5 jours, 4 pièces, 3 Andrew, 2 villes… Part 1.

Voilà le moment que vous attendiez tous : le récit des ces 5 jours passés en Albion avec Elisha ! On va y aller jour par jour, ça sera plus simple. Et je ferai un billet détaillé sur chacune des pièces et sur la Doctor Who Experience au fil des jours.

SAM_1403.jpg

DAY 1 : Vendredi – Paris / London

Départ de Paris à 10h13, arrivée à Londres à 11h28 heure locale. Déjeuner rapide, et direction Baker Street où se trouvait notre hôtel. La chambre récupérée et les affaires posées… c’est parti pour 5 petits jours de folie !

Première étape : Covent Garden et le Donmar Warehouse afin d’aller acheter des billets pour la pièce le soir qui était affichée complet en ligne. Et Ô joie, il en reste ! Et au 3ème rang en plus ! Pour fêter ça, on va se boire un milkshake dans la plus adorable des boutiques de cupcakes Candy Cakes – saveur Ferrero Rocher pour Elisha, et Oréo pour moi… c’était bon.

SAM_1401.jpg

Deuxième étape : Waterloo et le National Theatre : boutique pour Elisha et guichet pour moi, afin de retirer nos billets pour Emperor and Galilean le lendemain soir.

Troisième étape : Luise Miller au Donmar Warehouse !

Et là, vous aurez l’avis sur la pièce plus tard. Sachez juste que la pièce est magnifique, et les acteurs fabuleux. Le premier d’une longue série de coups de cœurs ! À la fin, nous sommes donc allées les attendre. Il n’y avait quasiment personne, juste deux-trois autres personnes mais qui n’étaient pas là pour faire signer. La première a sortir est Alex Kingston. Ni une, ni deux, je pousse Elisha vers elle ! Dommage par contre qu’un fanatique de DW ait été là… ça a un peu énervé Alex Kingston et elle a moins fait attention à Elisha… Et pour ne rien arranger, un de ses amis arrive. La voila donc qui s’en va, après nous avoir dit un simple « sorry »… Elisha a cependant pu avoir sa signature, c’est déjà ça…

Sortent ensuite tous les autres en même temps. Et ils se postent devant le théâtre, comme si de rien n’était. Elisha et moi restons de côté : ils étaient tous en pleine discussion, on ne voulait donc pas les déranger. Ben Daniels sort alors à son tour, et vient de notre côté. Je lui demande s’il peut signer nos programmes, et il s’exécute avec plaisir. Il nous demande si la pièce nous a plu – ce à quoi nous lui répondons « Oooooh yes ! » (moi) et autre « That was amazing » (Elisha). Je lui ai même dit qu’on essayerait de revenir tellement c’était bien ! Il était tout sourire. Il a continué à discuter avec nous, disant que oui, il trouvait que c’était vraiment une mise en scène intéressante et qu’il était content que ça nous ait plu. Il était tellement adorable, que j’ai pas osé lui demander une photo. Oui, ça peut sembler paradoxal, mais je ne voulais pas abuser de sa gentillesse. Et puis il avait l’air fatigué…

SAM_1608.jpg

Ensuite, Felicity Jones se retourne et nous demande si on veut qu’elle signe nos programmes. On lui dit que oui, et elle nous répond qu’elle est désolée, qu’elle pensait qu’on était juste là à discuter entre nous. Elle signe, et nous demande ensuite si on veut aussi la signature de Max Bennett. On lui répond oui, mais seulement si ça ne le dérange pas. Elle dit que non, et l’appelle – comme ça, en pleine rue, pour qu’il vienne nous voir. Entretemps, Felicity Jones a repris sa conversation, et David Dawson s’est esquivé. Ne voulant pas déranger plus, on ne demande pas de photos et on s’en va, après un dernier remerciement.

En partant, on revoit Ben Daniels, qui rentre tranquillement chez lui en vélo. J’ai du mal à réaliser à quel point ils sont gentils et abordables. C’est toujours un plaisir pour eux de rencontrer des fans, et ils donnent toujours l’impression d’être étonnés de voir des fans justement… Ils sont fabuleux !

La suite demain ! Avec Brighton, ses dinosaures, sa plage et… Emperor and Galilean !

Laisser un commentaire