel, liste cadeaux, recettes, notes de réunion).

L’avantage du Planner c’est qu’il est modulable à l’infini ! Vous trouverez de nombreux inserts à imprimer sur les blogs spécialisés et sur Pinterest, pour customiser votre Planner selon vos goûts. Vous pouvez même décider d’avoir plusieurs planners avec des thèmes différents (blog, mariage, fitness, cuisine, voyage etc). Le Planner peut-être à la fois un agenda et un journal “intime” : en plus de vos tâches du jour vous pouvez profiter du calendrier un jour par page pour raconter votre journée et l’illustrer avec des dessins/autocollants/photos/tickets. Ainsi, arrivé au 31 décembre (ou 31 août si vous suivez l’année scolaire), vous aurez une sorte de “Memory Book” qui regroupe tous vos moments et souvenirs de l’année écoulée. 

Okay another throwback but I miss planning in this planner 😭😍. This is the large @papersource planner, and It was the one I decided to use for all of 2016! ( edited to add, this one was the @erincondren! I did layouts in both last year lol. ) I still love looking through it and seeing not only all the gorgeous spreads from sticker companies I love and have bought from, but also remembering all the stuff I did on my lists for the last year! It's fun to look back and go through your accomplishments each day and think.. wow, I did that! Or dang.. I remember that deadline, it was a killer 😂! Or even seeing gatherings with friends , birthdays or other celebrations (like today), and everyday happenings with my family! Even simple things as what meal was prepared that day. Really our planners have become a huge source of memories for us and our journey each year. People always ask me what I do with a planner or set of inserts when they are full, and I always say.. keep them of course! These are a journal of my life! Someday I know I will be grateful to have kept them, ( I am even now!!), and also what a fun thing for my grandkids and kids, to be able to look through as well! Planners are our journals, our memory keepers and our daily get it done lists. They are our accomplishments and our good times and our bad times. They are a map of our life! Really!!! They are!! and that makes them so much more valuable than we think! So plan on girlfriends.. plan on 😉. #happy4th #thiskitwasbywillowfields

A post shared by Christy Tomlinson (@theplannersociety) on

 

  • Smashbook

Si votre envie c’est plutôt un carnet un peu fourre-tout, où vous pourrez dessiner, faire des listes, coller des photos, créer des “moodboard” ou simplement noter tout ce qui vous passe par la tête, alors le Smashbook est pour vous. Ce carnet, qui a vu son apogée en 2011-2013, vous permettra de lister vos romans préférés, vos petits bonheurs quotidiens ou vos citations favorites; de coller des images de tenues qui vous plaisent ou des idées déco pour votre appartement; de noter les recettes testées ou les restaurant à tester.

© Marlenn Arambula via Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

Sur Pinterest vous pouvez trouver des Smash Journal Challenges qui proposent chaque jour un nouveau thème pour vos pages. Pour la décoration, vous pouvez vous procurer les accessoires dédiés ou bien simplement chercher l’inspiration du côté du Scrapbooking. Au final, le Smashbook c’est un peu un “carnet d’idées” à décorer selon l’inspiration et ce qui vous tombe sous la main. 

J’espère que ce petit article vous aura permis de comprendre un peu mieux la finalité première du Bullet Journal et de réaliser qu’il y a de nombreux autres concepts. Suivre la tendance ne vous aidera pas, l’important est avant tout de réfléchir à ce dont vous avez besoin et d’essayer de trouver le concept que vous conviendra le mieux. 

Alors, vous êtes plutôt Bullet Journal, Planner ou Smashbook ?

You may also like

4 commentaires

  1. J’ai un Bullet Journal. Et 2 stylos. Noirs. 2 tailles de pointes différentes. Peu de décorations dedans. Pourtant, je bidouille pas mal (le papier) et j’ai du matériel. J’écris les dates ou les titres un peu plus gros et, de temps en temps, je colle quelques stickers. Selon mon humeur. Quand je vais à une expo ou un spectacle, je colle le ticket. Avant je les gardais dans une boîte. Mon Bullet c’est vraiment un outil d’organisation du quotidien. Je fais quelques listes mais vraiment un minimum. Pas de trackers, de tableau d’humeur ou de suivis que je ne suis pas. Le 1er, j’avais voulu faire comme tout le monde. J’en suis à mon 3ème, je crois et je ne m’en passerais plus. Ceci-dit, la simplicité de mon truc ne m’empêche pas baver sur les jolis planner croisés sur Instagram, par exemple.

  2. Bullet journal pour moi aussi ! De toute façon, j’avais déjà des stylos feutres “stabilo 88” et des papermate de toutes les couleurs avant même de découvrir le concept… également et un agenda que je ne regardais pas toujours, plus un carnet de listes de trucs à faire, un autre où je notais films vus, livres lus ou à lire, idées de cadeaux etc … là tout est regroupé au même endroit, c’est parfait !
    Mon “BuJo” n’est pas aussi beau que ce qu’on peut voir sur internet, c’est sur, mais il est fonctionnel. Avec quelques gribouillis parce que depuis toute petite j’ai toujours gribouillé dans les marges. Et coloré parce que ça m’aide à visualiser (rouge pour le boulot, bleu pour les anniversaires, vert ou turquoise pour les sorties etc )
    En tout cas je découvre seulement ton blog, qui m’a l’air bien chouette, j’irai explorer le reste 😉

  3. j’ai commencé avec un bullet journal pour l’organisation; ensuite j’ai ajouté les liste. après réflexion j’en suis arrivée au Planner que j’utilise comme un bullet journal pour la partie agenda et dans lequel je peut continuer les listes sans qu’elles soient éparpillées parmi les autres pages. Au niveau créativité, je suis nulle donc je fabrique mes propres feuilles par ordi en prenant les idées sur youtube et pinterest.

Laisser un commentaire